vendredi 28 juin 2019

Golfe du Mexique, de pire en pire.




Selon l’agence fédérale de l’environnement us, la plate-forme dans le golfe du Mexique laisse échapper jusqu’à 17 000 litres de pétrole quotidiennement et ce depuis quinze ans –, soit plus de 1 000 fois l’estimation donnée par la compagnie de forage.

Taylor Energy a fait savoir, dans un communiqué relayé par le New York Times, qu’elle n’avait pas été en mesure d’étudier les données publiées dans le rapport et qu’elle voulait « des données scientifiques vérifiables sur la fuite, ainsi qu’une solution scientifiquement et écologiquement valable », jetant implicitement le doute sur le caractère objectif des travaux de la NOAA. 

Les estimations produites par cette étude sont, cependant, bien moindres que celles données l’an dernier par des experts de la Cour fédérale.

Selon ces derniers, entre 37 000 et 113 000 litres s’écoulaient quotidiennement des puits.

Ce drame n’a rien à voir avec l’explosion de Deepwater Horizon en 2010 dans le golfe du Mexique. Source