lundi 3 juin 2019

France, le taux d'épargne est au plus haut.

La BCE s’est fixé un objectif d’inflation à 2 % (en-dehors de mouvements de prix conjoncturels pouvant impacter les matières premières ou l’énergie). Depuis 2012, compte tenu des circonstances, la politique monétaire n’a pas atteint son objectif. Pour autant, la masse monétaire a fortement progressé. Les faibles taux d’intérêt auraient pu également conduire à une augmentation des prix. Les facteurs structurels désinflationnistes l’emportent. (?)

La faible transmission des augmentations des prix sur les salaires empêche l’engagement d’une spirale inflationniste. Le moindre pouvoir de négociation des salariés l’explique en partie. La tertiarisation de l’économie, le développement du travail indépendant expliquent également cette situation. Par ailleurs, la hausse des prix est cantonnée à certains actifs comme l’immobilier qui n’en finit pas d’augmenter.






Source :  INSEE. (L’immobilier est ce que l’on nomme : l'épargne forcée.)
Sur un an, la hausse de l’immobilier est, en France, de 3,0 %. Pour l’Île-de-France, la hausse atteint +3,9 % entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. Paris continue de tirer vers le haut les prix des appartements : +6,4 % sur un an. Les Français placent une part croissance de leurs revenus par crainte de l’avenir (épargne précaution et épargne pour la retraite). Ils épargnent aussi pour rembourser le capital de leurs emprunts immobiliers. Le taux d'épargne est ainsi passé de 14,9 à 15,3 % du revenu disponible brut du dernier trimestre 2018 au premier trimestre 2019. Le taux d'épargne financière est en forte hausse. Il est passé de 4,9 à 5,4 % du quatrième trimestre 2018 au premier trimestre 2019. Il était de 4 % au troisième trimestre 2018. Cette progression du taux d’épargne intervient malgré la baisse des rendements des produits de taux. Source


1) quand je vois la capacité d’épargne des français je me dis qu’on est très loin d’une révolution.
2) que les gens ont peur.
3) que la consommation en berne fait pression sur la production donc sur les salaires.

4) que les sociétés de service (la France) qui ne tiennent que par les bénéfices induits par l'industrialisation et sa production ont du souci à se faire.

5) les prix alimentaires ont énormément augmenté, les prix de l'énergie aussi. L'INSEE ne semble pas l'avoir constaté.

En septembre 2018, Janvier, mars 2019 et, enfin juin ! De légères augmentations, par touches successives en ce qui concerne l'alimentaire, ou par un bon coup de marteau. (Gaz/Électricité).

Tant que les forfaits "téléphonie/internet/entertainment" se maintiennent nous pourrons nous passer de chauffage ! ?

 
(C'est un peu vulgaire mais puisque l'INSEE se permet...)
 

7 commentaires:

  1. J'étais sur le cul ; j'ai une imprimante couleur HP avec 6 cartouches d'encre ; maintenant on vous envoie tout par email pour faire des économies (soi disant pour les arbres, opération 0 papier) et il faut imprimer soi même; j'ai changé une cartouche couleur : 19€ la mini cartouche! et chez HP ils vous envoient des puces pour vous empêcher de changer les cartouches originales par des équivalentes moins chères. Donc c'est un luxe d'acheter des cartouches. Les produits américains ne seraient-ils pas déjà surtaxés?

    Autre chose : ma banque française ne veut plus envoyer mes relevés bancaires, sous prétexte opération 0 papier (encore pour la protection de la nature qui a bon dos). Mais quelle preuve avons nous désormais du montant des dépôts? cela fait penser aux mises en garde de Jovanovic; un jour un coup de clic ils vous effaceront tout sur ordinateur, s'empareront de vos dépôts, et ni vu ni connu, et pour nous ce sera la soupe populaire. Quel recours avons nous?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai choisi canon à cause de ça.

      60€ l’imprimante canon scanner et cartouches les moins chères du monde.

      HP c’est 100% mieux à tous les niveaux mais 200% plus cher.

      Ma banque idem.... tout dématérialisé et particulièrement illisible en ligne.

      Choix ? Zéro.

      On supporte, pas le choix...

      Supprimer
  2. J'ai lu quelque chose d'inquiétant qui nous vient d'allemagne, mais comme on sait que EM copie tout depuis là-bas, cela risque de nous arriver.

    La commission des finances du bundestag allemand aurait voté sous le vocable d'assurance dépôts communs dans le contexte d'une soi-disant garantie de dépôt commune à l'échelle de l'UE, la libération des économies des citoyens en garantie de créances douteuses.(Un montant total de 637,7 milliards d'euros de prêts à problème est actuellement enregistré par les principaux établissements de crédit de l'Union européenne.)

    Les allemands sont furieux par cette menace qui pèse sur eux, car leur situation économique actuelle est difficile; les retraités percevant une pension modique et les demandeurs d'emploi qualifiés fouillent dans les poubelles pour y trouver de la nourriture et des bouteilles consignées.

    RépondreSupprimer
  3. HS / Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement : «Ce n’est pas le gouvernement qui est à l’origine de cette hausse» du prix de l’électricité".

    Hausse de +50% en 10 ans tout de même !!!

    "La Commission de Régulation de l'Energie a été mise en place après directive de l'UE. Elle est nommée par l'AN, le sénat, sur décret. Elle a décidé d'augmenter les tarifs d'EDF car la concurrence n'est pas compétitive. La concurrence fait baisser les prix qu'on nous disait..."

    Isa

    RépondreSupprimer
  4. HS / Encore un bébé de l'UE qui va coûter des vies :

    https://www.facebook.com/stoplinkycomtatventoux/photos/a.933966553419565/1242321025917448/?type=3&theater

    Je ne peux plus les voir ces étoiles,
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La "working version" de 2016 intitulée " "Plan d'action pour la 5G en Europe", limpide.

      Humour noir d'actualité : https://tse2.mm.bing.net/th?id=OIP.8s1yEFScA9Zs62P4C18ukAHaLH&pid=Api

      isa


      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.