jeudi 20 juin 2019

Chine et Iran vs USA.

La Chine a appelé jeudi les parties concernées à respecter les demandes raisonnables de l'Iran et à maintenir l'équilibre des droits et des obligations dans le cadre du Plan d'Action conjoint global.
....la Chine est très préoccupée de la tension croissante sur le dossier nucléaire iranien et a appelé les parties concernées à rester raisonnables, à faire preuve de la retenue et à ne prendre aucune action qui mènerait à une escalade de la situation. source

Les entreprises chinoises ont investi 120 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie en Iran au cours des cinq dernières années. Déjà, l’Iran est le second fournisseur pétrolier de la Chine, comptant jusqu’à 14 % de ses importations ; et le géant de l’énergie chinois Sinopec a remis 6,5 milliards de dollars à la construction des raffineries de pétrole du pays. En raison des sévères sanctions imposées par l’ONU et celles américaines et des années de mauvaise gestion économique, cependant, le pays manque de savoir-faire en haute technologie pour se pourvoir lui-même et sa structure industrielle part dans tous les sens. Le chef de la National Iranian Oil Company, Ahmad Ghalebani, a admis publiquement que les machines et pièces utilisées dans la production de pétrole d’Iran doivent encore être importées de Chine.

En Iran, l’inflation en cours est de de plus de 20 %,; le chômage de plus de 20 %; et les jeunes gens instruits s’enfuient à l’étranger, une importante fuite des cerveaux pour ces terres assiégés. source

En Asie, des projets de construction de voies d’acheminement du pétrole et du gaz (Philippe Rekacewitz - mai 2005)


« Les grandes civilisations comme la Chine et l’Iran n’accepteront jamais l’unilatéralisme américaine. Aujourd’hui, l’entité sioniste d’Israël, qui n’est pas un véritable État mais une bureaucratie du mal, cherche à semer le chaos au Moyen-Orient afin de pouvoir bafouer les droits du peuple opprimé palestinien dans le cadre du projet américain "Deal du siècle" », a déclaré Ali Larijani en appelant la communauté internationale à une action conjuguée contre ce projet diabolique pour sauver la paix et la stabilité régionale et internationale.
Quant au projet chinois de « La Ceinture et la Route » (Nouvelle Route de la soie), Ali Larijani a déclaré que la République islamique d’Iran était prêt à coopérer avec le pays ami et frère, la Chine, dans divers volets de ce grand projets dont les infrastructures, l’énergie et le transport.
Il a affirmé que le projet de « La Ceinture et la Route » se fondait sur trois fondements: le dialogue, les intérêts communs et la coopération de toutes les nations sur la base de l’État de droit et le multilatéralisme pour assurer les intérêts communs de toutes les parties dans le cadre d’un projet gagnant-gagnant. source. le 21/02/2019

source image




Téhéran va investir ainsi près de 22,3 milliards de dollars pendant cinq ans pour développer son réseau. Avec 1.900 km, l'Iranian Gas Trunk line - IGAT 9, dont les travaux devraient débuter en 2020 -, s'annonce comme le plus long de la région.
Par rapport aux autres IGAT du réseau iranien, il est connu sous les noms de « Pars Pipeline », ou « d'Iran-Europe pipeline », car il doit acheminer le gaz du gisement de Pars (Sud de l'Iran) vers les marchés européens, via la Turquie. source
En dépit des sanctions américaines visant tout pays qui achète du pétrole à l’Iran après la levée de l’exemption, le pétrolier transportant environ 130 000 tonnes de pétrole brut iranien a déchargé sa cargaison dans des réserves d’un port chinois.
------- Je doute que les USA veuillent une guerre ouverte avec la Chine.
Les russes sont depuis quelques temps en retrait et se posent en observateurs dans une attitude de neutralité bienveillante que je subodore de façade.
Nous ne sommes pas au bout de nos surprises... Attendons que la Chine soit sur les pays en "stan". Les "stans" n'ont pas encore donné le meilleur d'eux-mêmes.
Même si la Chine investit en Asie centrale à coups de trillons de $, elle n'est pas encore implantée sur les territoires. jdcjdr.
Du gentil investisseur au méchant envahisseur, c'est une question de point de vue.
Les américains ont perdu un drone soit 110 millions de $.
Bien... 
Le drone est tombé là :
selon les USA. Ou là, selon l'Iran :



--------------
Il y a 5 ans je pariais sur une guerre en Iran histoire d'en finir avec le berceau de la civilisation une bonne fois pour toutes. Contrairement à l'Irak, l'Iran avait échappé à l'UA. Quelle injustice !
Maintenant, à cette guerre, j'y crois beaucoup moins. C'est tellement vieux, 5 ans...Toutes les lignes ont bougé.
De plus je ne pense pas que la population iranienne soit prête pour la guerre. Une guerre avec les USA n'a rien à voir avec financer le hezbollah libanais.
 Le stress hydrique iranien, les revendications de la population fragilisent le régime.
Au-delà de 40 % d’utilisation de l’eau, la capacité d’approvisionnement à long terme est menacée. Or, à Ispahan, on atteint 80 %.
une Source parmi tant, janvier 2019
Malheureusement... à suivre...espérons que Trump ne veuille pas terrasser un dragon... 
E. Delacroix, Michel terrassant le Dragon, 1849-61. St-Sulpice, Paris.
(Il faudra bien, pourtant...à un moment...je sors...)

12 commentaires:

  1. Quelqu'un peut-il dire à Christophe Barbier de BFM WC qu'on est en plein été et qu'il vire sa ridicule écharpe rouge que Mitterrand lui à offert en plein hiver ?

    RépondreSupprimer
  2. Donald a rappelé ses avions déjà en vol pour taper cette nuit.

    1/On lui a dit, c'est pas le moment.

    Ou

    2/Les iraniens ont ciblé et locké les cibles US avec leurs radars, rendant hasardeuse une attaque, voir catastrophique, ce qui a poussé Dunford à dire à Donald, ça va pas le faire gros, on va y laisser des plumes !

    Les iraniens intouchables avec des armes conventionnelles ?

    Le système Aegis US peut détecter les missiles et mettre en place les contre-mesures, mais quid en cas de saturation avec n missiles par bateau ciblé ?

    Conclusion : il n'y aura pas de guerre conventionnelle avec l'Iran.

    Faudrait sortir les black technos.

    Pas le moment de gâcher de tels avantages comparatifs.

    Au fond des choses, tout cela ressemble à du cirque et Donald à un rideau de fumée.

    L'alt right commence à se rendre compte que Donald les prend pour des cons, en signant les pires saloperies sur les OGM ou la 5G, dont certains disent que son déploiement est la mission première du canard.

    Y'en avait un autre qui trimballait son écharpe rouge, le Raffarien, meilleur pote des cocos chinois.

    Un hommage à St Ignace ?

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se dit qu'au moment de la guerre du golfe, ils avaient fait pareil plusieurs fois : sortir tout le matériel et ensuite rentrer au bercail. En effet, dans ces conditions, tout le système de défense ennemi se met en marche et peut être scanné/localisé. Si cela devait arriver encore quelques fois, ce serait très mauvais signe...

      Aussi, il est évident en observant les médias, que les USA voulaient que ça se sache.

      4Dchess ? (mdr)

      Supprimer
    2. Les gars, ça fait monter le pétrole....ce qui est pris n’est plus à prendre...

      Supprimer
    3. Effectivement. Et on n'entend pas Poutine qui aime bien le pétrole cher aussi. Toujours est-il qu'aux USA, la psy-op anti-Iran bat son plein. Ils reparlent de conscription. Idée qui revient de plus en plus souvent ces derniers mois.

      Puisque l'Occident s'effondre, la guerre reste une tentation tout comme elle l'était à la fin de l'URSS. Je remarque tout de même que la rhétorique guerrière ne prend pas et que les jeunes ne veulent pas aller crever là-bas pour des intérêts qui ne sont pas les leurs.

      A voir si Trump est réellement là pour acter la fin de l'empire US sans le voir détruit totalement, contrairement à des gens comme Clinton. Ils sont tous cinglés, je crois bien !

      Supprimer
    4. pourquoi tu parles du Magrav "Timebuster"? tu as des infos?

      Supprimer
    5. Ano 6:59 bien vu : j'ai lu cela; pas complètement désintéressé
      "la Russie a annoncé vendredi qu'elle était prête à aider l'Iran à exporter son pétrole brut et à assouplir les restrictions sur son système bancaire si l'Europe ne lançait pas son instrument de paiement unique, Instex (instrument de soutien aux échanges commerciaux) ) avec Téhéran, selon Interfax et PressTV."

      https://www.zerohedge.com/news/2019-06-21/russia-will-help-iran-oil-banking-if-europes-spv-payment-channel-not-launched

      Supprimer
  3. ça me rappelle 2008, quand le brut avait flambé à 130$ en juin, juste avant le départ de W et le krach.

    Les Bush & co siphonnaient le brut irakien en loucedé, des centaines de milliers de barils gratos à 130$ !

    Cette fois, c'est différent, croissance mole, donc pas de tensions sur le brut, quand ça veut pas, ça veut pas !

    T'as un baril à 60$ en façade, mais qui se négocie en dessous de 20$ au Canada !

    L'AFrance peut s'enorgueillir du plus grand espace maritime au monde, sur les 5 continents.

    Pas une seule goutte de pitrole !

    Même pas en Guyane, à un jet de pierre du Venezuela ?

    Ben non !

    Ballot !

    Ou nous prendrait t-on pour des billes ?

    Mon petit doigt me dit que sous le plateau continental du Golf de Gascogne, .........

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment cela ? grosses réserves de pétrole dans le domaine maritime des îles éparses (640.000km²), de quoi satisfaire durant 10 ans les besoins français (17 milliards de barils de pétrole); sauf que ce sont des études faites par les US qui ont flairé le filon, et que Macron a décidé de céder pour rien ces îles qui appartiennent à la France depuis le 18ème siècle sur lesquelles il n'y a personne, à Madagascar, au seul motif de leur proximité géographique, ce qui est une aberration; sachant qu'il y a de fortes chances pour que Madagascar, purement intéressé, passe un marché avec les US qui récupèreront notre or noir. C'est une dépossession de richesses énormes mais cadeau pour les autres.

      "Les îles sont également au centre de l’attention des États-Unis qui les lorgnaient déjà à l’époque de Barack Obama. Dès le mois d’avril 2012, l’US Geological Survey a ainsi remis au président un rapport stratégique sur le bassin de Morondava, selon lequel Juan de Nova et la province malgache regorgeaient potentiellement de quelque 17 milliards de barils de pétrole et 167 000 milliards de pieds cubes de gaz – soit autant que l’Angola. En se faisant passer pour un Mendès France qui cède magnanimement l’Indochine, Emmanuel Macron offre en réalité les Iles Eparses sur un plateau d’argent à ses amis américains qui sans nul doute vont rafler la mise. Bon soldat de la French-American Foundation, notre président – qui a notamment bradé Alstom à General Electric, avec les conséquences sociales que l’on sait – n’en est pas à sa première trahison. […]"
      https://www.lesalonbeige.fr/emmanuel-macron-a-decide-de-restituer-les-iles-eparses-a-madagascar/

      https://www.valeursactuelles.com/monde/pourquoi-la-france-ne-doit-pas-vendre-les-iles-eparses-madagascar-108316

      https://francais.rt.com/economie/63061-vers-cogestion-iles-eparses-avec-madagascar-france-brade-t-elle-domaine-maritime

      Supprimer
    2. Merci de ces précisions !

      Tof

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.