mardi 11 juin 2019

Blog en repos.

Au réveil, de la propagande sur les chaînes info.

La réalité ne correspond plus aux divers discours. J'ai assisté au départ de la seconde partie du quinquennat en direct. 

Au passage, M a un postiche sur le haut du crane pour masquer sa calvitie et conserver son titre de "jeune président". Pathétique.

Je vais dans les rues et ce que je vois c'est le chaos. Il y a une nouvelle vague d'immigration. 
C'est indéniable. 

Des gens allongés sur les trottoirs, dans les quartiers pauvres. De la violence. Et le maire du 18° nous déclare que La Place de la Chapelle est l'avenir de Paris...

La sécurité sociale a un budget à part de celui de l'état. Elle emprunte sur les marchés en toute indépendance. Par contre elle couvre toutes les dépenses sociales.

Donc, quand on me dit qu'elle est déficit je me demande dans quel poste comptent-ils faire des coupes sombres.

Pourquoi devrais-je gloser sur 12  enfants de djihadistes quand des gamins dealent impunément
du ckrack sous les caméras de surveillance de la préfecture ?

Nos dirigeants vont couper dans les assurances chômage. Logique ! On a des sous-traitants pour tous les secteurs qui embauchent des sans papiers payés en liquide. Pourquoi payer du chômage quand on peut ne plus déclarer ceux qui travaillent ?

Sur les chantiers "propres" les gars sont déclarés pour 8 ou 10h de boulot, de quoi être affiliés à la Sécu et permettre au patron d’échapper aux contrôles ou aux signalements.

En fait ils travaillent 40h ou plus, le delta est payé en liquide, échappe au fisc, donc à la redistribution car ne vient pas abonder les caisses de la sécu.

 Je n'oublie pas que M n'est pas légitime. Mais ça ne change rien au final. 

Faire "comme si", c'est la règle. Le mensonge est devenu une vertu.

La destruction, une règle.

Le vol, l'aboutissement.

Je prends quelques jours de recul. Je vais lire.

Je vous dis à bientôt, Je vous demande d'ouvrir les yeux, tout est visible.

La propagande aveugle ? Je ne sais pas, je crois comprendre qu'elle rassure.

Moi, elle m'angoisse.





Je reviendrai calmée dans quelques jours. 😇

Je vous embrasse.