samedi 4 mai 2019

Tchernobyl peut toujours exploser.



33 ans après cette catastrophe indélébile de Tchernobyl, la radioactivité retombée résiduelle, dont au plus 25% se trouve dans la zone interdite, s’élève encore à 3,3 millions de Curie.  C’est là 0,10% de la radioactivité de l’excursion initiale, activité initiale qui a été ainsi divisée aujourd’hui par environ 987. 

D'après l'ICRP, cette radioactivité résiduelle essentiellement déposée en Europe détient encore un potentiel radiotoxique par inhalation de presque 33 milliards de Sievert (dont une fraction est remise en permanence en suspension par les feux de bois domestiques ou industriels et les immanquables incendies d’une biomasse partout marquée) et une radiotoxicité par ingestion de 683 millions de Sievert qui en partie remonte quotidiennement dans chaque assiette, y compris dans celles des négationnistes qui se régalent comme tous de ces « faibles doses » qui n’existent sur le papier que par la grâce de faux calculs.  

La sédimentation du plutonium fondu sous le réacteur peut provoquer une explosion nucléaire des dizaines d’années après l’accident. Voilà pourquoi il est indispensable de vider le réacteur de Tchernobyl en ruines de tout le carburant nucléaire qui s’y trouve encore.



Uniquement pour ceux qui n’ont pas peur que le ciel ne leur tombe sur la tête.

2 commentaires:

  1. Tchernobyl a laissé des traces...

    https://www.youtube.com/channel/UCSyiBKbYFxuo8fTPk8VItXQ

    Comme quoi, on peut être très féminine même avec de la calvitie !

    RépondreSupprimer
  2. Aucune centrale(ou ancienne)ne va exploser.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.