jeudi 30 mai 2019

Singapour investit dans la science de l’alimentation.



Avec des exploitations piscicoles à plusieurs niveaux, des parcelles de légumes au-dessus d'immeubles de bureaux et des crevettes cultivées en laboratoire, l'île souhaite renforcer sa propre production alimentaire et s'appuyer moins sur les importations pour nourrir ses 5,6 millions d'habitants. 
Singapour produit environ 10% de sa nourriture, mais, face au changement climatique et à la croissance démographique menaçant les réserves mondiales de produits alimentaires, il vise à porter cette production à 30% d'ici 2030 dans le cadre d'un plan connu sous le nom de "30-30 ans". Le défi est l'espace. Source
Le gouvernement a mis de côté 144 millions de dollars pour la recherche et le développement dans le secteur de l'alimentation, et 63 millions de dollars pour que les entreprises agricoles utilisent la technologie pour accroître leur productivité. 
Il prévoit également de construire un site agroalimentaire de 18 hectares pour les usines de plantes d'intérieur et les fermes d'insectes d'ici le mi-2021.
Shiok Meats est une entreprise singapourienne qui en est encore à ses débuts mais qui espère atteindre un marché de masse. Elle vise à être la première au monde à vendre des crevettes cultivées à partir de cellules dans un laboratoire. 
Le processus, qui est sans danger pour les animaux, implique des cellules développées dans une solution nutritive dans des réservoirs. Au bout de quatre à six semaines, le liquide est siphonné et laisse une crevette hachée crue. 😊
—— laissons donc l’alimentaire aux scientifiques, les japonais sont aussi sur ce créneau depuis pas mal de temps....🧪 

2 commentaires:

  1. Des insectes et des crevettes?
    C'est infecte, c'est pas la fête
    Quel architecte de l'horreur!
    Tout ça me donne des hauts le cœurs...

    RépondreSupprimer
  2. ici, les vegans sont nés de l'industrie chimique ?

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.