mercredi 1 mai 2019

Santé : "Chéri, ce soir, arsenic ou arsenic ?"


Cuisson créole, pilaf, à l’asiatique ou risotto, les façons de préparer le riz sont variées. Mais attention, un paramètre est dans tous les cas à prendre en compte pour protéger sa santé : le volume d’eau doit être suffisant pour ne pas s’empoisonner.
Un excès d’eau pendant la cuisson aide en effet à éliminer un élément toxique, l’arsenic , qui peut être présent dans le riz suite à une contamination industrielle et aux pesticides utilisés dans le passé. Car ce composé chimique peut rester dans les rizières inondées pendant des décennies selon le professeur Andy Meharg, expert en contamination de la Queens University (Belfast, Irlande du Nord), cité par le DailyMail.
Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), le riz contient 10 fois plus d’arsenic que tous les autres aliments.
Les personnes qui en consomment quotidiennement peuvent donc être exposées à des risques d’empoisonnement qui se traduisent par des atteintes aux poumons et à la vessie, des maladies cardiaques, du diabète ou encore des troubles du système nerveux.
source


------
Si je me réfère à l'article ci-dessous, je fais cuire le riz à l'eau minérale.

Après l'avoir fait tremper 3 jours dans le Perrier ?

On vit dans un monde de fous, et on va tous mourir dans d'atroces souffrances.





2 commentaires:

  1. Excellente image de Tintin (par hasard?) pour parler d'Hergé qui était un initié.
    Philippulus le Prophète fou de cette histoire est un petit signe parmi de nombreux autres . Il résume une grand partie de ce qui fait notre quotidien depuis l'ère "pétrolière" , l'ère des plastiques . Hergé veut nous parler du PS (Philippulus = PS = polystyrène ) et du (Prophète = PE = Polyéthylène). Il annonce avant l'heure notre monde qui est devenu synthétique dans le moindre détail de notre quotidien. Notre monde veut supprimer l'utilisation de carburants fossiles alors que tout est construit avec le pétrole. De l'imprimante 3D aux maisons bois en passant par les vêtements et même la nourriture il n'y a aucun secteur humain qui échappe à cette omniprésence pétrolière.L'écologie-business a inventé de nouveau marchés en zappant certaines données.Le gag des filtres et autres combines pour les microparticules est à mettre en parallèle avec les épandages massifs(chemtrails) de matières plastiques depuis "là-haut" . La chimie a tellement modifié notre environnement que les corps ne se décomposent plus dans les cimetières! Nous sommes plastifiés à 100% ! Les océans sont montrés du doigts comme si les sacs plastiques étaient seuls responsables.
    Les histoires d'arsenic dans le riz sont du même "jus". Tout ce qui pousse dans un jardin reçoit des épandages du ciel à chaque pluie. La terre de votre jardin est pleine de ces produits. Rincer ce que vous récoltez est le minimum à faire impérativement. Mais rien n'enlève ce que la plante a "consommé". C'est la raison pour laquelle le riz peut être lavé tant et plus mais il aura toujours à l'intérieur une charge plus ou moins toxique.
    Il n'y a qu'une solution ...."vivre de lumière" ou bien "muter" .
    L'être humain est une déchèterie ambulante !

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.