vendredi 17 mai 2019

Quand le public crée des emplois privés.






Un élève sur cinq a recours à un coach privé dédié à l’orientation.


Les psychologues de l’Éducation nationale (en charge du conseil en orientation des élèves) sont trop peu nombreux et débordés, ce qui pousse souvent les familles à se tourner vers les structures privées pour obtenir des conseils sur les cursus et les métiers plus rapidement.

« Le coaching en orientation n’étant pas réglementé, chaque structure propose des prestations différentes : « Pour élaborer un projet d’orientation postbac, 5 entretiens sont prévus entre le jeune, son coach et un spécialiste des parcours d’étude. Et l’élève passe un test qui permet d’évaluer ses centres d’intérêt, ses aptitudes… » (entreprises de coaching privée)....

.....lui faire passer des tests psychométriques, lui faire suivre un mooc sur l’orientation, l’inviter à regarder des vidéos sur les métiers… Avant de débriefer avec lui (LOL) et de lui proposer deux ou trois filières possibles qui soient compatibles avec ses résultats scolaires« Certains de nos coachs sont des professionnels des ressources humaines en fonction en entreprise, parallèlement à leur activité chez nous. Et tous nos coachs sont formés chaque semaine aux nouveaux métiers ».

Ce sont les familles aisées qui font le plus appel à des coachs payants. En effet, les bilans orientation coûtent en général entre 400 et 600 euros. « Ce qui pose un problème d’inégalité sociale.

Cerise sur le gâteau : l’absence de réglementation de la profession.



1 commentaire:

  1. Pourquoi payer un coach si après les études ne sont accessibles que via le grand loto Parcoursup et ses décisions irrémédiables autant qu'absurdes.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.