samedi 11 mai 2019

L’invisible, une question de pouvoir.



Celui qui est interviewé a écrit une thèse sur l’histoire des religions archivée dans une université mexicaine.

Je lui ai fait parvenir une demande de copie. Sa réponse est positive mais il faudra attendre...

Mesdames, Lucifer incarné pour la saison 4 éponyme :




Bref...😉😇🤪

Oui, les templiers utilisaient « le lettre de change » pour fluidifier la route vers Jérusalem.
On ne partait pas aux croisades avec ses sacs d’or et sa terre.
Quand on voulait « sortir de l’argent », la lettre de change attestait de nos capacités financières.
De là à dire que les templiers étaient des banquiers, il n’y a qu’un pas.
Je ne le franchirai pas. Par contre, qu’ils furent des organisateurs sociaux, garants de la sécurité des voyageurs, agronomes et gestionnaires éclairés, c’est une certitude.
Leur puissance dépassa celle de l’église mais eux, mirent les mains dans le cambouis....

Pour le reste, si « tout est écrit dans le grand livre de la vie », comme dirait Diderot, pourquoi ne pas lire ?

Le bien, le mal, de Sumer au jeux vidéo, curieusement les Anunnakis obsèdent.

Secret base, les origines de l’homme.

Wikipedia, les Anunnakis.

Secret base, le ciel des aliens.

Secret base c’est simplement une « vieille » présentation des choses sur internet.
Ce n’est pas la référence ultime mais le boulot a été fait avant les années 2000.
20 ans après, dans une société morcelée et par définition schizophrène, les « religieux » deviennent de plus en plus fous.
Je constate, c’est tout. ;)

Les leçons de morale à l’emporte-pièce ont remplacé les lectures critiques, les visites des sites archéologiques et des musées.

Le monde se divise maintenant en « croyants » et en « infidèles ». Noir ou blanc.

......mais...........Sans « le doute », pas d’études !

[« L’essentiel est caché ». La Reine Esther.]


Jésus a dit : 

Que celui qui cherche ne cesse de chercher jusqu’à ce qu’il trouve ; et quand il aura trouvé, il sera bouleversé, il sera émerveillé, et il règnera sur le tout.


Évangile selon Thomas. Logion 2.