vendredi 31 mai 2019

Jeter les parents, couper la CAF !


Cool, l’enfant se développe sans ses parents ! Maman et papa enfin libres ! Pas d’aide aux devoirs. Pas de réveil difficile des têtes blondes le matin. Papa prend la voiture, maman se maquille...

Plus de bisous, plus de crise de nerfs, vive l’IA !

L’éducation au genre « chose ».

L’amour devient une "appli".


Acte XXIX.


91% des inscrits et/ou non inscrits n’ont pas voté LREMCompter ici.
Pas de phœnix dans cette renaissance.

Pour autant, combien de GJ seront-ils encore mobilisés en ce long week-end de l’Ascension ?  



Jouer la montre, parler pour ne rien dire, au final c’est payant. Surtout pour nous, qui payons tout, y compris le Grand Débat qui nous a valu de visionner les prises de parole de M pendant des heures.

Héritier télévisuel de Fidel et de Mouammar.





Combustion spontanée de trottinette.




Washington : 

La cause de l'incendie n'est pas claire, bien que des responsables de la société prestataire aient déclaré qu'il semble avoir commencé autour du bloc-batterie lorsque la trottinette était garée.

Skip a suspendu son service de trottinette électrique dans le district tout en enquêtant sur les raisons pour lesquelles l’engin a pris feu dans le centre-ville de Washington.
La société retire ses trottinettes de la rue à la demande du ministère des Transports du district afin "de pouvoir mener une enquête approfondie sur l'incendie et effectuer toutes les vérifications de sécurité nécessaires". Source
———-
Rappel : Tesla et Samsung (et ceux dont on ne sait rien... Linky ?), incendies spontanés des batteries :

Vu le prix des métaux rares chinois, tout à l’économie !!!! 





Arrive la saison des incendies.



(Risque d’incendies dans le sud-est, dès juin).


Des incendies d’entrepôts, de bâtiments, de granges, etc.. chaque jour. Exemple 1Exemple 2. (Les premiers que je trouve, il y en a d’autres ...)

À partir de juin, c’est la course aux canadairs et la perte de milliers d’hectares de forêts et de taillis, de friches, etc...une année suivant l’autre avec ses terres brûlées et sa désolation...

Les Alpilles entrent dès demain dans une période de risques de départs de feux  (juin à fin septembre). Pour pénétrer la zone on doit s’assurer que l'accès au massif est bien autorisé, les conditions quotidiennes Ici

Pour les incendies « urbains » spéculation foncière ? Actes de malveillance, de folie, d’escroquerie à l’assurance, vengeance, radicalisation, faillite frauduleuse ? Tout en même temps. Il y en a pour tout le monde !

La France brûle de plus en plus et de mieux en mieux...de plus en plus souvent et de plus en plus vite ! 

En clair, dès juin, gardez-vous à droite, gardez-vous à gauche ! 


jeudi 30 mai 2019

La maternelle.


Court récit.

Ainsi progresse l'ignorance.



« Je viens de réaliser que, n’ayant pas encore terminé mon doctorat, et mon département ayant été fermé entre-temps, je suis le seul et DERNIER étudiant restant de lettres classiques de la faculté de Limoges. »
Ce linguiste de 29 ans, agrégé de grammaire est en quatrième et dernière année d’une thèse consacrée aux noms des dieux des peuples de l’Italie antique.
« Il me manque quand même un lieu où rencontrer d’autres thésards, partager des doutes, voir comment ils travaillent… »
l’École pratique des hautes études de Paris, c’est là qu’il suit un séminaire hebdomadaire de linguistique italique. C’est sa seule occasion de voir du monde, pour lui, le « doctorant d’une matière qui n’existe plus : les lettres classiques ».
Cette année, le jeune chercheur n’a plus de financement – c’est-à-dire pas de salaire. Il a tout de même décroché une bourse d’étude d’un mois à Rome, qui lui permettra de finir la rédaction de sa thèse.
« Il n’y a plus de postes dans les universités en France en lettres classiques, et il n’y aura bientôt plus de grec ni de latin. Aujourd’hui, les plus grands spécialistes mondiaux de langue latine sont aux États-Unis. » 
Il a prévu de rejoindre en septembre la Belgique, pour effectuer un post-doctorat à la fac de Bruxelles.
😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱😱

Singapour investit dans la science de l’alimentation.



Avec des exploitations piscicoles à plusieurs niveaux, des parcelles de légumes au-dessus d'immeubles de bureaux et des crevettes cultivées en laboratoire, l'île souhaite renforcer sa propre production alimentaire et s'appuyer moins sur les importations pour nourrir ses 5,6 millions d'habitants. 
Singapour produit environ 10% de sa nourriture, mais, face au changement climatique et à la croissance démographique menaçant les réserves mondiales de produits alimentaires, il vise à porter cette production à 30% d'ici 2030 dans le cadre d'un plan connu sous le nom de "30-30 ans". Le défi est l'espace. Source
Le gouvernement a mis de côté 144 millions de dollars pour la recherche et le développement dans le secteur de l'alimentation, et 63 millions de dollars pour que les entreprises agricoles utilisent la technologie pour accroître leur productivité. 
Il prévoit également de construire un site agroalimentaire de 18 hectares pour les usines de plantes d'intérieur et les fermes d'insectes d'ici le mi-2021.
Shiok Meats est une entreprise singapourienne qui en est encore à ses débuts mais qui espère atteindre un marché de masse. Elle vise à être la première au monde à vendre des crevettes cultivées à partir de cellules dans un laboratoire. 
Le processus, qui est sans danger pour les animaux, implique des cellules développées dans une solution nutritive dans des réservoirs. Au bout de quatre à six semaines, le liquide est siphonné et laisse une crevette hachée crue. 😊
—— laissons donc l’alimentaire aux scientifiques, les japonais sont aussi sur ce créneau depuis pas mal de temps....🧪 

C'est le Nucléaire, le vrai problème.


Le commentaire de Géocédille ici :

Le nucléaire pollue de façon durable et nocive.

Le CO2 n'est pas un polluant. Il n'est pas nocif à la vie. C'est le carburant de la photosynthèse. Plus de CO2 = une planète plus verte.

L'effet de serre du CO2 sature au bout de quelques mètres d'atmosphère.
La science du changement climatique est promue officiellement par les gouvernement car elle sert des objectifs politiques comme le lychenkisme servait l'idéologie soviétique.

Si les allemands ont fermé leurs centrales nucléaires et utilisent du charbon c'est parce qu'ils ont regardé le problème sous un aspect scientifique et rationnel sans biais idéologique.

Il y a des technologies nucléaires plus sûres que la filière Uranium / MOX.
Et non ce n'est pas la fusion de l'hydrogène dans les tomahawks incontrôlables.

C'est celle des sels de thorium fondus. 

Ce n'est pas une technologie hypothétique comme la maitrise de la fusion de l'hydrogène dans un champ magnétique torique qu'on n'est pas sûr de pouvoir jamais maîtriser.
On a fait fonctionner des prototypes de réacteurs de sels de thorium dans les années 60. La principale difficulté est la corrosion du conteneur. Or on sait faire des revêtements en céramique tout à

 faits capable de résister à la corrosion des sels de thorium chauds pendant des dizaines d'années.

Évidemment ça produit aussi des déchets radioactifs. Mais en moindre quantité et de durée de demi-vie plus raisonnable. Mais surtout ça ne fait pas boum quand on en perd le contrôle : le sel fondu se solidifie en refroidissant et scelle le système.

Le danger pour l'avenir c'est le mélange détonant entre l'idiocratie et l'entretien d'un parc de centrales qui requièrent de l'expertise.

A Fukushima, si le réacteur n° 4 a explosé, c'est parce que les crétins qui étaient aux commandes ont cru qu'ils avaient ouvert les vannes du système de refroidissement passif par thermosiphon alors qu'il n'en était rien.

Ils sont allé voir si des vapeurs sortaient du système de refroidissement, indiquant qu'il fonctionne, et on vu un petit filet de vapeur, ce qui les a rassuré. En fait il aurait fallu que ça crache de la vapeur comme une bonne grosse loco du temps des trains à vapeur. Crétins au travail...

En France ce n’est pas mieux. Tout est sous-traité à des boites employant des salariés payés au lance pierre et recrutés à la sortie de la hutte.


Et faut pas croire qu’au sommet c'est mieux.
L'industrie française ne sait plus faire des cuves correctement soudées (20 ans de retard sur l'EPR !) que la Chine maîtrise sans souci.

Et les "décideurs" sont remplacés par des idéologues qui pensent qu'il faut décoloniser et féminiser la science comme Lauvergeon qui a ruiné Areva.

On a vu à San Francisco le bordel que c'est une ville gérée par de tels lunatiques.
N'imaginez pas que les sphères nucléocratiques soient immunisées contre cette idiocratie.

Le propre des imbéciles est de se croire intelligents et compétents. Dunning-Kruger effect. (voir ici).



Bref, le réchauffement climatique n'est pas le vrai problème.


------------À lire ou relire :  « La chambre à gaz atomique », du Prof. Scampa
Contamination des produits alimentaires par les radionucléides (source) :



Si tous les radionucléides se déposent sur les feuilles des végétaux, seuls l'Iode 131, le Césium 137 et le Strontium 90 sont significativement transférés aux parties consommables : racines (pommes de terre, carottes, etc.), graines de céréales ou fruits. Bien assimilés par les animaux après ingestion de fourrages contaminés, ces radionucléides constituent également l’essentiel de la radioactivité du lait et de la viande.

Rappel : 


Dans un article de presse en 2014 source. : et la chaîne alimentaire ?



Il y avait déjà dans les revues spécialisées des travaux de modélisation sur la distribution du Césium 137 de Fukushima.  

Ils mettent en évidence une diffusion progressive, qui à partir de 2012–2013 s’étend dans le Pacifique nord, puis en 2014–2015 atteint clairement les eaux de Californie.
Ces mêmes projections montrent qu’en plusieurs phases, en 2021, 2026, 2031, ce sera tout l’Océan pacifique qui sera marqué par le Césium 137. Les articles disent que cette contamination, quand elle sera uniforme, sera comparable à la contamination datant de 1960, après une longue série d’essais nucléaires américains et soviétiques.

.....le problème de la contamination des poissons dans l’océan pacifique. De nombreux prélèvements ont été effectués. Au milieu d’eux, des algues, du wakamé, des algues comestibles, des oursins, des saumons, des anchois, des sardines, une raie, des morues, un thon rouge analysés fin 2013 ont présenté des taux importants de Césium 137.
.....Cela commence par les organismes de fond, donc les benthiques, les mollusques, les oursins, certaines algues, les poissons plats qui vivent sur les fonds. Quand on suit les étapes de la chaîne alimentaire, on trouve ensuite les poissons herbivores, comme les sardines, qui mangent du plancton contaminé. Et ensuite les thons, poissons carnivores, qui vont manger les poissons contaminés par le plancton.

....Cette contamination ne va avoir qu’une seule tendance dans les prochaines années : l’augmentation. Les thons sont des poissons qui peuvent vivre jusqu’à 30 ou 40 ans. Ils ont tout le temps de concentrer les produits radioactifs en mangeant des petits poissons qui eux-mêmes ont mangé du plancton radioactif. Il ne faut surtout pas oublier, par ailleurs, que les rejets n’ont pas cessé à Fukushima. Ils sont diffus, plus ou moins contrôlés, plus ou moins connus. Mais la catastrophe n’est pas arrêtée. La source n’est pas neutralisée. Cela continue.




--------- Et maintenant, pensez "TAFTA", "CETA", "JEFTA"...

Les accords de nouvelle génération ont été lancés à la fin des années 2000. Ils concernent aujourd'hui la plupart des accords commerciaux négociés par l'Union européenne. source
  • Avec l'Ukraine, un accord d'association est partiellement en vigueur depuis janvier 2016.
  • Les accords avec la Corée du Sud, la Géorgie et la Moldavie sont en vigueur depuis juillet 2016.
  • Avec le Canada (CETA), l'accord commercial est partiellement en vigueur depuis septembre 2017.
  • L'accord avec le Japon (JEFTA) est en vigueur depuis février 2019.
  • D'autres accords, conclus à la fin des années 2000, suivent la même logique : Pérou, Colombie, Equateur, Amérique centrale (Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua et Panama)... 
En outre, des accords avec Singapour et le Vietnam sont en cours de ratification. D'autres sont actuellement négociés, comme avec le Mercosur, le Mexique, le Chili, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Indonésie, les Philippines, la Tunisie...


(Accélération des mutations génétiques par le commerce bien pensé ?).

Aladdin, 1° au box office.

Soit :

Allahdîn, comme ça se prononce. Et non plus : Aladin. Aladin et la lampe merveilleuse. Le conte, source.

Traduction : soumis à Allah en français.

Dîner : mot arabe sans équivalent en français bien que souvent traduit par « religion ». Selon certains auteurs, ce mot désigne la nature de l'Islam non comme une religion, mais plus comme un système tout à la fois politique, religieux, militaire, économique, social, juridique, tout autant qu'un mode de vie tourné vers la soumission de l'individu à une divinité..Ici


mercredi 29 mai 2019

La Chine menace les USA.






"La Chine doit être prête à mener une guerre prolongée ", a déclaré un présentateur dans une vidéo (sous le contrôle strict de l'administration de la radio et de la télévision de l'Etat de Beijing).
"La stratégie" scandaleuse et égoïste "de Trump pourrait fonctionner pour les petits pays, mais ne fonctionnera jamais pour la Chine".
Pour citer un article bien écrit dans le Global Times: Si les Américains veulent se battre, nous les combattrons jusqu'au bout ! Et nous nous battrons jusqu'à ce que l'océan Pacifique se scinde en deux !
Les analystes de la propagande chinoise ont déclaré que la publication de la vidéo évoquant un conflit avec les États-Unis représentait un changement dans la politique officielle du Parti communiste en faveur d'une politique plus dure anti-américaine. 

 Maintenant qu'ils ne peuvent plus nous faire peur avec des forces militaires, ils ont recours à des mesures économiques. "

———-La guerre attendue avec l’Iran peut se faire avec la Chine. Ou les deux.

La guerre commerciale c’est la guerre. 

Au fait, qui a construit ce monstre chinois dans ses propres intérêts ? Il n’est pas interdit de penser qu’en ces temps de déplétions de tout, les usa et la Chine soient de mèche pour générer un conflit global après lequel ils se partageaient les restes...

Je délire, sans doute...

Nucléaire et chaîne alimentaire.

Il y a plusieurs semaines, le Secrétaire général des Nations Unies, avait tiré la sonnette d'alarme au sujet d'un grand dôme en béton construit il y a 40 ans aux Îles Marshall pour contenir les déchets radioactifs provenant des essais nucléaires de la guerre froide.



Selon l’ONU, le dôme - qui contient environ 73 000 mètres cubes de débris nucléaires sur l’île Runit, qui fait partie de l’atoll d’Enewetak - pourrait laisser échapper des matières radioactives dans l’océan Pacifique, le sol poreux situé sous le dôme de 18 "n’ayant jamais été recouvert initialement prévu.

Un nouveau rapport du Los Angeles Times montre que des chercheurs ont détecté des niveaux élevés de radiation dans les mollusques et crustacés, confirmant ainsi le pire des scénarios : les déchets nucléaires dévastent les écosystèmes marins à proximité du dôme.

(Dôme fendu...)

La découverte "soulève des inquiétudes quant à la contamination de la nappe phréatique contaminée du site de décharge par la nappe phréatique dans l'océan et la chaîne alimentaire".

La radiation "fuit du site de déchets - ce que les autorités américaines rejettent - prétendent certains habitants des Îles Marshall".

Les États-Unis ont testé 67 armes nucléaires de 1946 à 1958 sur les atolls de Bikini et d'Enewetak. Malgré les efforts déployés par les États-Unis pour mettre les populations en sécurité, des milliers d’insulaires ont été exposés à des retombées radioactives provenant d’essais en surface effectués avant la mise en place d’un moratoire en 1958.

Les tests comprenaient le 15 Megaton Castle Bravo sur l'atoll Bikini, qui a explosé le 1er mars 1954. Il s'agissait du plus puissant des États-Unis à avoir explosé - et environ 1 000 fois plus grand que la bombe lancée sur Hiroshima neuf ans auparavant.

Source

Pénurie des métaux rares.





Le Bench mark Minerals Intelligence, réunissait des entreprises minières, des autorités de régulation et des législateurs, pour échanger sur le sujet critique des matières premières. À cette occasion, le premier vendeur de véhicules électriques du pays, Tesla, a alerté sur le risque de pénurie imminente pour les batteriesrapporte Reuters.

Source et tout.

Ces véhicules électriques consomment deux fois plus de métaux qu’un véhicule thermique. Ainsi pour déployer les 140 millions de véhicules électriques d’ici 2030, il faudra trois millions de tonnes de cuivre, 1,3 million de tonnes de nickel et 263 000 tonnes de cobalt.

Solutions : ...ouvrir de nouvelles mines et moderniser les anciennes..... également de nouvelles usines de raffinage. 

Mais, cela risque de ne pas suffire en raison de la concurrence venue de l’industrie numérique. Le cabinet d’étude BSRIA évoque en particulier le cas des assistants à domicile de Google et autre Amazon, très gourmands. Ces terminaux consommeraient jusqu’à 1,5 million de tonnes de cuivre en 2030 contre 38 000 tonnes aujourd’hui.

La même pression apparaît sur le cobalt, dont plus de la moitié de la production mondiale provient d’un seul pays : la République démocratique du Congo. Outre la pression sur l’approvisionnement, les accusations de travail forcé et de travail des enfants dans les mines du pays interrogent sur la responsabilité des entreprises consommatrices. C’est pourquoi Tesla travaille à diminuer sa dépendance au cobalt à la faveur du nickel dans ses batteries.

Europe :

"L’importance de la dépendance pétrolière étrangère est largement comprise, mais notre dépendance aux minéraux étrangers est tout aussi grave, sinon plus grave"....le pays a importé au minimum 50 % des 48 minéraux critiques, et même 100 % pour 18 d’entre eux. "Nous sommes au cœur d'une course mondiale des batteries qui s'intensifie".

 La France et l’Allemagne vont investir cinq milliards d’euros pour construire des lignes de production. ...

En parallèle, le continent explore son potentiel minier avec la découverte de grandes ressources de lithium au Portugal ou de Tungstène en France dans l’Ariège. Mais l’ouverture de mines en Europe est compliquée en raison des exigences environnementales. 

En France, à l’issue du premier conseil de défense écologique le 23 mai dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé la présentation d’ici la fin de l’année de la réforme du code minier.




——— on adapte l’écologie au manque ! LOL !