mardi 9 avril 2019

Nombreux actes d'Apostasie chez les catholiques.

"Se tenir loin de." Voilà la signification du mot "apostasie" en grec ancien.



Pressions anti-avortement exercées partout dans le monde, manifestations homophobes et transphobes soutenues ouvertement par le clergé, pédophilie systémique et viols de religieuses par des prêtres, déclarations criminelles sur le port du préservatif, les raisons de détester l’Église catholique ne manquent malheureusement pas… en particulier pour les personnes LGBTI, majoritaires parmi les témoignages recueillis. « Lors d’une Manif pour tous, j’ai croisé un prêtre italien qui m’a dit : “les seuls enfants que vous pourrez avoir c’est du caca” ». (élégance du clergé).

Ces démarches ont été multipliées par dix dans certains diocèses.

Ces dernières semaines, les demandes d'apostasie ont été multipliées par dix à Lyon, par quatre à Paris et par deux dans La Manche.

En France, la procédure d'apostasie n'a rien de bien compliqué puisqu'il suffit d'envoyer une lettre à son église de baptême en mentionnant son nom et la date dudit baptême pour ne plus apparaître sur les registres. Un site en français, Apostasiepourtous.fr, permet même de générer une lettre.

source 1

source 2

source 3
 ------------

Mérité. Bien organisé, voulu aussi. C'est fait !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.