samedi 6 avril 2019

La mondialisation, mortelle pour notre espèce ?




« La mondialisation est bonne pour les humains, mais elle a des conséquences néfastes pour les animaux ».

Exemple, les batraciens : 


La quitridiomicosis est une maladie causée par un champignon qui attaque la peau des grenouilles, des crapauds et d’autres batraciens, en leur faisant produire une quantité anormale de kératine, la protéine de base de l’épiderme. Chez ces animaux qui utilisent la peau pour respirer et réguler leur niveau d’eau dans le corps, l’infection finit par générer une insuffisance cardiaque qui conduit à la mort.
« C’est le premier cas d’une épidémie mondiale pour une maladie de la faune. Actuellement plus de 60 pays sont concernés ».
Au cours des cinq dernières années, la maladie, extrêmement contagieuse, a déjà causé la disparition de près de 90 espèces. D’autres sont en péril et plus de 500 sont concernées. Source

Rappel : l’homme fait partie de l'espèce animale.


Le chimpanzé est l'espèce la plus proche des humains.
Phylogénie des genres actuels d'hominidés, d'après Shoshani et al. (1996) et Springer et al. (2012) :
Hominidae 
 Ponginae 
Pongo (les orang-outans)

 Homininae 
Gorillini 
Gorilla (les gorilles)

 Hominini 
 Panina 
Pan (les chimpanzés)

 Hominina 
Homo (les humains)



« L’Homme actuel » est une espèce de mammifèrede l'ordre des primates.

La mondialisation est-elle bonne pour notre espèce animale ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.