mardi 9 avril 2019

La 3° guerre mondiale est en cours contre l’humanité.

Les armes à l’uranium contaminent le monde.


Source vidéo. Je ne relaie pas les enfants difformes. voir source.

Les États-Unis ont contaminé d’immenses territoires avec des munitions à l’uranium appauvri, ainsi que la stratégie de dissimulation de l’affaire par l’armée, l’industrie, les gouvernements, les médias et les politiciens.

Les armes contenant de l’uranium sont produites à partir de déchets de l’industrie nucléaire (sous-produits de l’enrichissement de l’uranium). Si, par exemple, vous souhaitez produire une tonne de barres de combustible d’uranium naturel pour les centrales nucléaires, vous obtenez environ huit tonnes d’uranium appauvri. C’est une source de rayonnement alpha – radioactive et, en outre, très toxique.

 Après usage, l’uranium appauvri, qui, comme je l’ai dit, est une source de rayonnement alpha (c’est-à-dire une substance radioactive et très toxique), est réduit en nanoparticules cent fois plus petites qu’un globule rouge.
 
C’est ainsi que se forme un aérosol de nanoparticules d’uranium appauvri pouvant être inhalé. Libéré dans l’atmosphère, le vent peut transporter cet aérosol n’importe où. Ceux qui l’inhalent risquent de développer un cancer.
Ces nanoparticules peuvent aussi pénétrer dans le corps d’une femme enceinte, passer la barrière entre l’enfant et sa mère, et affecter la santé du bébé à naître. Elles peuvent s’infiltrer dans le cerveau et voyager dans le sang et se déposer dans n’importe quel organe humain ou animal. Transportées autour de la planète, ces nanoparticules se fixent tôt ou tard, et naturellement, contaminent tout, l’eau potable en particulier et tout le reste.
En ce moment, au Kosovo, tout un groupe d’avocats prépare une action en justice contre l’OTAN, car après le déclenchement de la guerre, des gens ont été blessés, sont tombées malades et sont morts. Le taux de mortalité a augmenté de 20 à 30% et il y a de plus en plus de gens touchés chaque année. De ce fait, il y aura tentative d’intenter des poursuites judiciaires.
Sur environ deux mille soldats italiens stationnés en Irak et au Kosovo, 109 ont par la suite développé un cancer et sont décédés – cette information est prouvée. Parmi les familles des 109 morts, 16 ont engagé des poursuites et ont obtenu gain de cause. Les tribunaux ont ordonné à l’État italien ou au ministère de la Défense de leur verser une indemnité. Comme chaque cancer était différent, le montant de l’indemnité a varié. Il allait de 200 000 à 1,4 million d’euros.
Le ministère de la Défense d’Allemagne nie constamment tout lien. Nos soldats sont stationnés en Afghanistan et au Kosovo. Environ 100 000 hommes ont servi en Afghanistan et nous avons découvert qu’environ 30% de ceux qui sont rentrés sont tombés malades, bien qu’ils n’aient rien remarqué au début. S’ils se marient et ont plus tard des enfants, ceux-ci risquent fort d’être infirmes.
Dans l’ADN de ces enfants, il y aura les mêmes poisons que dans l’ADN de leurs parents. Et cet héritage perdurera pendant plusieurs générations – des enfants aux petits-enfants et aux arrière-petits-enfants.
Un ancien agent des services secrets pense que le monde est condamné à périr tôt ou tard de la contamination par l’uranium appauvri.
(traduction : Wikistrike ici).