vendredi 26 avril 2019

Acte XXIV, de la friction au frottement.

En français ? « corps à corps ».



Ils s’entraînent. Mettre au point son krav maga sur une retraitée GJ ? J’ai d’autres terrains d’entraînement en tête mais trop dangereux.

Exercice pour les courageux : aller retirer du liquide dans le quartier de la porte de la Villette vers 19h30. J’ai testé pour vous cette semaine.

Les camps de migrants s’étendent de porte de La Chapelle à Porte de la Villette maintenant. (En passant par Porte d’Aubervilliers, bien sur).

Le soir c’est juste impressionnant. Porte de la Villette et alentours on voit les petits trafics mais il semble y avoir beaucoup moins de krack qu’à La Chapelle.

Au bord du périphérique, les gars jouent .... au ballon. Image suspendue....quand on entre dans Paris, tous les arrêts de bus abritent une dizaine d’hommes qui se serrent sur le banc.

99% de sub-sahariens. Les voitures passent le plus vite possible. Plus loin, on rencontre des groupes debout, tous les 50 mètres un petit groupe d’hommes qui discutent entre eux. Par 10 ou 12. Par expérience, je dirais érythréens et soudanais. Ce qui donne à penser que les trottoirs de Paris rejouent les tensions inter ethniques africaines. Faudrait pas que...

C’est beaucoup plus calme que La Chapelle ou même que Aubervilliers. C’est un quartier de bureaux et d’habitations avec énormément de HLM. Un quartier entièrement rénové de fonds en comble.

Les immeubles sont propres, il y a énormément de sièges PME, beaucoup de tours très récentes.

Et, sur le trottoir, au pied du capital investi, déambulent des hommes aux visages tristes. Une ambiance de film post-apocalyptique.

Pas un flic. Pas une femme. Pas un enfant. C’est très silencieux contrairement à la Place de La Chapelle ou autre Gare du Nord.

Je pense que c’est cette tranquillité, sonore du moins, qui m’a le plus frappée.

La résignation n’est pas bruyante. J’ai eu l’impression qu’ils avaient tout leur temps.

Les hommes paraissent en bonne santé. Autant Porte de La Chapelle on croise le plus souvent des gens qui devraient bénéficier des soins palliatifs, autant dans le quartier de bureaux de porte de la Villette on croise des gens jeunes et alertes.

Si vous ne me croyez pas, faites la promenade. En bus, la visibilité est bonne.



Rien à voir avec les GJ. Je me demande bien pourquoi vous raconte ça...