mercredi 20 mars 2019

Un point production de pétrole.


7 commentaires:

  1. encore un petit effort et la surabondance de pétrole va calmer nos ardeurs électriques!
    Le manque était l'aiguillon du toujours plus cher.
    Maintenant la surabondance va faire s'effondrer les prix.
    Vive "l'inflation négative" !
    La courbe verte de la production US est a prendre avec beaucoup de précaution car contrairement à celle de la Russie elle est éphémère. L'extraction US est très coûteuse et complexe car elle est multiple et soumise à des contraintes énormes.
    Les prix vont s'effondrer et notre modèle de société va connaître un "petit souci"....
    Prix bas = fermetures de puits = effondrement de la production = disparitions des produits de consommation courants (vêtements, objets divers et variés, véhicules, fils électriques etc etc...).
    La complexité de notre monde est orchestrée par le pétrole à tous les niveaux...Le pétrole routier n'est qu'un des éléments parmi d'autres.
    Sans pétrole notre monde occidental s'effondre en moins de 3 mois pour cause de .....famine!
    Les petits jeux du moment où chacun s'angoisse sur les capacités financières de nos banques , assurances ou autres sont un enfumage . Notre vraie crise est existentielle et....énergétique. Car nous ne savons pas CE que nous voulons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est dit.

      La famine c’est ce que je sens poindre.

      Entre restrictions alimentaires déjà vécues et famine, du temps c’est tout.

      Supprimer
    2. Il faut donc en tirer la seule conclusion valable. Sachant que s'il y avait une technologie, la fusion par exemple, pour prendre le relai, il faudrait 50 ans pour la mettre en place, pour la généraliser. Reprendre tant que possible sa souveraineté alimentaire. Pour compenser le manque de pétrole, il n'y a pas de secret, il faut des bras. Dans une société avec 6 millions de chômeurs ça ne me parait pas si idiot que ça mais les lois ne le facilite en rien. Les lois c'est plutôt aller vers la ferme des mille vaches. Si les citadins arrêtaient de considérer que c'est un retour en arrière, cela irait mieux. Le retour en arrière on le vit maintenant : des esclaves du capital dans du béton. Il y a actuellement une chance qui ne se représentera pas de si tôt, pouvoir acheter de la terre agricole à prix accessible. Les gueux en auraient rêvé il y a quelques siècles. Être heureux à la ferme en homme libre ou attendre le moment où les chinois nous mettront dans les champs pour nourrir le parti communiste ? Ce système est mort, il n'aura jamais été qu'une parenthèse de destruction d'un pays construit au fil des siècles. La liberté c'est de prendre sa vie en main, pas de chouiner pour que le gouvernement donne le faux argent qu'il n'a pas. Paris sans pétrole c'est quoi ? 500000 habitants au grand maximum, et encore, c'était à l'époque avec le système de péniches, notamment pour le chauffage, et la ceinture de maraichage. Tout n'était pas bétonné ! Le jour où ça s'arrêtera d'un grand coup. 12 millions de personnes n'auront plus d'eau, plus rien. Elles seront incapables même de marcher jusqu'à la campagne qui ne pourrait de toute façon rien faire pour eux. Mort de faim, soif et de maladies bien avant. On vit dans un monde de fous. Cuba ou les russes suite à la chute de l'URSS ont vécu notre avenir... Le pétrole devrait servir à des choses importantes, pas à soutenir un monde de smartphones où on s'échange des photos de chats et des selfies !

      (je sais je me répète)

      Supprimer
    3. http://lachute.over-blog.com/2019/03/estupido.html

      Le blog de l'excellent Patrick Reymond qui écrivait sur le blog énergie. Mais tu connais Wendy, je crois.

      Supprimer
    4. oui, je connais ! très bon site mais je n'y vais plus... faut que j'y retourne !

      Supprimer
  2. Si on est allé chercher du pétrole de schiste et des sables bitumineux c est que le conventionnel manque. Problème de qualité.
    https://youtu.be/LeDzFEyICXI

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.