mardi 5 mars 2019

Surveillance de masse par capteurs sonores.




Après les caméras, des micros dans les rues. La ville de Saint-Étienne a décidé d'expérimenter un dispositif de surveillance jusque-là inexistant en France, en plaçant une cinquantaine de capteurs sonores dans le quartier dit "difficile" de Tarentaize-Beaubrun-Couriot. 

Selon Le Parisien, confirmant une information du Progrès dans ses éditions du 13 février, ces micros seront capables de détecter grâce à des algorithmes tout bruit suspect, comme un accident ou un coup de feu. Une alerte automatique sera ensuite envoyée aux autorités. L'expérimentation visant à assurer la sécurité des habitants durera six mois. Une source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.