vendredi 15 mars 2019

Quantique et thermodynamique.

Un objet quantique peut-il aller à l'encontre des lois de la thermodynamique ?

En observant 10 milliards d'électrons chaque seconde pendant toute la durée de vie de l'univers actuel, ça n'arriverait... qu'une fois. Et encore... pas plus d'un dix-milliardième de seconde.


Cest peu mais trop.




The four stages of the actual experiment on a quantum computer mirror the stages of the thought experiment involving an electron in space and the imaginary analogy with billiard balls. Each of the three systems initially evolves from order toward chaos, but then a perfectly timed external disturbance reverses this process. Credit: @tsarcyanide/MIPT

"reverse time" meaning return the electron to the original position via an algorithm, pure sensationalism

4 commentaires:

  1. Il s agit de créer la finance qui utilisera les nombres imaginaires.
    Par exemple, un crédit à taux négatif sur une durée de temps inversè devra produire des intérêts positifs réels.

    ET TOC !


    cf mandelbrots julia etc...

    la clef du succès de s financiers, user les outils des autres...

    Carvajal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... méthode très en vogue depuis 20 ans ...Modifier le passé pour modifier le futur....
      D'où vient le trouble actuel? D'infos modifiées, ou plus exactement de réécriture de l'histoire.
      Quelqu'un a parlé récemment du "quantique des cantiques". C'est l'idée générale de ce qui se passe . Le réel est modifié par la surexposition des idées et des images sur chaque individu pris isolément par les technologies (ondes, écrans, modif chimiques etc etc).
      Le fameux dilemme quantique est instrumentalisé dans les cerveaux humains. Toute la création joue la mise en scène par écho à cette manipulation.
      Nous ne voyons pas CE qui EST mais nous voyons CE que nous CROYONS.
      Les nombres imaginaires des financiers EXISTENT vraiment puisque nous les OFFRONS par nos comportements et notre crédulité.
      Il n'y a pas de positif ou de négatif . Il y a simplement un flux d'énergie entretenu par des croyances .
      Et le libre arbitre? Il existe toujours car nous choisissons délibérément d'être manipulé par le CHOIX des AUTRES.
      Les financiers ne sont que le reflet de notre "soif" d'argent. La crise gilet jaune est exactement dans la même lignée de cette soif. Elle est même amplifiée par le fameux désir de reconnaissance" qui n'est qu'une autre version du fameux "pouvoir d'achat" .
      Toujours et encore le même modèle basé sur le flux monétaire , croyance unique de cette vision mercantile.
      La croyance d'un danger climatique suit le même processus:argent,peur,émotion.

      Eh oui Cavajal ! "la clef du succès des financiers, user les outils des autres.."

      Supprimer
  2. Voir les 2er projets de Trump à Manhattan lorsqu'il avait 30 ans. Il avait pu négocier une exonération de taxe sur des millions pendants 40 ans.

    RépondreSupprimer
  3. https://www.technologyreview.com/s/613092/a-quantum-experiment-suggests-theres-no-such-thing-as-objective-reality/?utm_medium=tr_social&utm_source=twitter&utm_campaign=site_visitor.unpaid.engagement

    "A quantum experiment suggests there’s no such thing as objective reality

    Physicists have long suspected that quantum mechanics allows two observers to experience different, conflicting realities. Now they’ve performed the first experiment that proves it."

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.