vendredi 29 mars 2019

"Pourrais-je avoir la liste des zones sans risque ?"

Ils ont entre 3 et 19 ans et sont tous originaires de Sainte-Pazanne. Dans cette petite commune de Loire-Atlantique (6.500 habitants), située à une trentaine de kilomètres de Nantes, l’inquiétude est vive alors que les cas de cancer se multiplient chez les enfants du secteur. Au total, au moins neuf d’entre eux, des filles et des garçons, ont développé cette maladie ces trois dernières années. Trois enfants sont décédés et le dernier cas s’est déclaré en février 2019.

l’Agence régionale de santé reconnaît l’existence d’un « cluster » de cancers, sans pour autant identifier un facteur environnemental. Entre-temps, la maladie a touché d’autres petits.

Sainte-Pazanne ne se situe pas dans une zone à risques. Source 

Tout va bien, alors... un coup des zitis ?


Une commune rurale bien sympathique, "à la campagne"....
depuis les années 80...

Et, malgré tous ces clusters, certains se demandent encore pourquoi il y a prégnance d'une culture de mort...

Pour ceux qui vivent "au bord de la mer", c'est la même chose ou pas loin. Les mers sont polluées à un tel point qu'il faut être extrêmement optimiste pour rêver que ça n'a aucune conséquence sur la santé... 

1 commentaire:

  1. Moi non plus je ne pourrait pas avancer un facteur environnemental mais voilà une personne qui donne quelques pistes :
    La pollution
    « On manque d'emplois, d'emplois correctement rémunérés, de meilleurs salaires, de meilleur qualification, de nouvelles branches de travail en France. Il faut de nouveaux axes de développement. Et justement toutes les technologies qui sont liées au changement climatique, pour luter contre et s'y adapter, pour la France cela nous ferait aller quasiment au plein emploi.
    - Le développement de ce secteur là du point de vu industriel permettrais de résoudre le problème de l'emploi : exit le manque de rentrées d'argent dues au chômage, l'argent dépensé pour soutenir ceux qui sont dans la souffrance, c'est un problème résolu en grande partie. On pourrait passer de déficitaire à bénéficiaire.
    - Le gain en qualité de vie pour les gens parce-qu’on aurait des emplois mieux qualifiés, mieux payés et plus durables parce que le problème de la pollution et du climat il y en a pour un bon moment.
    - Le gain en qualité de vie tout cour, c'est à dire les maisons, les équipements urbains, et l'organisation de notre vie de tous les jours.
    On a tout à y gagner. Tout ! Même la France avec son chômage structurel monumental, nous pourrions quasiment arriver à un stade de plein emploi. Mais … il faut que les industriels comprennent que c'est précisément leur intérêt de s'y mettre. Cette mise en toute passe par l'adaptation des industriels, donc il faut que eux comprennent tout l'argent qu'ils peuvent se faire avec ça. Le changement de logiciel se fera par l'appétence pécuniaire des industriels. Mais tant que eux ne comprendront pas le fric de dingue qu'ils peuvent se faire, cela ne bougera pas. »
    https://youtu.be/-WumprQON9I?t=1512

    La pollution Le 27 févr. 2019
    « Les médias ont sorti le problème, le plus que problème des enfants à qui il manque une main, ou un avant bras. Et bien sûr « ils » continuent de dire que ce n'est pas génétique. Ils continuent de prétendre que la pollution n'engendre pas d'atteintes génétiques. Ils continuent de nous prendre pour des truffes en continuant d'expliquer que ce 'est pas une atteinte génétique de la pollution sur des enfants pendant la grossesse. En prétendant haut et fort qu'il ne s'agit pas d' atteinte génétique de la pollution. Donc attention dans le sud est de la France. »
    https://youtu.be/-WumprQON9I?t=548

    Fertilité : complications à venir : atteinte génétique de la pollution. le 5 déc. 2018
    « Il y a plusieurs mois de ça j'avais j'avais alerté sur un risque de pollution environnemental chimique qui était arrivé à un stade tel qu'il allait influencer la santé des enfants avenir. L'influence génétique de ces produits sur le corps des enfants, il s'agirait de choses qui cette fois, serait indéniable puisque cela a été dénié depuis des années et des années, vue ce que cela rapporte et le lobby qu'ils exercent ces gens là. Les corps des enfants avenir allaient être modifié. (Ce serait pris au sérieux seulement sous une dizaine d'année, le temps de freiner au maximum) mais les conséquences ont déjà commencées. Depuis le cas des enfants nés avec un avant bras en moins à été enfin médiatisé et cela est due à la pollution chimique, quoi qu'on en dise, que la cause n'est pas génétique, que cela n'est pas due aux produits chimiques, ce sont des mensonges. Comment mettre en doute une étude sérieuse : (suit le mode d’emploi, les complications engendrées, des solutions pour gérer les conséquences, (suivit et accompagnement + ...) ). Les complications de l'enfantement vont s’aggraver et les palliatifs seront de plus en plus techniques.»
    https://www.youtube.com/watch?v=qqIvmAHMjp0

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.