mercredi 20 mars 2019

Les vieux, fuyez !




Source
C’est une nouvelle stupéfiante : selon plusieurs études, menées au Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), à la Fondation Roi Baudouin et au cœur de l’Inami (dans un rapport secret), 40 % des Belges (et davantage de Flamands que de Wallons) songent sérieusement à conserver l’équilibre de la Sécu « en n’administrant plus de traitements coûteux qui prolongent la vie des plus de 85 ans ». On devine la suite : on aurait rapidement une médecine à deux vitesses, entre les patients qui doivent se contenter de la Sécu et ceux qui ont les moyens de se payer les médicaments non remboursés ou les opérations auxquelles ils n’auraient plus accès. 

Aux Pays-Bas, on ne place déjà plus de stimulateur cardiaque aux plus de 75 ans… l’appareil dépassant de loin le patient en espérance de fonctionnement.

7 commentaires:

  1. Ce type de nouvelle réchauffe toujours le cœur quand on a des vieux qu'on aime autour de soi. D'un autre côté, beaucoup ont voté Macron qui n'avait jamais caché que l'argent serait utilisé à d'autres choses que leur bien-être... Bientôt chez nous aussi donc. Quand on ne sera plus productif, on n'aura plus droit à rien. L'opposé total d'une communauté nationale solidaire. Cela donne envie de continuer à participer à ce système, non ?

    Là, on reste tout de même dans l'effondrement pas à pas. Il y a de moins en moins de miettes pour les plus faibles. Si un effondrement de type falaise de Sénèque se produit, les gamins et les vieux disparaitront vitesse grand V et les autres se battront pour les restes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les vieux et les enfants d’abord.

      On la vit la falaise de Seneque (qui n’avait pas pensé que nous pouvions la provoquer nous-mêmes dans un hara kiri collectif et ordonné).

      Supprimer
  2. Au moins, en Grèce, nous avons gardé notre dignité : La pénurie de traitements touche tout le monde sans discrimination d'âge.

    RépondreSupprimer
  3. si vous ne saviez pas à quelle race hitler appartenait ,maintenant vous le savez,et le pire est à venir ,pire en pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, c'est vrai ça. C'est Hitler qui fait venir des millions d'étrangers en Europe. Des étrangers qui ont un coût, dépense prioritaire comme on le voit avec la mise à l'index des français périphériques, les petits blancs, ceux devenus étrangers chez eux, et donc encore plus les plus faibles d'entre eux, les vieux pauvres. Oui c'est la faute d'Hitler, c'est évident que suite à son éclatant échec, sa défaite terrible, et sa mort ; son programme a été appliqué, généralisé après guerre. C'est d'une logique implacable. Les démocraties et l'URSS ont lutté contre Hitler pour appliquer son programme. Implacable comme raisonnement, oui. Comment échapper à une telle évidence ? L'Europe est nazie. La politique sociale est nazie. Hitler est blanc. Les blancs sont nazis. Il faut donc tuer les blancs. Et en plus c'est la faute d'Hitler les juifs, les sionistes toussa. Vous comprenez, c'est Hitler qui a créé le messianisme juif et qui est responsable de tous les maux du monde. Par exemple, les juifs athées non-sionistes (en fait autant que les autres) bolchéviques qui ont tué 110 millions de russes c'est Hitler. Vous ne le saviez pas ? Hitler on vous dit !

      POINT GODWIN HISTOIRE DE NE JAMAIS POUVOIR PARLER DE SIMPLES FAITS HISTORIQUES SANS POUR AUTANT OBLIGATOIREMENT PRENDRE PARTI.

      Ou alors, il y a une autre explication. L'inversion accusatoire couramment pratiquée, par le plus grand des hasards, par certaines personnes.

      Y'a pas d'Hitler. C'est un fantasme.

      On vit dans un monde de tarés...

      Supprimer
    2. Hitler a combattu ceux qui sont a l'origine de la folie qui s'empare de ce monde .

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.