vendredi 15 mars 2019

L’archipellisation de la société française.

Autrement dit : "la nécessité de faire le deuil de la France".

C'est une accumulation de processus au long cours : déchristianisation, dislocation de la matrice communiste, républicaine, laïque, perte d'influence des grands médias, montée en puissance d'un individualisme de masse, arrivée d'une population issue de l'immigration qui a modifié le profil démographique de la population française, le nouveau stade du capitalisme mondialisé avec le phénomène de métropolisation, tout cela a abouti à une fragmentation sans précédent de la société française.
Une fragmentation multiple de la société française : 

- D'abord sociale.
- Une fracture territoriale ensuite, qui se double d'un 
- clivage sur les modes de vie. 
- la fracture est aussi celle de la France diplômée.
- la France des GJ est celle du travail, qui a peur du décrochage. 
- alors que les habitants des banlieues vivent avec des aides sociales. 

On peut faire le lien avec la paupérisation de la classe moyenne blanche américaine, qui a abouti à l'élection de Trump. Les Américains ont de l'avance, mais nous sommes confrontés au même mécanisme.

Source : J. Fourquet.

Il y a la formation et d’un quart monde blanc et d’un loumpen prolétariat.
Les USA connaissent le mécanisme.
L’Afrique du Sud aussi.

Une ou plusieurs sous-cultures, parfaitement identifiées. Des sous-cultures à l’origine d’une bonne partie du cinéma underground us. Exemple, les films de John Waters. Ici.


Extrait, Pink Flamingos, 1972.

John Waters a profondément influencé le cinéma et mis en images ce qui allait devenir l’idéologie dominante. Curieusement.... il n’est pas reconnu ni même connu...

Il faut toujours regarder du côté des sous-cultures car elles deviennent en général dominantes.

Pour avoir une idée de ce qui adviendra d'ici à 36 mois, regarder Netflix. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.