mercredi 13 mars 2019

Con-nectés.

La Spiritualité.

1) la voie de la raison.

Quelques liens non exhaustifs : 


La kabbale. Présentation. Source

Maïmonide et la Kabbale. Source, 

extrait "le guide des égarés".

Les Dieux grecs, mythologie et société. Source

Propp. Morphologie du conte, organisation symbolique du récit. Source.

Du conte à l’élaboration symbolique. Source.

La fonction symbolique du langage. Source

On indique notamment l’existence du trouble de la fonction sémiotique (ou symbolique), qui peut être associé à un trouble du raisonnement logico-mathématique. Un tel trouble peut avoir des répercussions sur la construction de sens de l’enfant, notamment un manque d’accès aux concepts et donc aux connaissances.

L’atteinte du langage est généralement corrélée à un retard de l’acquisition de la fonction symbolique.

Langage et accès aux connaissances. Source.

« ...le retour à un mode de pensée non verbale ou préverbale, au terme d’une difficulté croissante d’accès au lexique mental, qui va manifestement de pair avec les contre-performances mnésiques et cognitives, mais aussi avec des troubles psychologiques graves. En effet le dément, à la différence de tout un chacun, ne possède plus la capacité de mettre des mots sur ses affects. C’est-à-dire que les stress auxquels il est soumis ne sont plus métabolisables comme ils le sont chez les sujets disposant de la fonction cathartique de la parole. » (PLOTON, 2001)

« Ce qui caractérise le fonctionnement psychique des malades est leur incapacité de penser avec des mots. Ils sont privés de discours intérieur, comme revenus à un fonctionnement de type pré-verbal. » (PLOTON, 2009)

Marion Péruchon (PERUCHON, 1994) relève une fracture des chaînes associatives et donc des liens dans le langage et la pensée des déments. Elle envisage un processus de désymbolisation
« Et donc d’une problématique de la liaison entre représentant et représenté »,

Il s’agit bien là de faillite de la fonction symbolique, qui conduirait ailleurs, dans la pensée opératoire, les mots « à tourner à vide »,

« Bref, tout se passe comme si la représentation de mot prenait le pas sur la représentation de chose. »

Source


On retrouve une association significative entre les troubles du langage et le retard mental et les troubles envahissants du développement.

Les résultats soulignent l’impact d’un milieu défavorisé sur les acquisitions du langage écrit et l’influence conjointe des troubles psychiatriques associés.


-------------------------------

 Je n'aime pas Maïmonide, je préfère la pensée des Kabbalistes. Je préfère les lois d'Homère.

J'ai pensé à Maïmonide à cause du titre de son livre "Le livre des égarés". 

La loi, toujours la loi, rien que la loi. La loi en toute chose. Autrement dit l'observance des règles sociales et religieuses afin d'élever son âme, c'est à dire d'oublier notre nature animale et de vivre en bonne intelligence en société.

La base. Pas de spiritualité sans apprentissage. Le langage est un vecteur. Encore faut-il l'apprendre. à défaut d'échanger des mots, on en vient aux mains.

Ignorance et ensauvagement, par exemple, sont les mamelles de l'enseignement du second degré, selon les dernières infos/LCI ce matin.

Con-nectés à YT, connectés aux images, au logo, aux affiches, aux dessins, con-nectés à des gens qui ne parlent même plus le français, qui ne se donnent pas la peine d'étudier leur sujet, qui n'offrent rien d'autre que leur image.

Y-a-t-il des spectateurs ou bien plutôt des voyeurs et des anthropophages sur YT ? 

L'accès au langage est la condition sine qua non pour l'humain qui veut vivre en société, transmettre, communiquer, avancer dans les apprentissages, se libérer de la pensée induite par d'autres, créer, choisir, etc...

On "joue" avec les mots, les mots créent un monde imaginaire, une représentation du réel, des fantasmes, des projections. Le langage libère.

A contrario l'image s'imprime sur nos rétines comme étant la seule réalité possible à un instant donné. Alors que l'image ne sera jamais que la projection d'un autre dans ton espace privé.

L'image sur l'écran est antinomique de l'imaginaire. L'image ne nécessite aucun apprentissage.

Et Internet qui devait, il y a 30 ans, devenir une immense bibliothèque s'est transformé en un site pornographique mondial.

Le côté positif de YT, c'est la facilité d'accès à une information dans l’immédiateté.

L'image emprisonne, elle nous éloigne de l'étude à laquelle en aucun cas elle ne se substitue, elle nous laisse orphelins de notre liberté puisqu'elle nous enchaine à l'illusion d'un discours, elle ferme la critique de ce dernier. (Sauf pour les tutos cuisine ou tricot.)

Le spirituel, comme toute matière, c'est des connaissances acquises avec le temps, des pages obscures ingérées, des pratiques qui exigent un effort.

YT est un zoo, un immense dédale de gens qui vendent et se vendent. Des lobbies en ligne, des mafias, la cour de récréation de la pensée dominante.

YT c'est l'inverse de la fonction symbolique. C'est l'inverse de la spiritualité qui, elle n'est que symboles et langage symbolique.

Internet a connecté les gens entre eux et ils ne se sont dit que des âneries ou ils se sont échangé leur numéro de téléphone pour des rencontres rapides ou ils ont acheté "des trucs" sur Ali-Baba. Je respecte ce site, au moins il annonce la couleur !


Nos gouvernements exigent que nous soyons "con-nectés", sinon pas de CI, pas de CAF, pas de Sécu, etc...Ils savent bien qu'une fois sur la "toile" nous finirons englués puis dévorés. 


Nous "surfons", nous n'avons plus le temps ni de lire, ni d'observer le monde, et encore moins de le transmettre en phrases intelligibles au pied de cette Tour de Babel.


Nous baignons dans le grand bassin de l'ignorance organisée et de l’incommunicabilité inhérente à nos sociétés multiculturelles, atomisées sur des territoires en perpétuels travaux d'aménagement.

Le quotidien est mouvant, c'est le règne de l'impermanence du vide. 






("Merci pour cet appel au printemps, Mme la Ministre". Le poids des mots, etc...C'est terrible les images...)


------- Partie 2 : La Spiritualité, la voie du cœur.