vendredi 29 mars 2019

Algérie : discrétion du monde arabe.




La crise politique en Algérie ne sera pas à l’ordre du jour des pourparlers des ministres des Affaires étrangères arabes qui précéderont le Sommet arabe prévu le 31 mars prochain à Tunis.
L’ambassadeur tunisien a affirmé que les travaux de la rencontre préparatoire n’évoqueront pas la situation qui prévaut en Algérie. Les délégués des pays membres de la Ligue examineront « la situation en Libye, au Yémen et en Syrie, la préservation de la sûreté des pays arabes, la lutte contre le terrorisme et le développement du système de collaboration arabe », a souligné Nejib Mnif.
Les États membres de la ligue arabe veulent se garder de tout commentaire sur la crise politique en l’Algérie, qui serait interprété comme une ingérence dans les affaires internes du pays.
Pour le moment, seule l’Égypte parmi les membres de la ligue des États arabes s’est exprimée sur le mouvement populaire en Algérie, mettant en garde contre la recrudescence de la violence. Source
Alger, ce matin déjà des manifestants pour la manifestation du vendredi.

1 commentaire:

  1. Et de toute façon personne,en algerie, ne leur demande leur demande leur avis à ces misérables larbins et fantoches ridicules....ouf, maintenant je respire!

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.