mardi 19 février 2019

Rothschild, un fake.

La banque Edmond de Rothschild revendique être implanté dans une grosse dizaine d’Etats, tandis que Rothschild & Co dit opérer dans plus de quarante pays.

Fake news sur le site BNP-Paribas :




On change, on efface Rothschild et on écrit « la couronne ».
J’espère que cette correction vous aura éclairés.

4 commentaires:

  1. Oui, madame Isabelle Gounin-Lévy l'a dit ce matin sur LCI. Il ne faut pas tomber dans le conspirationnisme et la fake-news. Rothshild n'est qu'un modeste banquier sans réelle influence, bien évidemment, et la fed-bank est possédée par l'Etat. Merci madame Gounin-Lévy de rétablir la vérité.

    RépondreSupprimer
  2. "300 à 350 milliards de dollars"

    Ce chiffre est risible tellement il est éloigné de la vérité.

    RépondreSupprimer
  3. Et David dit : Que leur table devienne pour eux un filet et un piège et une occasion de chute et une rétribution !
    Que leurs yeux soient obscurcis pour ne point voir, et courbe leur dos à perpétuité ! (Romains 11:9)

    Il s'agit des israelites. C'est dans le psaume 69 que David dit cela :

    Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils m'abreuvent de vinaigre. Que leur table soit pour eux un piège, Et un filet au sein de leur sécurité!

    Le vinaigre identifie qui parle : Le christ en croix.

    Pour comprendre de quelle table il s'agit, il faut revenir au mot grec, qui est τραπεζα, (trapeza) lequel a deux sens, encore aujourd'hui. Table et banque.

    Et pour savoir quel est le sens qu'il convient de choisir, il faut chercher d'autres occurences de τραπεζα dans la bible. Il n'y en a qu'une. Quand Jésus renverse les tables des marchands du temple.
    Quelle était l'activité des marchants du temple? Ils faisaient du change. On ne pouvait pas payer son obole en monnaie romaine, impure. Les fidèles devaient donc changer leurs deniers en pieces frappées par les autorités hébraïques. Un business de change s'était donc developé autour du temple de Jerusalem et les tables que Jésus a renversé sont en fait des bancs de change.

    Il faut donc comprendre τραπεζα au sens banc de change ou son équivalent moderne banque.

    Bref l'Epitre aux Romains nous explique que le christ a invoqué sur les Juifs un piège auquel ils ne peuvent se soustraire qui les contraint et les sauve en même temps en les condamnant à rester courbés sur leur banc de change, tant que leur salut ne serait pas accomplit.

    On peut difficilement dire que ça ne correspond pas à une certaine réalité.

    Rappelons nous aussi ce que nous dit la parabole des deux oliviers, l'olivier franc (représentant les Juifs) et l'olivier sauvage (les non Juifs) greffé sur le tronc du premier :

    Ne te glorifie pas par rapport aux branches (retirées de l'olivier franc). Mais si tu te glorifies,... ce n'est pas toi qui portes la racine ; au contraire, c'est la racine qui te porte !

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.