jeudi 14 février 2019

L'A380 au sol.


L'Airbus est né en 2000, lorsque l'entreprise a annoncé qu'elle investirait plus de 10 milliards de dollars dans la construction de l'A380 pourvu de 555 sièges afin de supplanter le 747 de Boeing.

Au lieu de cela, les compagnies aériennes se sont tournées vers d’autres avions long-courriers comme le Boeing 787 Dreamliner (qui avait lui-même des problèmes de production) et l’Airbus A350.
Si la décision de tuer l’A380 n’est pas une surprise, c’est quand même un "grand embarras" pour Airbus.
Airbus prévoit de vendre entre 800 et 890 avions cette année, après en avoir vendu 800 l'an dernier. Ses bénéfices devraient croître dans un contexte d'augmentation du trafic aérien supérieure aux moyennes historiques. source

 La fin du programme pourrait entraîner la suppression de 3 500 emplois au cours des prochaines années.