mardi 26 février 2019

Identitaires, lesquels ?



Dans la tête de Décathlon.

Les nazis sont à la porte ? Il semblerait.

Hello, Decathlon !!?! Une autre idée de produit :



Ne me remerciez pas. C’est kdo.

3 commentaires:

  1. L'avantage de cette affaire c'est qu'on n'a plus parlé de la communauté de lumière qui était un peu trop mise à contribution ces derniers jours. Sans compter que ces histoires de voile relèvent de la manipulation. Ainsi on pointe du doigt le vilain musulman qui voile les femmes en opposition au gentil musulman qui respecterait les lois de la République et serait compatible avec celle-ci. En filigrane, on doit donc retenir qu'il pourrait y avoir 50 millions de musulmans en France du moment qu'il n'y ait pas de voile. La France n'est-elle pas seulement une idée ? Comme le vilain juif sioniste et le gentil juif anti-sioniste éclairé qui a construit la France telle qu'elle est maintenant (oh, merci à eux). Et ça marche. Et les fachos en peau de lapin se félicitent d'une victoire contre l'Islam suite au retrait de Decathlon. Les juifs gentils et méchants sont heureux car on parle d'Islam et pas d'arabe. Pas de racisme surtout. C'est vilain. D'ailleurs, vous connaissez les gentils FDS et les méchants FDS ? Pas grave, déjà +40% des naissances ne sont pas FDS. Ce qui compte c'est d'être français ! Vive la République !

    RépondreSupprimer
  2. On met bien des muselières aux chiens, je ne vois pas ou est la différence. Elle est surement tatouée et vaccinée également, preuve que son maitre se soucie d'elle.

    Par contre, où est la laisse? C'est un oublie qui coûte cher, surtout dans les transports en communs.

    RépondreSupprimer
  3. Dieu se rit de ceux qui deplorent les effets dont ils chérissent les causes.

    Le voile, n'est que l'effet.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.