jeudi 28 février 2019

Havas c'est : Maduro, Alstom, M, Clinton, KLM, le gouvernement...

 Havas, partout.

Parmi les entreprises concernées, Areva, dont l’ancien directeur des affaires publiques, Édouard Philippe, est désormais Premier ministre. Une ancienne employée de Veolia, Brune Poirson, se retrouve également secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Elle a été notamment chargée de la « responsabilité sociétale » de Veolia en Inde, au moment où la firme française s’engageait dans la privatisation de l’eau de la ville de Nagpur, et se retrouvait confrontée à des controverses en cascades. Une autre députée débutante de LREM est une ancienne dirigeante de Veolia au Niger, tandis qu’une nouvelle élue de la droite « constructive » est étroitement liée aux structures de lobbying de Veolia et Suez.
Parmi les autres ministres, Muriel Pénicaud, ancienne haute fonctionnaire, occupait auparavant les fonctions de directrice des ressources humaines de Danone, avant de rejoindre en 2014 Business France. Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a été directeur de la communication du groupe immobilier Unibail-Rodamco. Une autre secrétaire d’Etat, Delphine Gény-Stephann, ancienne haute fonctionnaire, a passé de longues années chez Saint-Gobain, entre 2005 et 2017, avant de retrouver le ministère de l’Économie. Autre produit de Saint-Gobain, Jean-Pierre Floris a été nommé délégué interministériel aux restructurations d’entreprises.
Du côté des conseillers, une firme se distingue : Havas, la multinationale de la publicité et de la communication désormais dans le giron de Vivendi. Plusieurs de ses cadres occupent des positions clé au cœur du nouveau pouvoir, à commencer par Ismaël Emelien, conseiller spécial d’Emmanuel Macron à l’Élysée, et quelques autres conseillers ministériels. Yannick Bolloré, dirigeant d’Havas et désormais de Vivendi, et fils de Vincent Bolloré, a lui aussi été étroitement associé à la campagne d’Emmanuel Macron. Mais ce n’est pas tout. Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Élysée, occupait de hautes fonctions au sein du groupe de transport maritime MSC, occasionnant des situations de conflits d’intérêts potentiels qui font aujourd’hui scandale. Cédric O, conseiller conjoint de Matignon et de l’Élysée et trésorier de La République en marche depuis 2017, venait de passer quelques années au sein du groupe Safran avant de rejoindre le Président et son parti.
Du côté des députés LREM enfin, on retrouve le même constat. Stanislas Guérini, député de Paris et porte-parole du groupe parlementaire, a été directeur de l’expérience client du blanchisseur industriel Elis. Parmi les autres députés de Paris, Olivia Grégoire, consultante, a également été cadre de Saint-Gobain. Hugues Renson a été délégué général de la fondation EDF. Amélie de Monchalin, députée clé du groupe sur les questions budgétaires, est une ancienne dirigeante d’Axa, tout comme Jacques Maire, également passé par le cabinet Vigeo Eiris. Ce ne sont pas les seuls, puisque l’ouverture à la « société civile » voulue par Emmanuel Macron a concerné au premier chef les cadres du secteur privé.

une source 

Angry Dog / Ангры Дог (@angry_dog17)

Et la Galaxie #Havas autour de #Macron, c'est de la pure #Manipulation depuis 2006...
A lire svp :


 source image

(Iavas c'est l'automne dans le calendrier des elfes de la Terre du Milieu. source 😇)

 
Havas, définition technique : 

 abattre le minerai en pratiquant des saignées le long de la veine.






1) Qui a organisé la campagne de Maduro ? "Macron oublie que son proche conseiller a fait gagner Maduro au Venezuela. une source
source 2 

"Ismaël Emelien travaillait chez Havas où il figurait dans l’équipe qui pilotait la communication de la campagne présidentielle de Nicolas Maduro.

« En 2013, il fait partie de l'équipe de Havas chargée de la communication de Nicolás Maduro, président du Venezuela après la mort d'Hugo Chávez, pendant sa campagne présidentielle » (wiki) Ancien Strausskahnien, tout comme l’autre pimpon de Griveaux...

2) Le financement de la campagne de M : L’enquête pourrait être élargie à la rencontre organisée en 2016 par son groupe Havas, à Las Vegas, à la demande de M pour lever des fonds auprès de grands patrons pour 400.000€ d'argent public dépensé !

source, perquisition Havas. 

3) Une agence à ramification américaine : c'est la même agence de Com'
Havas s'était occupé de récolter des fonds pour #HillaryForAmerica (7M$)

4) Havas et le gouvernement ...Mouillé jusqu'au cou dans l'affaire Benalla, Ismaël Emelien quitte donc l'Elysée. Et justifie son départ par un besoin urgent de publier un livre "progressiste"... Bref, il nous prend vraiment pour des c... une source


5) Havas et KLM : une source

KLM, le grand gagnant de la transaction : une source

6) Havas et l'Arabie Saoudite : une source  

---------

La démocratie, le pouvoir au peuple ? Les biens du peuple qui les a construits et payés sont bradés.

Spoliés, volés,  damnés, esclaves aveugles. Consentants ? non, mais ignorants, oui.

Le monde d'en haut est en pourparlers pour rafler la mise... cf : Las Vegas. 

Un monde faux pour piller le monde réel. Nihil novi.

Havas touche sa commission d'intermédiaire, l'affaire faite. 

Je veux des infos ? Je demande à Ségala.


--------------


7) Havas et Alstom, Areva jamais loin :

Alstom, une affaire d'état, source.

Angry Dog / Ангры Дог (@angry_dog17)
#Macron a vendu #Alstom à GE

#Havas est l'agence com' de GE 👉 genewsroom.com/press-releases…

L'équipe Com' de #Macron sont des anciens #Havas

7 commentaires:

  1. donc c'est bien une mafia organisée et criminelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maduro est suspecté d'avoir empoisonné Chavez pour faciliter la passation de pouvoir vers un Gaido ou n'importe quel autre pantin des américains. Je vous laisse regarder à qui il est marié. C'est du théâtre quoi.

      Sinon, vous prétendez qu'il y aurait une sorte de mafia qui contrôlerait le monde ? Désolé, je ne peux pas y croire. C'est de l'ordre de la théorie de la conspiration et de la fake-news. Allez voir sur le décodex du Monde (Niel/Pigasse) pour connaitre la vérité plutôt. Enfin, réfléchissez un peu. Si tout ces braves gens décrits dans ce billet forment une mafia internationale agissant contre les peuples, dont le peuple français, et que micron les a réunis dans son gouvernement, sachant que micron vient de chez le très décrié à tort Rothshild (modeste banque de 3000 employés contre 100000 pour BNP), on tomberait vite dans le nauséabond. On n'est pas loin du complot judéo-maçonnique là. Non, soyez sérieux, on est en 2019 là ! Ce n'est qu'un hasard. Une collusion ponctuelle de gens avides d'argent sans foi ni loi qui seront un jour condamnés par la justice en laquelle j'ai entièrement confiance. Rien de plus. Rien d'organisé avec un plan de domination mondial précis. M'enfin...

      Supprimer
  2. HS mais toujours à propos d'argent et d'influences /

    "Si la banque admet les faits que nous démontrons, ce sont 30 milliards qui sont reversés dans les caisses des particuliers et des professionnels." :

    http://antibanque.blogspot.com/2019/02/si-les-juges-nous-ecoutaient-cest-30.html

    RépondreSupprimer
  3. Du coup, nous les complotistes nous ne pouvons pas partager cette article de Wendy...impossible de recuperer l'URL..

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.