mardi 26 février 2019

Euro : gagnants et perdants. 1999-2017.

l'Allemagne est la grosse gagnante de l'euro. 

Selon l’étude (en lien), l’Allemagne a enregistré une augmentation de sa prospérité équivalente à € 23k par habitant. 

Les plus grands perdants sont la France et l'Italie où la prospérité par habitant a chuté respectivement de € 56k et € 74k.

Maillot jaune et Gilets Jaunes.





15 commentaires:

  1. Logique, comme ça tout le monde continuera de croire que les allemands sont ceux qui dirigent l'europe en secret.....

    car EUROPE = NAZI pas vrai?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as oublié un "ashké" quelque-part j'ai l'impression...

      Supprimer
    2. Non, demande à wendy si elle ne croit pas que le 4ème reich allemand européen n'existe pas pour voir. Pour elle les juifs n'y sont pour rien, qu'il soient ashkénaze ou séfarade.

      C'est aussi ça la "réinfosphère", ou la "complosphère", ils vois des nazis allemand partout ou il n'y en a plus depuis 70 ans.

      Supprimer
  2. On rappellera que c'est la France qui a menacé militairement l'Allemagne pour qu'elle accepte l'euro. Le français de base est peut-être perdant mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Un peu comme pour la globalisation. Si la moyenne est de 57K pour un français, en réalité, la vie d'une partie entière de la population a été détruite, entravée, réduite en poussière. La France transformée en friches industrielles. Pendant ce temps la France compte 9% de tous les millionnaires de la Terre. Un hasard très certainement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La france n'a menacé personne, la france est contrôlée par les mêmes qu'en allemagne... le système de dette juive est appliquée à toutes les "démocraties", ont sait donc de facto qui domine qui.

      Les millionnaire, les milliardaires, les oligarques n'ont aucun pouvoir, leur fortune c'est une goutte d'eau par rapport à ceux qui détiennent réellement le pouvoir et qui ont des millions de milliards.

      Le classement des milliardaires du monde me fait bien marrer, 20 milliard par ici, 100 milliard par là... c'est peau de balle à l'échelle de la fortune des famille qui domine le monde.

      Supprimer
  3. + 190€/Grec... ça me semble un peu beaucoup n'importenaouak.

    RépondreSupprimer
  4. Avant l euro Delors Kohl, pas les peuples d europe, eux avaient choisi monnaie commune et nom ECU. Avant l Euro lItalie et la France devançaient la germanie en matière de PIB.

    cf MOI MÊME

    RépondreSupprimer
  5. Le "grand emprunt " de Mitterrand qui nous laissa une dette de 100 milliards fut utilisé pour la consommation .
    L'Allemagne elle a investi. Jalouser les allemands parce qu'ils ont travaillé et épargner au lieu de consommer c'est bien un truc de latin pauvre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça n'a rien à voir, le système de dette juive ne fonctionne pas comme ça.

      Rien à voir avec la consommation.

      Supprimer
    2. Les allemands ont un mode de fonctionnement différent du nôtre. Par le passé, ils reposaient sur leurs mines d'argent et d'ailleurs le fameux mark vient de là. Il fait leur bonheur tout comme il fait actuellement le malheur des français l'ayant adopté. Invariablement la manière de fonctionner des allemands amène une crise terrible. Et la prochaine crise se profile à l'horizon puisque ces fins stratèges ont tourné une immense proportions de leur économie vers l'exportation. Ces gens si finement intelligents ont vendu les outils de production à la Chine, pays qui est leur concurrent et est rentré aussi en crise. L'Allemagne qui était il y a encore peu de temps l'homme malade de l'Europe (loin des clichés de Scipion) pourrait vite le redevenir. La France a été ratiboisée et ne risque pas de tomber beaucoup plus bas. Pour l'Allemagne, on en reparlera bientôt à mon avis...

      Sur fond de l'arnaque de la dette et de l'UE évidemment.

      Supprimer
    3. "Il fait leur bonheur tout comme il fait actuellement le malheur des français l'ayant adopté."

      Je précise qu'il ne fait pas le malheur de tout le monde en France. Les possédants aiment bien une monnaie forte pour ne pas voir fondre leurs "économies". En revanche, le peuple productif aurait besoin d'une monnaie plus faible et d'inflation. Car c'est bien beau de gueuler après les bommers et par ailleurs de soutenir une économie qui favorise les rentiers, mais ce n'est pas cohérent. Il faut choisir. Heureusement, d'autres le font à notre place et pas forcément dans notre intérêt.

      Supprimer
    4. Fut une époque, l'Allemagne n'avait-elle pas choisi comme valeur principale le travail plutôt que l'argent ? Le résultat avait été sans équivoque. Une économie redressée en dix ans. Et toutes les "démocraties bancaires" sur le dos...

      Supprimer
    5. Tu vas sur un terrain glissant, si tu commences à parler de bon sens tu seras sans aucun doute censuré.

      Supprimer
    6. Et ben il s'est passé quoi depuis la réunification ? C'est redevenu la première puissance économique d'Europe et tous les pays voisins sont en train de rager en les traitant de nazi.

      Supprimer
    7. Sauf qu'il ne sont pas une puissance et que leur économie c'est de la merde. Les juifs on juste donné, encore, le rôle du méchant à l'allemagne, et vus qu'ils contrôlent le pays entièrement, ça a été très facile pour eux. L'allemagne n'est pas un pays souverain, pas plus que la france.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.