vendredi 15 février 2019

Acte XIIII.

LA TEMPÉRANCE conciliant les extrêmes, l'action prend le temps nécessaire pour se produire efficacement. 

La dénomination "LA TEMPERANCE" lui a été donnée, car elle agit comme conciliatrice en toutes choses. Sur le plan mental, cette Lame signifie : « Esprit de conciliation », absence de passion dans le jugement; elle donne le sens profond des choses, comme représentant un principe éternel, une personnalité psychique, n'imposant pas une idée de fixité, étant plastique, c'est-à-dire mouvante, avec adaptation aux circonstances.

Sur le plan animique, les êtres se rassemblent par affinité; sous l'influence de cette Lame, ils sont heureux, et très unis l'un à l'autre, parce qu’ils se complètent dans plusieurs domaines... mais il est possible aussi que ce soit parce qu’ils sont des « opposés complémentaires »... Leur union, voire leur fusionnement, peut alors être la clé de leur épanouissement et de leur accomplissement. 

Sur le plan physique, elle signifie : Conciliation en affaire; on pèse le pour et le contre, on trouve des arrangements à prendre, mais on ignore si le succès couronnera l'entreprise; réflexion, décision qui n'est pas prise immédiatement. 

En résumé, dans son sens élémentaire, La Tempérance représente le travail d'adaptation avant une nouvelle activité, travail de malaxation que l'homme accomplit pour ajuster à nouveau, et dans un domaine plus étendu, les énergies matérielles aux énergies spirituelles. Source










Le résultat donne VI, l’Amoureux.