mercredi 2 janvier 2019

Les français offrent 3,6 milliards aux banques.






Plus de 55 millions Français perçoivent en ce moment les intérêts de leurs 360 milliards d’euros placés sur des livrets A et LDDS (livret de développement durable solidaire). Mais les bénéfices tirés de ce placement – liquide et défiscalisé – sont ridiculement bas.

En décidant de ne plus coller le taux du livret A à l’inflation, le gouvernement, aurait fait perdre plus de 3 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français.

La hausse des prix sera d’environ 1,8 % voire 1,9 % en 2018. Autrement dit, il manque plus de 1 % au livret A pour qu’il couvre l’inflation, c’est-à-dire pour qu’il ne fasse pas perdre de pouvoir d’achat aux épargnants ! Un point de taux d’intérêt sur les 360 milliards d’euros placés sur ces livrets, cela se traduit par une perte d’environ 3,6 milliards d’euros de pouvoir d’achat pour les Français. C’est autant d’argent en plus dans les caisses des banques.

C’est le fruit d’une décision politique. En 2017, le gouvernement a décidé de geler le taux de 0,75 % jusqu’au début 2020.

Officiellement, il s’agissait de favoriser le financement du logement social. Car une partie de l’argent du livret A est prêtée aux bailleurs sociaux. En réalité c’était clairement une demande des banques.

Source

Qui financera les HLM ? Les « régions », car on ne refuse pas un pot de vin ! mais, à terme, personne, parce que le retour sur investissement est nul.

Le parc actuel qui doit coller aux normes thermiques est déjà un gouffre financier.

On construira donc des hlm seulement pour les riches.

En Nouvelle Zélande, sans doute, contrée de repli préférée des millionnaires californiens...


Source

Dans une tribune publiée le 30 décembre, dans le Journal du Dimanche, et adressée au président français, plusieurs associations, dont Médecins du monde et le Secours catholique, ont accusé l’État de "mise en danger délibérée" des migrants. Ils ont appelé à un "changement de cap", dix-huit mois après l'engagement d'Emmanuel Macron de n'avoir plus personne à la rue fin 2017.

La rue comme avenir commun ? 

3 commentaires:

  1. HS / mise en garde de Pierre Jovanovic pour 2019 :

    "(...) chers lecteurs, soyez sur vos gardes, surveillez surtout les comptes de vos parents, car plus que jamais en 2019 les banques, en faillite cachée, se livreront à une série de vols et détournements massifs, avec des prétextes divers et variés dont le plus commun sera "le bug informatique". Et comme les médias leur appartiennent en très grande majorité, vous n'en entendrez jamais parler.(...)"

    RépondreSupprimer
  2. Si vous êtes pas content du livret A , prenez des assurances vies.

    Les français, ce peuple au cerveau vérolé par le marxisme.

    RépondreSupprimer
  3. Au lieu de faire les clampins sur les ronds points à se geler les miches pour rien, les français feraient mieux de vider l'ensemble de leurs livrets et autres assurances-vie, pour tout laisser dormir sur les comptes courants.
    Effet kiss cool garanti jusqu'en haut de la pyramide, mais bon, comme ils ne s'informent de rien ni ne comprennent rien, les autres peuvent continuer à dormir tranquilles.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.