jeudi 3 janvier 2019

La CIA à la manœuvre en banlieue ?






Depuis bientôt quinze ans, le gouvernement américain, appuyé par de grandes fondations, s'emploie à favoriser l'intégration des minorités dans notre pays, en partant du postulat que la France est un pays raciste. Cette politique d'influence mobilise des moyens impressionnants et donne des résultats. Toute la question est de savoir lesquels.

La grande banque d'affaires américaine JP Morgan va investir 30 millions de dollars sur cinq ans (26 millions d'euros) dans les quartiers populaires d'Ile-de-France, et plus particulièrement de Seine-Saint-Denis.



Communautarisme Vs Universalisme.

Agiter les communautés avant de s’en servir.


JP Morgan encourage « l'emploi inclusif pour plus d'habitants de Seine-Saint-Denis grâce à cet ambitieux investissement philanthropique », qui va irriguer le « bassin de talents diversifiés et de petits entrepreneurs prometteurs » que constituent les banlieues françaises. Le mécénat s'inscrit dans le cadre d'un programme baptisé Advancing Cities, doté de 500 millions de dollars, à travers lequel la banque entend faciliter « l'accès des quartiers populaires aux opportunités économiques » .

Même s'il représente seulement une matinée de bénéfices pour la banque (qui a gagné 20,4 milliards d'euros l'an dernier), le geste de JP Morgan est inédit par le montant. Sur le fond, en revanche, il s'inscrit dans un mouvement de philantropie américaine maintenant bien établi en faveur des banlieues françaises. Source

Dont 150.000 euros pour le CRAN ...

———- qui dirige la France vers la guerre civile inter raciale et inter « communautés » ? C’était un élément de réponse.

Qui dirige la France vers l’âbime...qui derrière JP Morgan et les autres ? 

Pourquoi le « laisser faire » et même les encouragements ?

Les USA rachèteront-ils l’Europe via un nouveau plan Marshall après sa destruction ?

Ou la vendront-ils ? À qui ? Le service après vente....? 





18 commentaires:

  1. Toi et ton blog ont largement contribué à la division, vous êtes devenus des merdes le reste du monde est au courant elle vont s'essuyer leurs pieds sur vous et ne me chante pas la sérénade que avec nous ça va pas se passer comme ça le français et baiser depuis Napoléon et ça n'a plus changé

    RépondreSupprimer
  2. 150.000 euros pour le CRAN, ils vont pouvoir acheter des bananes ...

    RépondreSupprimer
  3. "Qui dirige la France vers l’abime...qui derrière JP Morgan et les autres ? "

    Les juifs.

    Pourquoi toujours faire semblant de ne pas savoir.

    C'est les juifs, voilà, il est où le problème?

    Si tu mets ta main dans le feu, le feu va te bruler, et tu diras "le feu m'a brulé", tu ne diras pas "mais qu'est-ce qui m'a brulé?", si?

    Ben là c'est pareil.

    Les juifs détestent toutes les races, la blanche toute particulièrement, et ils font tout pour nous exterminer, ça dure depuis des millénaires. Aujourd'hui c'est juste l'aboutissement de leurs efforts constants à travers le temps.

    Voici une liste de 1030 expulsions de juifs :

    https://vk.com/doc463996388_486131510?hash=01d385c5a9bb64af44&dl=31d443696c06398bc7

    Pourquoi les peuples de la terres, à travers les millénaires, expulsent régulièrement les juifs de chez eux? La terre entière est antisémite ou les juifs sont juste de gros enculés?

    A un moment donné, il faut se poser la question.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais écrit cela après la parution des câbles Wikileaks en 2010 (les liens sont morts) :

    Hyères, le 10 décembre 2010,

    Monsieur l'Ambassadeur des États-Unis d'Amérique en France, votre Excellence,

    je me permets de vous faire parvenir ce courriel, suite aux "révélations" du site Wikileaks et notamment de ces deux câbles ci-dessous :

    http://www.wikileaks.ch/cable/2007/01/07PARIS306.html

    http://www.wikileaks.ch/cable/2010/01/10PARIS58.html

    Nonobstant le fait que cette affaire Wikileaks sent la manipulation "de services" à plein nez, compte tenu de l'orientation des premiers câbles dévoilés et qu'elle ridiculise le Président des États-Unis d'Amérique, cela ne va pas sans poser problème quant aux relations qui unissent depuis toujours nos deux pays.

    Quelle n'est pas "ma surprise" d'apprendre que les États-Unis d'Amérique, via leurs réseaux et relais en France, mènent des actions de lobbying actives avec plan en trois parties, et road map parfaitement orchestrée, à dessein de provoquer l'émergence de leaders religieux "modérés" issus des minorités, notamment musulmanes, soit la transposition en France de votre théo-démocratie communautaire (dixit Régis Debray).

    Apparemment, les États-Unis d'Amérique ont assez mal compris l'histoire de France (ou ne l'on que trop bien comprise au contraire), ses batailles anticléricales (révolution 1789, Loi de 1905), ses difficultés bien normales à faire assumer à sa population son passé colonial et donc à envisager la place des migrants africains, précédemment considérés comme des "indigènes" par l'ancienne administration coloniale française avec des droits civiques atrophiés.

    Il est d'autre part bien connu que le patronat français fait ses meilleurs efforts depuis les années 60 pour orchestrer la "traite" des ressortissants des anciennes colonies à vil prix, charge ensuite à l'État et la société civile d'en gérer les effets de bord.

    La France peut s'enorgueillir d'être encore en Europe le premier foyer d'accueil pour les migrants de toutes origines. Autant que je me souvienne, alors que des hommes africains (ie, L S Senghor) siégeaient au Parlement et au Sénat français, les États-Unis d'Amérique considéraient encore les hommes de couleur comme indignes de prendre place aux côtés d'un blanc dans un bus.

    Nous n'avons pas besoin en France de pratiquer une quelconque discrimination positive, au motif que jamais la France (hors période du régime fascisant de Vichy) n'a pratiqué une quelconque discrimination à l'égard de ses citoyens tous égaux en droit. Ce qui n'est pas le cas des États-Unis d'Amérique.

    Il échappe également visiblement à la sagacité des initiateurs de cette politique d'intrusion abusive que les religieux pratiquants, toutes obédiences confondues, ne rassemblent pas plus de 10% de la population, et que plus de 60% des français se déclarent athées.

    A n'en pas douter, il ressort de tout cela que les États-Unis d'Amérique font tout leur possible pour mettre à mal notre modèle d'intégration, même imparfait.

    Visiblement, les États-Unis d'Amérique considèrent que le terrorisme islamique doit être combattu par le moyen de faire émerger des "leaders religieux modérés" et une meilleure intégration des minorités. Si ces intentions peuvent paraître louables, il n'empêche, que cela n'est pas du ressort de l'Ambassade des États-Unis d'Amérique à Paris, et que dans un pays qui a sanctuarisé la Laïcité, il serait préférable de faire émerger les migrants par l'éducation républicaine, qui seule permet une intégration dans la société française.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Tu es complètement débile mon pauvre Tt H.

      Et là, c’est tout simplement factuel.

      Supprimer
  5. Le problème actuel des migrants est celui de leur faible niveau scolaire, de leurs faibles compétences, compliqué par des origines où les femmes ne trouvent pas toute la place qui devrait être la leur. Les États-Unis d'Amérique seraient bien inspirés d'octroyer des bourses aux étudiants pauvres, au mérite, quel que soit leur origine, et permettre ainsi leur épanouissement réel, en lieu et place de raviver dans ce pays des guerres de religion ou anti cléricales de sinistre mémoire.

    Je rappelle que Dieu n'est qu'une hypothèse de travail comme une autre, de plus en plus battue en brèche au fur et à mesure des avancées de la science.

    A n'en pas douter, les États-Unis d'Amérique essaient d'apporter une réponse éthnico-religieuse à des problèmes sociaux qui sont du ressort des politiques et de la société française. Mais, c'est tout à fait cohérent avec la politique ethnico-religieuse pratiquée en Irak (sunnites, chiites, kurdes), ou encore la partition programmée de l'Afghanistan en 3 morceaux sur les mêmes critères.

    Quant à Al Qaïda, et cette terreur "des barbus le couteau entre les dents", les plus forts soupçons pèsent aujourd'hui sur certains "services" américains d'en avoir susciter l'émergence, sur les ruines des "bons moudjahidins du peuple ", aussitôt transformés en "terroristes médiatiques" à la fin de l'occupation soviétique en Afghanistan. Les premiers faits d'armes de cette "armée afghane" ont semble t-il eu lieu en ex-Yougoslavie, en Bosnie, pour faire exploser ce pays, et l'émietter, de façon, très probable, à limiter l'influence des russes dans cette région, alliés historiques des serbes.

    J'ai depuis longtemps compris "l'hidden agenda" de la politique étrangère américaine depuis la chute du mur de Berlin, à travers le torpillage des accords de Lisbonne qui a provoqué le démembrement de la Yougoslavie, cette sale guerre d'un autre temps en Europe avec son cortège d'horreurs, par l'exacerbation orchestrée des nationalismes éthnico-religieux depuis l'extérieur, et notamment la manipulation des musulmans bosniaques.

    La France et son "modèle" poserait-elle un problème aux États-Unis d'Amérique ?

    Serait-ce le sort que réservent les États-Unis d'Amérique à la France ? Des "bantoustans" ethnico-religieux qui se regardent en chien de faïence ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  6. Il appartient au peuple français, souverain, de décider de son avenir, à l'image de ce que le Général de Gaulle a promu.

    Si effectivement les câbles retranscrits identifient un problème réel, à travers la faible représentativité des minorités au sein des Institutions françaises, sachez reconnaître que cet apartheid est avant tout social, attendu que pas un ouvrier/employé/agriculteur/artisan ne siège dans aucune de nos Assemblées. A fortiori, pas non plus les enfants des migrants de fraîche date.

    Si la "peur" du terrorisme islamique obsède les États-Unis d'Amérique, peut-être serait-il judicieux de cesser de martyriser les populations musulmanes en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, au Yémen, au Liban indirectement, etc ...

    A cet égard, je m'étonne de voir que le général Westley Clark milite dans une association d'anciens militaires pour demander la réouverture de l'enquête sur les attentats contre le World Trade Center :

    http://www.militaryofficersfor911truth.org/

    Mais nous avons tous deux bien compris que le terrorisme islamique est un adversaire bien pratique depuis la mort des communistes au champ d'honneur, qui plus est très facile à manipuler. Les États-Unis d'Amérique ont visiblement besoin d'un ennemi, facile à vendre à leur propre population assez faiblement éduquée, pour des raisons géopolitiques (guerre économique contre la Chine pour la maîtrise des ressources planétaires).

    De grâce Monsieur l'Ambassadeur, n'en faites pas porter aux autres la responsabilité, alors que les mauvais traitements infligés aux musulmans du monde entier depuis le 11 Septembre 2001 ne font qu'attiser partout le rejet de "l'occident", et que le sort de la Palestine depuis l'assassinat d'Y Rabbin en 1995, ne fait qu'amplifier en France le phénomène d'identification des populations musulmanes aux "martyres" de la cause.

    Finalement, c'est la raison pour laquelle on flatte les communautarismes religieux, ethniques, sociétaux, agités conjointement par les wahhabites (pour justifier leur régime de terreur), la droite chrétienne américaine néo-conservatrice (pour sauver son modèle théo-démocratique-communautaire), et enfin, les faucons extrémistes de la droite israélienne qui veulent consacrer le caractère juif de leur État : quand on veut justifier le pire chez soi, rien de mieux que d'en susciter l'émergence chez les autres, surtout quand on a en face un pays qui a fait de la Laïcité une "vache sacrée".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nous a habitué à mieux, là, je lis juste des clichés à 2 balles, c'est de la merde.

      Début d'année difficile on dirait...

      Supprimer
    2. C'était en 2010.

      On évolue

      Justement, c'est ça l'intérêt de cette lettre de 2010.

      Tof

      Supprimer
  7. Une dernière chose en forme de clin d'œil : les guérillas urbaines auxquelles sont confrontées nos banlieues montrent au contraire une bonne intégration de ces minorités aux vieilles traditions françaises de la Jacquerie contre le jacobinisme parisien.

    Sans vouloir vous offenser, je pense que l'Ambassade des États-Unis d'Amérique à Paris serait mieux inspirée d'expliquer au Département d'État à Washington que l'image des États-Unis d'Amérique ne se restaure ni en France, ni ailleurs dans le monde, malgré l'élection de Barack H. Obama.

    Il est bien évident, que compte tenu de la prorogation du "Patriot" Act", et donc de Lois d'exception qui permettent l'arrestation, puis l'emprisonnement sans autre forme de procès de tout citoyen du monde suspect de porter atteinte à "l'Empire", ce courriel m'expose à un fichage par vos services qui serait susceptible de m'exposer à de sérieux problèmes si l'envie me prenait de visiter les États-Unis d'Amérique.

    Je crois que cette envie ne me prendra pas d'ici à ce que les États-Unis d'Amérique soient à nouveau en mesure de garantir à tout citoyen du monde ses droits lorsque ses visées sont pacifiques et bienveillantes.

    J'espère, Monsieur l'Ambassadeur, que vous comprendrez mon courroux, atténué par le fait que je pense qu'en aucune façon, ces fuites Wikileaks ne sont fortuites, et qu'elles sont avant tout destinées à provoquer ce type de réaction qui pourraient être considérées, hâtivement, comme de l'anti-américanisme, vieille antienne française.

    Sachez qu'en ce qui me concerne, il n'en est rien, mais je pense que comme moi, bon nombre de citoyens français se désespèrent de la politique étrangère des États-Unis d'Amérique initiée par G W Bush et continuée par le Président Barack H. Obama.

    Je comprends, Monsieur l'Ambassadeur, que vous découvrez depuis votre prise de fonction le 1er juin 2009 une situation dégradée, amplifiée maintenant par ces fuites Wikileaks.

    Je ne puis qu'espérer, Monsieur l'Ambassadeur, que vous prendrez toutes les mesures qui s'imposent de façon à laisser le peuple français souverain exercer librement son libre arbitre quant à son destin, en lieu et place de ces actions de lobbying grotesques qui ne peuvent que contribuer à dénaturer une amitié intangible vieille de plus de deux cents ans.

    J'ai l'honneur, Monsieur l'Ambassadeur, de présenter à votre Excellence l'expression de ma très haute considération.

    CP
    Hyères

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mec à balancé ta lettre directe à la poubelle en fait.

      Aucun intérêt.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord.

      Tof

      Supprimer
    3. Tu es qui tonton H ? On peut te lire quelque part ? Ton avis serait utile, apres tous ces merdes à l'egard de tof. J'aimerais en savoir plus. Bonne année

      Supprimer
    4. Bof ! Qu.as tu as dire qui te rende si impatient ? Tu trepignes de dire des choses. Ça te tend sournois et sous le sens. Tu éviteras longtemps ? Des bisous... Oui, mais il faudra causer

      Supprimer
    5. Oui, on peut me lire quelque part...

      Tof est loin d'être un crétin, il peut tout à fait encaisser mes insultes car il sait pourquoi il les reçoit.

      Par ailleurs, je n'hésite jamais à insulter ou complimenter sur le Net comme IRL.

      Bref.

      Supprimer
  8. J'avais vu passer cette information et ne comprends pas que les autorités françaises acceptent cette ingérence étrangère suspecte en zone de non droit explosive, au bord de la sécession : Quel est le but caché sous prétexte de financement? trafic d'armes, de stup, recrutement de mercenaires pour déstabiliser les nations européennes? C'est malsain et dangereux.

    En relation avec cette banque, une alerte très inquiétante a été lancée en novembre dernier dans le silence des MSM. Vous comprendrez la gravité de cette affaire.

    https://insolentiae.com/hallucinant-comment-jp-morgan-vient-de-faire-main-basse-sur-lor-de-la-banque-de-france-ledito-de-charles-sannat/

    https://planetes360.fr/jp-morgan-vole-lor-de-la-banque-de-france-et-achete-la-paix-sociale-en-seine-saint-denis/

    https://fr.sputniknews.com/presse/201812121039280223-banque-france-londre-banque-angleterre-concurrence/


    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.