dimanche 27 janvier 2019

Œil pour œil ?


Tireurs d’élite qui visent les yeux ? Je commence à le penser.

Ceux ici qui ont souvent participé à des manifestations (c’est toujours violent) savent que la police charge avec les matraques après avoir lancé les lacrymogènes.

Ensuite, c’est coups et blessures, dans le pire des cas c’est côtes fêlés ou cassées, traumas crâniens, bras ou jambes cassés, contusions, etc...

C’est la première fois qu’on a des éborgnés en chaîne, des mains arrachées, des morts.

Le fait de tirer dans les yeux nécessite des types vraiment entraînés. C’est comme tirer sur les ballons en mouvement dans les fêtes foraines. On ne repart pas souvent avec le nounours.

Pourquoi viser les yeux alors que tirer dans les dents aurait le même impact sur le moment mais pas dans le temps ?

Pour les reconnaître ensuite ? Je subodore quelque chose de pas casher.

(Tirer dans le nez tue, les cartilages remontent au cerveau.)