samedi 5 janvier 2019

GJ et violences.








Merci "Anonyme" :

On nous annonce le décès ce jour d'une belge, mère de famille (2enfants), Coralie, suite à un tir de flashball à Paris dans le 1er arrondissement, en pleine tête : traumatisme crânien et grosses pertes de sang ; le ministère des affaires étrangères de Belgique est saisi. 



Le "boxeur" fait partie du paysage historique des manifestations. Il y a toujours des "bêtes de course" qui n'ont pas peur physiquement et qui veulent se mesurer aux force de l'ordre. 

Parfois ce sont des types des "services spéciaux" français ou étrangers, parfois des hommes de la rue, parfois des militants entrainés.  

Regardez bien la vidéo. Le gars n'est pas "vicieux", il maitrise parfaitement ses coups.

Les médias sont en boucle sur ce gars. Par contre, beaucoup moins sur les morts, les éborgnés, les blessés parmi les GJ depuis le début du mouvement.

S'il est avéré que la jeune belge est décédée, on devra se poser la question de savoir de quel côté est la violence.

 Toute manifestation est violente. Chaque manifestation est l'occasion, pour le pouvoir en place, de couper les têtes qui dépassent.

Toutes les manifestations auxquelles j'ai participé se sont terminées par des gaz lacrymo, des coups ou des courses poursuites par la police.

"Nasser" les manifestants les plus radicaux, c'est une vieille technique, jamais utilisée par hasard.

Ils nassent les têtes qu'ils ont en photos. Quand on a un "dossier" on n'est jamais lâché de l’œil. Leur but ? Vous enfermer au commissariat et vous faire signer une déposition.

Un conseil, ne signez rien. Jamais.

La plupart du temps la déposition en question est sans suite, elle va simplement gonfler votre dossier. 

La police frappe, enferme et fait remonter les informations vous concernant.

C'est ça la police. De plus, toutes ses exactions sont protégées. Vous êtes assermentés ? Non.
Eux, si ! Votre parole vaut moins que la leur.

"La Police avec Nous" ? Nous n'en sommes pas là. J'espère que cela viendra...



 

7 commentaires:

  1. Il y a polémique sur le boxeur faisant parti des GJ, sur la vidéo les gendarmes ne lui foncent étrangement pas dessus effectivement et les médias font tourner ces images de castagne des gendarmes en boucle pour apparemment compenser la violence policière... :

    https://twitter.com/ScpnCommissaire/status/1081629611719606274/photo/1

    RépondreSupprimer
  2. "Une quinzaine d’individus se sont introduits dans le bureau du porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux au moyen d’un engin de chantier".

    Il faudrait que les porte-paroles des GJ évitent d'employer les mors tels que haine etc... et se désolidarisent des actions violentes. Car ce n'est pas comme ça que les forces de l'ordre, l'armée ni les français ne soutiendront le mouvement.
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je précise : il y a actuellement parmi les policiers et les militaires quelques-uns qui soutiennent actuellement les GJ, des photos d'eux circulent sur le net en GJ même le Figaro a photographié un ancien militaire (pourtant pas vieux) en GJ avec toutes ses décorations qui disait : "«On veut reprendre le pouvoir à tous ces voleurs» : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/12/15/01016-20181215ARTFIG00083-paroles-de-gilets-jaunes-ce-qu-ont-entendu-nos-journalistes-ce-samedi-15-decembre.php

      Mais je crains que si les GJ se montrant plus agressifs et anarchiques que constructifs et fermes, le mouvement va basculer et justifiera un retour à l'ordre bientôt car ce ne sera plus durablement supportable pour les français.

      Il doit déjà avoir des dissensions entre eux sur la méthode à employer. Voir vidéo de l'intrusion chez le porte-parole Griveaux : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5312537/gilets-jaunes-video-intrusion-dans-le-ministere-de-griveaux-le-film-de-lattaque.html

      Supprimer
    2. Constructifs ?

      Heu.... il n’est pas question d’etre Constructif comme les syndicats traîtres mais de prendre le pouvoir pour le reconstruire....

      D’où la violence d’abord policière car, que je sache la manif était autorisée....

      Supprimer
    3. Si, constructifs dans leurs colères, indignations, arguments et exigences. Car enfin ils veulent bien obtenir quelque chose de mieux à la fin ? Donc, il vaut mieux être visionnaire, constructif et ne pas rater les marches pour que tous les français se rassemblent autour d'eux. Etre seulement révolutionnaire et rebelle ne changera rien, il faut sortir du lot commun et montrer l'exemple. Chose que ne font ni ces policiers ni ces politiques violents.

      Supprimer
    4. Vive les femmes ! :

      «En faisant cette première manifestation de femmes, on voulait avoir un autre canal de communication que la violence, car tout ce qui émerge du mouvement dans les médias ce sont les actes de violence et on oublie le fond du problème», a déclaré à l'AFP Karen, une infirmière de 42 ans venue de Marseille, et l'une des fondatrices du groupe Facebook «Femmes gilets jaunes».

      http://madame.lefigaro.fr/societe/gilets-jaunes-des-centaines-de-femmes-manifestent-a-paris-et-dans-le-calme-060119-162911

      Supprimer
    5. La dernière : Une loi scélérate adoptée au sénat : le droit de manifester compromis ?

      https://fr.sott.net/article/33311-Une-loi-scelerate-adoptee-au-senat-le-droit-de-manifester-compromis

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.