vendredi 11 janvier 2019

Acte IX, la veille.

La ville de Bourges a un rôle majeur pour la France pendant la Guerre de Cent-Ans.

En effet, alors que les Anglais ont obtenu le Traité de Troyes de 1420, le roi légitime Charles VII s'est, lui, réfugié à Bourges.

Il fait alors la reconquête de son Royaume grâce à Jeanne d'Arc.




Notons Jeanne d’Arc en jaune....;

Manif interdite dans le centre ville :






Les blindés reviennent !





Quand même,..... 




:) 


14 commentaires:

  1. Ce matin, je n'avais pas encore lu cet excellent post et je pensais en me marrant que la préfecture voulait protéger des gilets jaunes l'accès au Palais Jacques Coeur. Je n'ai pas l'impression qu'ils mesurent la portée symbolique de ce qui est en train de ce jouer.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Le vrai personnage, pas celui mythifié, est encore plus fascinant.

      Henri Guillemin - Jeanne d'Arc

      https://www.youtube.com/watch?v=RIuNMM4Atmk

      Supprimer
  3. Oui, on se demande quelle alchimie va sortir de tout ça.

    Le feu est sous l'athanor.

    Campion appelle les gitans au calme, Castagnette en rajoute, il les veut ses images de violence !

    Micron et Trump zappent Davos tandis que l'Italie jette un pont vers la Pologne.

    Curieuse cette paralysie française et américaine quasi simultanée.

    Manque plus que les pluies de grenouilles de Charles Fort, même si on a les essaims de criquets à la Mecque.

    Le pole nord magnétique a des vapeurs, ils traverse l'Arctique à la vitesse de l'éclair.

    M Mathis a fait un très bon papier sur les cycles solaires, drivés par les géantes, dont Jupiter et son cycle de 11,8 ans.

    Les conjonctions en opposition ne sont pas trop à redouter, c'est le soleil qui ramasse le retour de charge.

    Mais les conjonctions vraies font résonner la terre come une cloche qui ramasse le retour de charge normalement récupéré par le soleil.

    D'où le bordel en vue pour 2020. Les cervelles, l'économie, seront touchées comme la croute terrestre ou le climat.

    Il devient indéniable que le soleil baigne dans un champ d'énergie qui l'alimente et maintient son éclat.

    Electricité pour les théoriciens de l'univers électrique, champ de charge photonique pour Mathis, ou éther pour W Lyne.

    Suis-je le seul à considérer ce changement de paradigme comme LE coup de tonnerre cosmologique ?

    Nous vivons dans la matrice cosmologique d'un univers où tout est isolé.

    Mais nous voyons qu'en fait tout est connecté, des galaxies, aux étoiles, aux planètes.

    Il est évident qu'une variation des énergies venant du centre galactique, le plasmoïde, l'athanor qui transforme les flux d'énergie en atomes (selon la convection de Marklund), tant en quantité qu'en qualité aura des répercutions sur terre.

    Cette conjonction des gazeuses est à surveiller de près, car elle va nous en apprendre bcp sur la nature et le fonctionnement du système solaire à la vue des instruments modernes.

    Il en ressortira probablement à minima une météorologie spatiale, à l'image de l'excellent travail de suspiciousobservers :

    https://suspicious0bservers.org/

    Tof

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. W Lyne a réussi à reconstituer la théorie de la gravité dynamique de Tesla et donner un aperçu de l'éther.

    Le mot dynamique est important, car tout est en mouvement dans l'univers, on l'oublie trop souvent, puisque nous sommes l'entité la plus lente. L'entité humaine peut embrasser une image de l'univers qui parait fixe alors que tout bouge à des vitesses comprises entre quelques centaines de m/s à c.

    Si gravité il y a, c'est d'abord parce que tout est en mouvement.

    L'éther : l'espace est empli d'éther, de minuscules particules positives/négatives en équilibre, traversé par le rayonnement de tout l'univers, qu'on peut qualifier de rayonnement du point zéro.

    L'éther se comporte comme un fluide avec les solides et un solide avec les rayonnements.

    La radioactivité est la réaction d'un atome avec l'éther.

    la réaction fortement exothermique H2 +1E > H+H > H2 +1000E vient aussi de l'éther.

    La terre "rigidifie" l'éther à due proportion de l'influence de son champ électrostatique qui d'ailleurs englobe la lune.

    L'oncle de Donald Trump était un cador scientifique qui a vidé en 1943 les archives de Tesla avec le FBI.

    :))

    Et le mec créé une SPACE FORCE ! Il officialise en douceur les black programs, sachant au moins une partie de la vérité grâce à son oncle.

    En 1953, W Lyne a pu observer un bon quart d'heure une belle soucoupe bien humaine au-dessus de son jardin avec ses parents dans le sud-ouest des USA.

    Son sens de l'observation lui a permis d'en déduire des principes de fonctionnement qu'il couchera sur le papier 30 ans plus tard à force de travail.

    Il en propose un schéma de fonctionnement. La soucoupe "avale" le moment d'inertie de l'éther, le neutralise. Il a même racheté à un voleur (qui sera démasqué) un vieux compas gradué de 30° en 30°, de fabrication allemande (1943), sorti des black programs, un compas esclave pour les soucoupes.

    Un compas maitre est calé sur le nord vrai, et un compas esclave permet de diriger l'engin par tranches de 30°.

    Cela explique les virages à 90° de ces engins observés par tous les témoins.

    Il affirme que Von Braun était sur le sol des USA de 36 à 1939 à déjà bosser sur le projet.

    M Mathis propose des arguments pour dire que l'uranium sert d'abord à produire du césium, très bon producteur d'électrons et donc de courant électrique, le véritable objectif du projet Manhattan.

    Je partage un point important avec W Lyne, c'est que le mouvement perpétuel existe, c'est l'atome, tout bêtement, et que l'univers est à priori infini, éternel, qu'il a toujours été là, qu'il sera toujours là, et qu'il n'a pas fait l'objet d'une quelconque création, car c'est tout simplement impossible.

    L'univers n'est donc pas entropique, ça change tout, jusqu'aux théories religieuses de la CREATION, toutes à foutre à la poubelle, cabale en tête.

    A force de vouloir tout mettre en bouteille des poids et mesures, nous avons été jusqu'à commettre le péché suprême de penser que "Dieu" pouvait être borné avec un début.

    Tous les Dieux créateurs sont Iadlabaoth.

    Vadé rétro !

    Nous manquons encore d'humilité pour aborder le mystère de l'univers.

    Nous mêmes ne faisons pas l'objet d'une quelconque création, le processus d'enfantement n'étant qu'une mutation de cellules déjà existantes si on y réfléchit bien.

    Nous ne sommes pas crées à partir de rien.

    Rien n'est crée à partir de rien, et la matière n'est pas de l'énergie.

    Quand la matière réagit dans certaines conditions avec l'éther, il y a manifestation d'énergie, nuance !!

    Tof

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Non non, je ne prétends pas tout savoir, mais comme je l'ai expliqué déjà ici, quand je propose une théorie, je la fait mienne, pour la sentir, la renifler, aller au bout du truc et la rendre vivante pour le lecteur.

    C'est un parti prix totalement subjectif et assumé.

    Il faut en passer par un subjectivisme assumé, car c'est la norme, pour espérer faire sortir de l'universel.

    L'objectivisme des scientifiques me fait doucement rigoler. Suffit de regarder le thème natal astral d'un "scientifique" pour savoir quel genre de théorie il va développer.

    Question de point de vue. Les univers gémellaires de JPP sont VRAIS de son point de vue.

    Je n'oppose pas une théorie à une autre, mais j'essaie d'en trouver les dénominateurs communs, les points de jonction, mathématiques vs physiques par exemple.

    C'est une méthode comme une autre.

    J'ai pu passer ici pour un steinerien, un gnostique johannite, un illuminé, un chrétien hérétique, un cosmologique foutraque, mais c'est seulement la marque d'un esprit en liberté qui casse les codes, instable volontairement, dont les assises sont totalement sableuses, hors la méthodologie.

    Eviter la cristallisation de l'esprit qui condamne à mort.

    Amadouer Lucifer, Ahriman, et les azuras pour paraphraser Steiner.

    On s'est totalement fait rouler, la question est de savoir jusqu'où, donc il faut tout remettre en question, surtout le plus banal qui parait acquis depuis les lustres !

    Au contraire, je veille à rester un généraliste qui regarde tous les particularismes, qu'ils soient théoriques ou pas.

    Je ne crois en rien, je vis les choses, le travail est autant analogique que déductif. On balance entre Platon et Aristote. S'intéresser au noumène platonicien avec Aristote en méthodologie.


    Tof

    RépondreSupprimer
  11. Concernant l'univers, mon apriori est de poser le préalable, que jusqu'à preuve du contraire, il a toujours été là.

    D'abord estimer toute l'ampleur d'un univers infini et éternel avant de commencer OSER penser à le borner.

    Sommes nous capable d'embrasser l'infini, nous qui sommes finis ?

    Notre incapacité à "penser" l'éternité et l'infini est à la base de toutes les âneries que l'on peut voir s'étaler en cosmologie.

    Mon propos est aussi un appel à tous, que la cosmologie n'est pas l'affaire de scientifiques autorisés, de cabalistes, de religieux, mais d'abord l'AFFAIRE DE TOUS.

    Question de méthode. Tous les "borneurs" de l'univers sont des cabalistes, on comprend pourquoi, ça pose un cadre matriciel dans lequel on fait tourner les hamsters.

    La cosmologie est la reine des sciences au sens large, et beaucoup n'osent pas y foutre les pieds.

    Mes propos sont une invitation à chacun, quel que soit son niveau à s'y coller, s'y frotter, sentir le truc, ...

    Car c'est évidemment de notre compréhension correcte de l'univers que sortira un avenir POSSIBLE pour l'homme.

    De l'infiniment grand à l'infiniment petit.

    Actuellement je vois fleurir énormément de théories disant que l'on vit dans une matrice artificielle.

    Fainéantise intellectuelle !

    Renouveau gnostique dévoyé.

    Le Iadlabaoth des gnostiques remplacé par l'IA.

    Nous vivons, quoi que l'on puisse en penser, une époque extraordinaire.

    JAMAIS de mémoire connue nous avons eu accès en temps réel à autant d'informations, de faits, de découvertes.

    Je pense sincèrement au fond de moi, que la solution a déjà été trouvée par "les contrôleurs", il va donc falloir leur arracher la vérité, de haute lutte.

    De quoi suis-je vraiment sûr actuellement ? D'être un concentré d'énergie conscient, le point de focal d'une décharge permanente d'énergies venant de tout l'univers avec lequel je vis et j'interagis.

    De pas grand chose d'autre.

    ici bas, je me contente de me faire l'écho des travaux que je peux voir et lire mais qui ne sont JAMAIS répercutés dans le grand public.

    Mon espace est toujours à la frontière, c'est là où je vis.

    Frontière intellectuelle, spirituelle, physique, métabolique, et because Kundalini, frontière entre VIE et MORT.

    Ce qui me rend TRES VIVANT.

    Je souhaite sincèrement à tous les humains sur terre de se sentir aussi VIVANT que moi.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.