vendredi 21 décembre 2018

Vivre en souterrain à La Défense.





Déjà qu’en surface c’est insupportable.... 










  • Rare exemple d’urbanisme sur dalle, La Défense recouvre un véritable mille-feuille d’infrastructures et de vides, propices à des abris de fortune. 
  • Les voies de livraison qui desservent le pied des tours et leurs locaux techniques (chauffage, poubelles, etc.) passent directement sous la surface.
  • Les parkings s’enfoncent ensuite parfois sur six niveaux. Plus bas se trouvent les grandes infrastructures de transport : le métro, le RER, la liaison vers l’A14.Le niveau des terres naturelles se situe, lui, à 20 voire 60 mètres sous la dalle.
  • Parmi les nombreux espaces résiduels, Paris La Défense a recensé 11 cavernes monumentales de 45 000 m2 au total, dont une « cathédrale engloutie » de 12 mètres de haut, que l’établissement public rêve de valoriser.
  • Une gare fantôme, construite à l’époque où l’on pensait faire passer le métro sous la Seine, dort aussi sous l’esplanade.
  • Et un « Monstre » de 30 mètres de long, créé dans son atelier des sous-sols de l’artiste Raymond Moretti, décédé en 2005. Source et beaucoup plus