dimanche 23 décembre 2018

Un grand débat pour amuser la galerie.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a exclu mercredi tout "détricotage" de la politique menée depuis le début du quinquennat à l'issue des trois mois de la grande concertation de terrain promise par Emmanuel Macron pour répondre à la crise des "Gilets jaunes". 

"Il y a un principe simple qui est que ces 18 mois ne seront pas détricotés en totalité par les trois mois de débat", a-t-il dit lors du compte rendu du conseil des ministres à l'Elysée. "Je rappelle que nous avons un président de la République et une majorité parlementaire nette qui ont été élus sur un projet."
"Le calendrier c'est d'arriver autour de la mi-mars avec la fin d'un grand débat qui nous permette d'ici la fin du mois de mars ou la mi-avril de prendre des décisions très concrètes", a dit mercredi Benjamin Griveaux. 
La concertation portera sur quatre thèmes (transition écologique, fiscalité, organisation de l'Etat et démocratie et citoyenneté). Source