jeudi 13 décembre 2018

Où Crécher ?


La justice administrative donne 48 heures à la commune de Béziers, dans l'Hérault, pour "retirer la crèche installée dans la cour d'honneur de l'Hôtel de Ville""à compter de la notification de l'ordonnance du tribunal""sous astreinte de 2 000 euros par jour de retard", indique la préfecture de l'Hérault.

Source

Créchons chez nous.

La farce des crèches chaque année, ça ne loupe pas !


7 commentaires:

  1. Et le chandelier d'Hanouca devant l'hôtel de ville ? c'est inclusif, c'est ça ? Un rateau à gazon "street art", peut être ? Quelqu'un m'explique ?

    RépondreSupprimer
  2. Une crèche devant la préfecture brûlée par des gilets jaunes ?

    RépondreSupprimer
  3. Que Reich!

    Le signe est si nié que l'on en est devenu catho-laïque

    RépondreSupprimer
  4. Où Crécher ? Mais qui est-donc cette "justice administrative" qui vient nous pourrir la naissance de Jésus ? Tournez mon regard vers Israël qui fait tout pour déclencher la guerre civile en France entre les chrétiens et les musulmans. Ah ils sont très fort le peuple élu du protocole de Sion. Ce suppôt satanique. Il faut dire qu'ils n'y vont pas avec une main morte pour prendre les Goym pour des débiles mentaux. A peine des animaux. Des vaches élevées pour en faire des biftecks. Il faut dire qu'avec la pauvreté ambiante, certains se font séduire par la criminalité. Tout sauf pour paraître faible. Mais derrière ce faux semblant, la certitude de finir en enfer. Ne rigole pas avec le diable, je l'ai vu de près et malgré tout, c'est mon meilleur ennemi. Tout ça pour vous dire que je fête Noël chaque année tout comme je reste tolérant envers le Ramadan tant qu'on me casse pas les couilles en train de boire une bière en terrasse à Montreuil. Dans ce cas, j'aurais tendance à faire sauter quelques grenades offensives lors de mon retour. Mais en parlant de ça, je me suis laissé dire par mes amis militaires que beaucoup d'entre eux fêtaient aussi Noël et qu'ils étaient prêts à brûler les mairies qui refuseraient une crèche de Noël. Pour bien connaître ces gars là, c'est pas avec ses 10 000 mercenaires embauchés à l'étranger que Macron pourra mater l'armée française qui est bien déterminée à pratiquer la politique de la terre brûlée plutôt que de céder un pouce de son territoire. A bon entendeur, salut !

    La justice administrative donne 48 heures à la commune de Béziers, dans l'Hérault, pour "retirer la crèche installée dans la cour d'honneur de l'Hôtel de Ville", "à compter de la notification de l'ordonnance du tribunal", "sous astreinte de 2 000 euros par jour de retard", indique la préfecture de l'Hérault.


    Créchons chez nous.

    La farce des crèches chaque année, ça ne loupe pas

    RépondreSupprimer
  5. Exact, cette année je remplace mon sapin par une crèche avec plein de petits santons et un bébé jésus tout potelé, des rois mages, et des moutons.

    Le problème de la justice, c'est qu'elle est sous influence des francs macs qui, à travers leur combat pour la laïcité, pur prétexte, veulent détruire tout symbole de la religion chrétienne. Les chandeliers sur les places publiques leur posent moins de problème. C'est le combat de Dieu contre Satan. A la fin des temps, le serpent sera écrasé.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.