jeudi 13 décembre 2018

La poussière identitaire sous le tapis.


Source,   Source 2

tract LREM suite à l’allocution présidentielle :



Mais : 

Pour Aurélien Taché, il est nécessaire d'aborder cette question. "Il faut réfléchir à ce qu'est être citoyen dans un contexte de société ouverte, à la place de l'altérité, de la religion dans la société française. Mais il faut le faire avec nos mots." Le député, qui avec plusieurs collègues s'est ému de la formulation du tract auprès du patron de LREM, Stanislas Guérini, a assuré qu'il s'agissait d'un document de travail, et que le terme "identité nationale (allait) disparaître". Ce fut chose faite en fin de journée, jeudi. La nouvelle version du flyer mentionne une réflexion sur "la démocratie, la citoyenneté et l'immigration".







Spéciale dédicace aux syndicats ! 





8 commentaires:

  1. Tu crois qu'avec 30 million d'immigrés en France il y a quelque chose à discuter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)

      Stop ou encore ? :)

      Sinon, effectivement c’est déjà trop tard pour « l’dentité française ».

      :)

      Supprimer
    2. Ces chiffres sont bidons avec pour but de démoraliser.

      8.5 millions d'arabo-muzzs plus ou moins pratiquants saupoudrés de 2 ou 3 millions de noirs au plus. La moitié de l'immigration est européenne voire un peu asiatique. L'immigration racailleuse (Afrique) est concentrée dans les grandes villes ce qui distord la vision de la réalité. 1/4 des naissances sont allogènes (à Paris, cette poubelle à ciel ouvert, 75%).

      En revanche, entre le pacte de Marrakesh et les allocations braguettes, ça va vite augmenter.

      Je dis depuis des années de faire en sorte de ne pas payer d'impôts. Du moins, le moins possible.

      Supprimer
    3. Et l'identité française n'a que peu de sens. Si on est identitaire, c'est identitaire blanc et européen. Et donc les noirabes sont hyper minoritaires.

      Supprimer
    4. Anonyme14 décembre 2018 à 04:55

      Le soralisme et le philippotisme ont fait des dégâts irréparables. Pour penser qu'un blanc chrétien d'Allemagne du Sud ou de Russie s'intégrera moins bien qu'un musulman du Sénégal, même si le sénégalais parle Français.

      Race et nation sont indivisibles dans tous les pays du monde, sauf en France communiste. Le pays n'est pas mort à cause de "l'utra libéralisme" qui embauche 5 millions de fonctionnaires et prélève 70% du salaire en taxes et charges, mais bien du communisme.

      Si ce pays doit disparaître pour que les blancs vivent, qu'il en soit ainsi.

      Supprimer
  2. Dans les coins de France où il y a le moins de migrants, règne un sentiment diffus prégnant de se sentir comme des étrangers dans leur propre pays

    RépondreSupprimer
  3. Aurélien Taché veut des députées voilées, fait construire des mosquées, est à l'origine de la loi accordant des exonérations fiscales à ceux qui hébergent des migrants; il travaillait dans des ONG, donc il est certainement lié à l'open society de soros; il est ancien président de l'UNEF , un plombier devenu agent territorial (ascenseur social?influences?); il était en charge d'euromed (soit fusion europe/islam) pour le parti socialiste et il fait parti de thinks tanks mondialistes ; il s'est même ingéré pour tenter d'influencer des tunisiens lors de la révolution du jasmin (voir son blog); c'est un islamophile convaincu voulant détruire la souveraineté de la nation comme il l'a dit et notre identité pour le multiculturalisme. Il a même demandé à Ardisson : c'est quoi être français? pour un député, je pense que cela constitue une cause sérieuse de révocation. A surveiller de près, notre identité n'est pas négociable, la France est blanche et chrétienne. Point barre... et pour ceux qui en doutent et les collabos : la valise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut avoir l'esprit d'une société ouverte, qu'est-ce qui pourrait mal se passer ?

      https://mobile.twitter.com/HGKrell/status/1073372136834822146

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.