mardi 25 décembre 2018

La France Orange Mécanique.

Colèreincompréhensionras-le-bol… Les mêmes mots reviennent à Joué-lès-Tours depuis quelques jours et la révélation d’une série d’agressions récemment commises contre des femmes dans le centre-ville. Des actes violents qui viennent s’ajouter aux dizaines de voitures incendiées depuis le 1er janvier (trente-six pour la seule période du 31 octobre au 11 novembre) et qui forcent un sombre constat de la part de la municipalité. « Nous vivons une année noire en terme de sécurité à Joué-lès-Tours ».

« Actuellement au nombre de 140, les caméras passeront à 170 d’ici à la fin du premier trimestre 2019, pour quadriller la ville. Quant aux policiers municipaux – 23 en 2014 –, ils sont aujourd’hui 33, et le chiffre sera porté à 40 à la fin du mandat. ».

 « Il faut maintenant passer à l’étape supérieure. Il nous faut l’aide de l’État. » 
Source


Un couvre feu de 1 mois et hop ! Le tour est joué ? 


Joué les Tours. Et ailleurs c’est autre chose... jamais tranquilles... l’insécurité est notre pain quotidien en zones urbaines.  

La sécurité est le préalable à toute activité humaine, des déplacements aux échanges matériels comme immatériels.



L’état. :) 

Ils mangent quoi à la cantine, les mineurs privés de sortie ? Ne parlons pas des parents, nous nous fâcherions....

2 commentaires:

  1. Castaner à l'intérieur ... Rothschild à la finance ...et bientôt le frère d'Escobar à la lutte anti drogue ?

    RépondreSupprimer
  2. Ils embauchent ces tarlouses corrompues en toute connaissance de cause. C'est sale tout ça....

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.