mardi 27 novembre 2018

Nucléaire : les piscines de la Hague saturées.





Les immenses piscines de la Hague (Manche), où refroidissent les combustibles irradiés dans les centrales nucléaires françaises, s'approchent d'une saturation qui peut bloquer progressivement tous les réacteurs français, avertit l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

"Avec 5 à 7% maximum d'espace disponible, on est au bord de l'occlusion intestinale" dans les piscines Orano de la Hague.

Dans ces bassins, environ 10.000 tonnes de combustibles irradiés pour fabriquer de l'électricité, refroidissent avant, pour la plupart, d'être retraités sur place.
Si ces installations, qui vieillissent, "s'arrêtent pour un problème technique, on est à six mois de la saturation", poursuit l’expert, soulignant la multiplication des aléas.

Le pourcentage d'espace disponible dans les piscines y est biffé. Selon un projet du rapport dont l'AFP a eu une copie, ce taux était de 7,4% le 1er janvier 2016, loin des 30% affichés aujourd'hui par Orano. Selon des sources concordantes, l'entreprise compte libres des espaces occupés par des rebuts qu'elle prévoit de vider.

La solution ? Vous ne devinerez jamais !....:

Préoccupée" par la question, la députée LREM Barbara Pompili, interrogée par l'AFP, demande que soit examinée la piste d'un "entreposage à sec" des combustibles usés, répandu dans les pays étrangers. Source




3 commentaires:

  1. La France à les députés qu'elle mérite.

    RépondreSupprimer
  2. On remarquera le toit en tôle d'une solidité à toute épreuve...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.