mardi 9 octobre 2018

Sur-exploitation de thons Paturo.

Onze ans après la mise en place de quotas de pêche drastiques qui ont permis de sauver le thon rouge, une autre espèce est aujourd'hui menacée: le thon obèse (ou patudo), dont le destin se jouera dans les semaines à venir.

Apprécié en sashimi au Japon ou simplement vendu en boîte dans les supermarchés du monde entier, ce thon tropical, qu'on ne peut pas élever, représente un enjeu de plusieurs milliards d'euros pour l'industrie.


Mais selon un rapport de scientifiques missionnées par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta), sa population mondiale est tombée à seulement 20% de son niveau historique.

La solution ? Réduire drastiquement le niveau de pêche, faute de quoi le stock risque de s'effondrer d'ici dix ou vingt ans.

"Pour résumer ça simplement: il y a trop de bateaux et pas assez de poissons".

son sort dépend largement du Japon et de l'Union européenne: à eux deux, ils représentent la moitié des 80.000 tonnes pêchées l'an passé.

certains réclament d'imposer des restrictions aux bateaux européens (principalement espagnols) qui attrapent des centaines de poissons dans leurs filets dérivants.

Également au banc des accusés, les palangriers japonais ou taïwanais, qui traînent d'immenses lignes garnies de centaines, voire de milliers de hameçons.

Enfin, les experts pointent une pratique pourtant légale pratiquée par des navires venant de grandes nations de pêche, particulièrement l'Espagne. 

Ils changent leur pavillon au profit de ceux de pays en voie de développement qui, eux, ne sont pas soumis à des quotas.

Extraordinaire, non, cette plasticité commerciale ?

source 1 

source 2 

Le Patudo (thon obèse) sur Wikipédia


Vous avez remarqué comment on ne prête aucune attention à la souffrance animale marine ?

Eux, leur abattoirs ce sont les bateaux...

Ils souffrent énormément. 

Comme tous les animaux qui subissent la barbarie humaine démesurée. 

Thon. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.