mardi 16 octobre 2018

« Aime ton lointain comme toi-même ».


Si être chrétien, c’est finir crucifié comme le Christ, ne nous étonnons pas que les églises se vident !

La France c’est Sarfat en hébreu.

Dans les propheties hebraïques talmudiques c’est de là que partira le « balagan », la guerre mondiale et la fin des temps. Puis viendra le Machia.

En gros. Donc, qui veut que nous finissions en guerre civile ? Réponse ci-dessus et ci-dessous . Aidés dans leur entreprise par la frange musulmane apocalyptique.

« L’islam est le balai d’Israël ».


certains en commentaire parlent de la collaboration des FDS. Oui et non.

Le FDS roule des mécaniques avec son fusil de chasse mais à plus de 55 ans, dans son pavillon de banlieue qu’il a jugé utile d’exporter dans la Creuse, il est moins motivé qu’un gamin de 12 ans qui joue à la guerre dans sa cité (abus de langage) depuis ses premières couches-culottes.

20 millions de jeunes divers nourris à la haine du blanc, du chrétien et de la République vs 10 millions qui se souviennent, qui sont allés à l’Université, qui ont construit, qui sont vieux ou vieillissants ?

Le FDS regarde le monde tomber, il devrait se révolter, il le sait, alors fier de lui, il « marche pour le climat », défend les animaux, les humains en bateau, etc... il se donne bonne conscience pour éviter le conflit.

Conflit qui est déjà là.

Dans la collaboration il y a pendant et après. Ma grand-mère me racontait comment les collaborateurs avaient bien vécu puis.... disparus, retrouvés avec une balle dans la tête ou pendus dans la grange...
« Après », il y a toujours un nettoyage, non cinématographique, discret mais efficace.

Comment survivre à la guerre civile d’épuration ou aux émeutes de la faim ?

Ne pas aller à la campagne car plus que la nourriture c’est l’essence, le gazoil qui manquera.

À la campagne il n’y a pas d’entraide plus qu’ailleurs, croyez-moi ! Si tu n’as rien à donner en échange tu meurs.

La seule chose qui peut aider c’est la CB et un taxi vers le premier avion.

Restez proches des aéroports. Restez proches d’un port.

Ne comptez que sur vous même. Uniquement sur vous même et faites très vite. Avant l’organisation du marché noir.

Emportez des diamants, ou des pierres précieuses. Vendez votre or et achetez des rubis. Comme les vietnamiens qui sont venus ici et sont devenus commerçants en 2 mois ou les chinois.

1 million d’euros en diamants, c’est un noeud sur un mouchoir.

Une arme ? Prenez un tournevis et passez-le à la meuleuse. Faites-en un poinçon. Mieux, achetez un leatherman, le petit modèle.

Le must ? Ayez du pognon et pas de morale, ne pensez qu’à vous et aux votres. Et pour le coup soyez « agiles » !

Voilà,  je vous ai expliqué mon survivalisme  à moi 😂

Il y aura plutôt une partition des territoires qu’une guerre civile ouverte, avec des « flash mobs », comme maintenant mais de plus en plus violentes....Comme maintenant, même si personne ne veut le voir.

En ce moment je pense souvent à :

- la ville de Tokyo qui a modélisé sa survie en cas de troubles.

- la collaboration comme résistance. « Le vivre ensemble » impossible c’est vraiment ça.

La survie est passée par l’amour, non de son prochain, mais de son lointain.

De la même façon nous vivons dans la double contrainte : «  il y en a moins pour toi et les tiens, tu donneras donc davantage aux autres ».

C’est inhumain dans le sens où le cerveau des hommes ne peut pas comprendre ce qui est contradictoire avec son propre bien être et sa sécurité basique. Le cerveau reptilien, celui de la survie à tout prix. L’instinct.

Quand j’étais enfant, on mettait le « couvert du pauvre », il y avait la « place du pauvre » aux repas de fêtes chrétiennes, Noël, Pâque, le 15 Août...c’est à dire les jours où on mangeait du poisson, de la viande, des gâteaux, le tout arrosé, les jours de ripailles.

On ne mettait pas le « couvert du pauvre » pour manger un tourin blanchi ou la soupe de haricots !

Nous faisions honneur au pauvre qui viendrait mais aussi à nous mêmes... nous ne l’invitions pas à partager le quotidien frugal !

Ok ? Toutes ces inversions et ces perversions de sens attaquent profondément notre sens moral et notre capacité d’analyse.

- de quelle violence physique sont encore capable ces FDS hâbleurs mais :

*disseminés dans les territoires ruraux
*vieillissants
*dependants 100% de leurs voitures
*les plus jeunes étant sous éduqués par rapport à il y a seulement 30 ans.

- la violence physique c’est très joli au cinéma, dans la vraie vie c’est vraiment autre chose...
la fuite ou l’attaque-défense ? La fuite, c’est moins douloureux 😊

- si vous sentez que ça va dégénérer, ne menacez pas, frappez en premier sans semonce.

—— à suivre...

je m’égare... je vous fais des bizzzzzous..





La guerre c’est maintenant et ça se voit.