lundi 1 octobre 2018

Hausse des salaires ?




Concrètement, grâce à la suppression de la cotisation chômage des salariés, le montant inscrit en bas du bulletin de salaire sera un peu plus élevé qu'en septembre.
A la fin du mois, un salarié payé au Smic verra son salaire net augmenter de 15 euros en octobre. Un salarié qui gagne 2.000 euros brut par mois découvrira 19 euros supplémentaires en bas de sa fiche de paye. Enfin un cadre qui gagne 4.000 euros brut aura droit, lui, à 36 euros de salaire net en plus.
Des montants qui peuvent paraître dérisoires à beaucoup compte tenu, dans le même temps, de la hausse de certaines taxes de la vie courante telles que celles sur les carburants ou le tabac.
De leur côté, les fonctionnaires ne bénéficient pas d'une baisse de cotisations. Pour eux, la hausse de la CSG est simplement compensée à l'euro, depuis le mois de janvier.
De même, selon Bercy, à l'origine près de 60 % des retraités (ceux dont le revenu fiscal de référence atteint 14.404 euros pour une personne seule, et 22.051 euros pour un couple) subiront sans compensation la hausse de la CSG. Source et plus

6 commentaires:

  1. Quoi, les gens sont pas contents de la hausse du prix des cigarettes, du pétrole ? Je croyais qu'ils étaient pour plus de service publics et pour le merveilleux système de retraite à 100% par répartition que le monde nous envie mais que personne n'a copié, couplé au statut des fonctionnaires censé garantir leur "indépendance" mais qui fait que les services publics sont moins performants qu'en Suisse ou en Allemagne ?

    RépondreSupprimer
  2. Ou est ce qu'ils vont aller taper le pognon, du coup ??

    RépondreSupprimer
  3. HS / Faire suivre, pour les clients de la BP : des sous à récupérer !! :

    "Action collective contre la Banque Populaire suite à l'émission sur BFM TV"

    L'objectif, est d'obtenir le remboursement des commissions d'intervention, des intérêts, des lettre simples et des lettres info-chèque depuis 5 ans.

    http://antibanque.blogspot.com/2018/10/acton-collective-contre-la-banque.html

    RépondreSupprimer
  4. Filoche, ancien inspecteur du travail, vous explique :

    "Nos cotisations sociales c’est notre salaire, c’est à nous, ils nous les enlèvent. Mais comment arrivent ils au journal télévisé à mentir et tenter de faire croire qu’il y aurait une hausse du pouvoir d’achat prévue en 2019 ? Il ne s’agit au contraire que d’un recul, d’une attaque brutale, massive, sans précédent historique contre nos salaires BRUTS. Car ce qui compte pour nous tous, c’est le haut de la feuille de paie, pas seulement le bas. Le haut c’est le salaire brut. Les cotisations c’est du salaire!

    Les cotisations, ça nous appartient, c’est une part du salaire mutualisée mise dans un pot commun et redistribuée à chacun de nous selon nos besoins, quand nous sommes en maladie, en accident du travail, en charge de famille nombreuse, en besoin de logement, au chômage, ou en retraite.

    On vit au jour le jour avec le « net » mais on vit tout au long de la vie avec le « brut ».

    Et là, tranquillement Macron prétend qu’il va faire hausser – un peu ? – le net – et supprimer le brut.

    C’est un fantastique tour de passe-passe ! C’est un pillage de haut niveau, ce sont des centaines de milliards que les patrons ne paieront plus, et que nous paierons sous forme d’impôt – dorénavant prélevé à la source. Prélevé à la place de la cotisation ! "

    En résumé, c'est un cadeau pour l'employeur qui n'aura plus à supporter la part patronale mais une perte pour le salarié qui paiera de sa poche sur ses impôts le montant des cotisations en totalité. C'est comme si on vous diminuait votre salaire du tiers de son montant...
    Bref, de l'enfumage pour les gueux qui seront encore perdants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais Filoche a été hitlérien et disqualifié. Donc tout ce qu'il dit est une nouvelle shoah. Donc c'est non. Tu payes le goy et puis c'est tout. :)

      Supprimer
    2. anonyme de 15 27 : Oh là ...tu n'es pas loin du burn out: une petite tisane calmante et au lit.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.