samedi 1 septembre 2018

Vaccination et dérives sectaires.

Le rapport 2017 au sujet des sectes , source.

Géographie de la rougeole , source.

Dérives sectaires religieuses, chrétiennes et anthroposophiques. Corrélation rougeole.  Source.

Je n’ai pas d’actions dans les labos pharmaceutiques. Et moi-même je ne suis vaccinée contre rien, sauf la tuberculose, obligatoire pour obtenir mon diplôme universitaire. Et j’étais déjà « adulte ».

Quand les épidémies ont disparu de France dans les années 70, les familles ont cessé de faire vacciner leurs enfants à tour de bras. Quand on a eu la première grande alerte Tuberculose dans les années 2000, les parents sont retournés au BCG.

Si j’avais aujourd’hui un enfant en bas âge ou scolarisé je n’hésiterais pas une seule seconde à le faire vacciner contre la rougeole, la Tuberculose, le tétanos et la poliomyélite.

Pourquoi ? Parce que la surpopulation l’exige, selon moi, ainsi que le brassage de populations.
Les gens qui accueillent les migrants, par exemple, portent des combinaisons et des masques, pas nos enfants.

D’autre part, on n’est pas tenus de faire les 11 vaccins en même temps ! On peut étaler et trier.
Les enfants font tous des réactions aux vaccins. Pourquoi serait-on obligés de les leur infliger en un temps record ?

On peut prendre son temps. Je ne soutiens pas les parents des zones surpeuplées qui sont « contre les vaccins » ils font courir un risque inutile aux enfants.

Je ne ferais pas vacciner un enfant contre l’hépatite B ou contre « le cancer du col de l’utérus ».
C’est délirant, ça, c’est tout. Mais contre la rougeole, oui.

(Maintenant vous pouvez me hurler dessus ;).

Source cartes et beaucoup plus.