vendredi 21 septembre 2018

Un point : mineurs marocains délinquants non-isolés.

Le nombre d’interpellations de mineurs isolés marocains est en hausse à Paris. Les autorités s’arrachent les cheveux pour traiter le cas de ces enfants de la rue, à la fois délinquants et victimes.

 ________


Livrés à eux-mêmes, ils errent dans les rues, à la recherche de menus larcins pour survivre. Un casse-tête tant sécuritaire qu’humanitaire : la justice et les services de l’enfance peinent à trouver les réponses pénales et éducatives adaptées à ces migrants, délinquants ingérables mais aussi victimes de la rue à protéger.



« Ils sont très jeunes, parfois âgés de 9 ou 10 ans, et déjà très abîmés. Abîmés physiquement en raison des violences de rues et des violences qu’ils s’imposent entre eux. Mais aussi abîmés psychiquement car ils sont polytoxicomanes. Ils refusent tout contact avec l’adulte et prise en charge. »

....plus de 1 200 interpellations de mineurs se déclarant Marocains ont été comptabilisées depuis le début de l’année à Paris. Soit une hausse de 52 % par rapport à 2017. L’an passé, 813 gardes à vue ont été diligentées. Un flux tendu qui a poussé la mairie de Paris à faire appel en juin à des fonctionnaires marocains pour identifier ces migrants. Alors que leur mission ne devait durer qu’un mois, ces renforts ont été prolongés.

« Au départ, ils commettaient des vols simples, à la tire, explique le parquet des mineurs. Désormais, désinhibés par le Rivotril (NDLR : un anxiolytique), ils s’adonnent aux vols qui peuvent être très violents, comme les arrachages de colliers, ou les cambriolages. » source

« À ce jour, les investigations ne démontrent pas l’existence de filières à l’immigration. Ni intermédiaires, ni donneurs d’ordres adultes n’ont été identifiés ».

Dois-je comprendre qu'ils arrivent tout à fait légalement sur les avions de ligne ?

Le Meilleur pour la Fin  :

les enquêtes n’ont mis au jour aucun orphelin

Au contraire, ces mineurs entretiennent des liens, via les réseaux sociaux, avec des parents restés au Maroc, souvent dans la région de Fès.

----------
 Merci les instances marocaines pour votre confiance ! 

Nous les surveillons bien avec l'aide de votre police !

Pourriez-vous alerter leurs parents ? Personne n'est anonyme sur les réseaux sociaux, c'est une bonne nouvelle pour ces enfants éloignés de leurs familles.

 Je n'ose imaginer l'inquiétude de leurs mères ! 
 



 Fès, c'est beau et chic ! La preuve :

La ville de Fès a abrité, du 4 au 6 mai 2018, le deuxième Forum régional sur la qualification des leaders régionaux,  pour le développement et la gouvernance.

 source
 


2 commentaires:

  1. " Je n'ose imaginer l'inquiétude de leurs mères !" J'ai du mal à croire que vous puissiez être si naïve Wendy !

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.