vendredi 7 septembre 2018

Rivalités irano-saoudiennes : la dimension maritime.

Si l’Iran et l’Arabie saoudite disposent de capacités de projection maritimes modestes, les deux régimes accordent un rôle significatif à la dimension navale de leur compétition. Il importera de suivre dans les prochaines années l’évolution des programmes de modernisation entamés dans chacun des pays afin d’évaluer dans quelle mesure ces ambitions se traduiront réellement en marines robustes. Au demeurant, s’ils sont encore loin de devenir des puissances de haute mer, le risque d’escalade dans les eaux du Golfe reste considérable, en particulier avec la prolongation incertaine du conflit au Yémen.
Deux puissances navales sur les rives du Golfe :


14 commentaires:

  1. Le sort d'Idlib se discute en ce moment à Téhéran avec d'un côté les Syriens, les Russes et les Iraniens et de l'autre les Turcs.

    Si Erdogan n'est pas fou (à voir) et qu'il contrôle un tant soit peu l'armée Turque (kémaliste), les Turcs devraient rentrer sagement chez eux en négociant une limitation à l'avancée du Kurdistan en Syrie.

    Chose que les Russes et leurs alliés devraiebt accepter, vu que le nouveau soutien des Kurdes, c'est les USA, grand absent de ce sommet (avec Fabius qui doit sucrer les fraises dans sa retraite).

    Reste la question épineuse. Comment sauver "les civils" d'une "Frappe chimique" c'est à dire en bon français comment exfiltrer les conseillers militaires occidentaux encore piégés à Idlib.

    Vu que les médias occidentaux ont cessé de couiner comme des pourceaux qu'on égorge, je pense que Poutine a assuré les occidentaux qu'ils vont les récupérer entiers et discrétement. Il n'y donc plus "d'attaque chimique" à craindre, nous dit madame Soleil dans sa boule de cristal.

    Merci madame pour votre expertise militaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Spéculations, approximations, voilà ce que c'est.
      Aucun d'entre nous ne sait de quoi il retourne, pas la peine de faire genre "moi j'ai compris".

      Supprimer
    2. Parles pour ta pomme comme moi je parles pour la mienne. On n'existe pas.
      Donc, toi tu ne sais pas de quoi il retourne.
      Bien.
      C'est noté.
      Et... t'es qui?

      Supprimer
    3. Un anonyme parmi les autres.

      Vous dites vous même "si" "devraient" "devraient" "je pense"...

      Donc, ils s'agit bien de spéculations, d'approximations, tout ça c'est de la branlette intellectuelle, vous n'avez aucune idée, pas plus que les autres, de ce qui se passe là-bas, ni de qui tire les ficelles, et de comment tout ça va finir.

      Vous ne savez rien de tout ça, vous spéculez, ne faite donc pas genre "moi j'ai compris".

      Supprimer
    4. Si un triangle est rectangle, alors le carré de l'hypoténuse est égal à la somme des deux autres cotés.

      Ce n'est ni une spéculation ni approximatif, pourtant ça commence par un si.

      Tu n'en as aucune idée, donc tu penses que personne n'en a la moindre idée, c'est typique de l'effet Donning-Kruger.

      Mais tu sais quoi. Y'a qu'à attendre et nous serons fixés.

      Enfin. Ceux qui ont le courage de leur opinion en tous cas, car, comme tu dis t'es un anonyme parmi d'autres.

      Supprimer
    5. @Géocedille

      Tu vas chercher trop loin, certains trolls sont en marche dès que cela parle de sujets qui fâchent leur maître micronique. "Maître" n'ayant aucun pouvoir à part celui de nuisance, à part celui de se venger qu'on ne lui ait pas décerné une médaille pour avoir tout largué pour la Birgit toute sèche toute moche. Il a niqué sa vie. Oui, il se venge et des idiots le suivent...

      Supprimer
    6. Erdogan joue obligatoirement double jeu.

      Ceci n’engage que moi, évidemment. Et je ne détiens aucune science.

      Vu l’état de sa monnaie, ses accointances avec les USA et l’Allemagne qui le font vivre, et ses kurdes il va où ses intérêts le poussent à court terme en ce moment.

      Erdogan en Syrie, de mon point de vue c’est l’occident et l’etat Profond us en Syrie.

      Les russes avancent, les iraniens aussi... aucune info fiable.

      On ne peut rien comprendre.

      I24newns et l’orient le jour libanais, aux premières loges, distillent quelques infos invérifiables par nous.

      Les islamistes syriens ? L’EI n’est pas mort pourtant on nous annonçait son décès en 2017...

      L’EI avance en Afrique en Malaisie en Asie du Sud est... la poche syrienne même libérée ne soulagera pas le monde.

      Les russes veulent sécuriser leur pipe l’Inès et les chinois sécuriser leur route de la soie.

      C’est tout ce que j’arrive à saisir.

      Les usa et M et les anglais et l’Allemagne entreront dans le jeu quand erdogan sortira...

      ?,
      ??

      Aucune visibilité...

      Israël défend « son Golan »... quid des Druzes ? No news...

      Supprimer
    7. "Y'a qu'à attendre et nous serons fixés."

      Ma foi, c'est sans doute plus proche de la vérité que tout ce que vous avez dit avant.

      Supprimer
    8. Chacun sa foi...

      Sur Russia Today, on annonce qu'Erdogan va évacuer ses troupes et que Trump et Poutine se sont mis d'accord sur la liquidation du conflit à Sotchi. Russia Today, c'est un peu la nouvelle Pravda.

      La seule inconnue est : que vont devenir les djihadistes vaincus?

      Ils ne peuvent rester en Syrie où ils n'ont plus aucun territoire et la Turquie n'en veux pas. Les Saoud non plus.

      Les gouvernements occidentaux ne vont pas les laisser rejoindre l'Europe.

      Bref, il reste l'Afrique ou la liquidation par des barbouzes.

      L'Afrique, c'est y créer plus de chaos etpousser d'avantage d'Africains vers l'Europe.

      Bref. C'est peut être pas Bachar qui va les gazer.

      Supprimer
    9. Et quand on parle de jihadistes, il ne faut pas oublier qu'ils s'agit de familles entières, avec des femmes et des marmots entrainés à comettre les pires des barbaries contre la population syrienne et les prisonniers de guerre.

      Personne ne veut de ces bombes à retardement sur son sol.

      Supprimer
    10. L’indonésie...? L’afrique Et l’asie Du Sud est.

      Et quelques « disparitions » ... dans certains pays et avec certaines force très spéciales un massacre de djihâdistes est fort possible.

      Rien n’arretera l’EI... sauf éventuellement à faire quelques exemples... et stopper les financements...

      Personne n’en veut mais la terre entière se les coltine !

      Supprimer
  2. Ça y est, c'est reparti..les Etats Unis accusent la Syrie d'emploi de gaz chimique à Idlib...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.