samedi 15 septembre 2018

Les origines du « en même temps ».

C’est la théorie de la physique quantique, théorie à ce jour non validée.

(Revoir Ici).

Théorie des cordes.

Ou bien la foi. La kabbale.

Dans la physique quantique comme dans les textes religieux on trouve cette même idée de multiples univers.

Des univers invisibles et qu’on ne peut imaginer et encore moins visualiser.

Des univers où « en même temps » nous avons mis un t-shirt bleu mais aussi un t-shirt blanc.

Les deux univers se superposant dans une réalité qui nous est inaccessible.

Combien d’univers dits « parallèles » dans la foi/religion ? Dans la physique quantique ?

Dans la religion juive : 7. Dans la physique quantique : on ne sait pas encore. De multiples.

La physique quantique clairement validerait la foi. Et je pense que c’est en cela que la théorie des cordes, vulgarisée dans les années 90-2000, a eu autant d’écho. Pour autant, scientifiquement, à ce jour personne n’est en mesure de prouver sa véracité.

Quand M utilise le « en même temps », il induit le passage dans un autre réel que celui que nous sommes en mesure d’appréhender.

M joue sur nos « cordes » sensibles. :)

Nous, humains, n’avons qu’un seul réel qui justifie la transformation que nous lui appliquons.



En introduisant dans le discours médiatique, répété à l’envie, le « magique » et la « force de l’invisible », il nous dépossède de nos forces vives en nous faisant miroiter une articulation espace-temps qui nous est étrangère.

C’est une escroquerie vicieuse, une torsion de la réalité s’appuyant sur nos désirs humains archaïques tels qu’éviter la mort...

Non, nous humains, ne sommes pas dans deux univers en même temps. Le fait même de l’imaginer nous est interdit. Nous ne pouvons pas conceptualiser le fait de porter un t-shirt de deux couleurs « en même temps ».

Je ne saurai jamais qui a construit « l’objet M », mais je lui tire mon chapeau ! C’est un Maître !

C’est un « magicien ». Du verbe, pour le moins...

« Au début était le verbe ».

Utiliser la force du verbe pour détruire et semer la confusion est ... diabolique....jdcjdr...

;)

Nous sommes possédés par ce verbe élyséen qui nous dépossède.

;)

—————-


La théorie des cordes dans le cadre de la thermodynamique des trous noirs, elle permet de reproduire la formule de Bekenstein et Hawking pour l'entropie des trous noirs. Elle possède également une richesse mathématique notable : en particulier, elle a permis de conceptualiser la symétrie miroir en géométrieIci ou ailleurs...peu importe