dimanche 9 septembre 2018

Les brodeuses.

Je réponds à l'échange ici, concernant les rapports hommes-femmes et la place des femmes qui, selon certains, serait "destructrice" pour notre société patriarcale.

Encore une fois, je vous parle de moi, de mon vécu, pour ce qu'il vaut.

J'en parle aujourd'hui car tout se délite, les trottoirs deviennent violents, les villes-monde s'alignent sur San Francisco, l'inclusivité trouve ses limites car tout ne peut être ingéré puis digéré. Tout est dans tout mais tout n'est pas égal ou équivalent à tout.

VERMEER VAN DELFT, Jan



______Mon témoignage discret de femme "libre", ce qui est un abus de langage car personne n'est libre... :

J'ai été élevée à l'ancienne, par des femmes ouvrières ou paysannes dans un milieu rural reculé.

"Tu n'es qu'une femme", me rabâchait ma grand-mère. "Tu auras un mari qui sera le père de tes enfants". ..... "Le reste, c'est "pas vu pas pris"".

Ensuite et en même temps je lisais Balzac et Flaubert et les autres... Pénélope qui tissait pendant qu'Ulysse se défendait des sirènes... les Dieux grecs pris dans leurs passions charnelles, punis....

Puis, en patois, les voisines qui venaient raconter leurs amours interdites "entre femmes".

J'ai été élevée en sachant qu'"être une fille", c'est être "une pauvre créature". (Sic).

 Je sais que les plus jeunes ici ne me croiront pas, mais c'est ainsi. Notez bien que je ne peux pas être votre grand-mère, simplement votre mère pour les moins âgés qui liront.

Dans ma vie j'ai donc appliqué, avec du recul, tous ces sages enseignements.

Sages, car cela m'a épargné des erreurs de jugement qui m'auraient interdit de belles découvertes.

Exemple :

Quand on voyage seule, la première règle est de ne pas accumuler les aventures ou les rencontres d'un soir.

Pour cela il y a les "all inclusive" et les pays dédiés au tourisme sexuel.

Dans tous les pays non occidentaux ou pauvres, en dehors des grandes villes, si les gens avec qui vous voulez créer des liens vous jugent "légère", tout en restant affables avec vous, ils vous mettrons à l'écart.

parce que vous êtes une femme. Ce sera sans méchanceté mais le couperet du jugement tombera.

Le couperet vous coupera de la population. C'est sa fonction.

Je suis pour le patriarcat, je le défends, car pour ce que j'ai vu du "matriarcat"...ça ne donne pas envie...

Je suis pour le mariage et pour les enfants nés dans le mariage. Pour les enfants, c'est sécurisant quand ils grandissent.

J'ai eu l’honnêteté de m'appliquer ces règles de vie à moi-même. Et je m'en félicite.

Par contre... que les femmes accumulent leurs expériences amoureuses au même titre que les hommes n'est que....justice ! Quoiqu'il en soit, je ne me suis jamais posée la question de l'égalité (avec qui, avec quoi ?). J'ai vécu.

Quand j'ai lu "la femme de 30 ans", cette dame déjà vieillissante, qui n'avait comme inquiétude que de plaire une dernière fois, d'avoir un dernier amant, j'ai compris beaucoup tout en ne comprenant rien !

Cette femme belle et élégante est mariée à un homme riche et plutôt sympathique, puisque très absent...Il n'empêche qu'elle veut un amant !

à 8 ans, tout ceci n'a pas de sens. Je venais de finir "Eugénie Grandet" qui vivait selon les préceptes dans lesquels j'étais éduquée. Je comprenais parfaitement Eugénie mais pas cette femme.

De plus je comptais les années qui me restaient avant d'être vieille et délaissée. Angoissant ! Même à 8 ans, ou surtout à 8 ans quand on comprend qu'on va devoir passer de longues années à l'école.
Une perte de temps, au final ! :)

Je comprenais aussi qu'il y avait de la chair dans les amours et que cette chair, empreinte d'un certain danger et de codes mystérieux, déterminait beaucoup, notamment la joie de vivre et la confiance en soi. Je comprenais mieux Eugénie et son abnégation à travers les vains soucis de cette jolie femme devant sa coiffeuse. Je faisais connaissance avec le désir, les emportements et les souffrances qui vont avec.

Je pense que si j'ai autant pris soin de mon physique depuis toujours c'est à cause de Balzac et de cette fausse vieille libidineuse ! ;))

Comme quoi, il y a pire que youporn, il y a la lecture !

De plus comme mon grand père avait caché au grenier des livres de Victor Marguerite, tels que "ton corps est à toi", j'ai pris connaissance de quelques jeux d'adultes assez croquignolets que la morale réprouve.

à 8 ans, tout ceci est intéressant mais abstrait. C'est de la théorie. les mathématiques de la chair.

L'autre jour, je parlais avec ma voisine, une cinquantenaire, qui me déclare n'avoir connu qu'un seul homme. J'éclate de rire. Elle ajoute que x, connaissance commune, de même ! Un seul homme !

Je lui demande si elle se moque de moi. Non !

Franchement ? sérieux ? de mon point de vue cela ne prouve que leur manque de curiosité. Une sécheresse de cœur, une absence de capacité à la connexion avec l'autre. Une incapacité à l'élan.
Un manque de désir de vivre, une incapacité à la création et à l'imagination.

Je ne lui ai pas dit, bien sur. Mais quand même ... il faut être particulièrement refermée sur soi même et imperméable aux autres pour en arriver là !
Jamais une émotion, un frisson ne parcourent ces femmes ?

Encore aujourd'hui on peut sourire des hommes qui fréquentent les boîtes échangistes mais on vilipende les femmes quand elles en sont simplement curieuses ! Pourquoi ?

Ce n'est pas logique mais inutile de vouloir faire entendre raison en la matière. Le couperet du jugement lancé du fond des âges s'abattra irrémédiablement.

Un homme qui commande une escort c'est qu'il a de l'argent, une femme qui appelle un escort c'est "une p*te". Pourquoi ? idem...pas de réponse logique.

"tu n'es qu'une femme"... toujours d'actualité quoiqu'on en dise.

Même si tu gagnes très bien ta vie, quelque soit ton niveau d'études, la belle réussite de tes enfants, tes actions généreuses envers les autres, ton attention sans cesse renouvelée portée aux tiens, si tu sors du sentier de "ton corps imaginaire" unanimement tracé, le couperet !

C'est moins grave quand ta "libération" nourrit ton mari et tes enfants ou même suffit à payer les traites du pavillon ! Tu deviens dans ce cas : "une femme exemplaire".

Et en 2018, c'est toujours et encore ainsi.

Demandez aux femmes si, comme le dit Freud qui fait toujours autorité en la matière, elles "rêvent d'avoir un pénis".

Messieurs, vous risquez d'être surpris pas les réponses. Les femmes rêvent d'amour, comme les hommes. Et sans les hommes, pas d'amour et encore moins d'extase.

La seule véritable et terrible supériorité que vous ayez sur nous c'est que sans vous nos rideaux ne craignent plus rien...ce qui est bien tristounet quoi qu’économique...

Les femmes ne sont pas destructrices, elles vous attendent depuis Pénélope. En attendant, elles tissent...


Kandinsky




61 commentaires:

  1. Joliment dit. Un belle aventure humaine. La femme l'avenir de l'Homme. Le vrai, celui qui laisse parler son cœur et sa nature intérieure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des poncif à la con.

      Et de quel avenir tu parles ? Ton avenir est une cantine de primaire ! Une maternité d'un conformisme affligeant !

      Les femmes ne sont pas l'avenir de l'Homme vu qu'elle ne savent pas commander, ne savent pas gouverner, donc pas de pérennité et surtout zéro progrès... Et d'ailleurs les femmes ne sont même pas faites pour ça !!

      L'Homme est taillé pour prendre le pouvoir, et donc pour en user et le garder, c'est visible, l'Histoire le raconte sur des millénaires, des millénaires qui n'ont été que le fruit d'une évidence...: les différences et la complémentarités !

      Force, grégarité, esprit de meute, agressivité congénitale, sont des traits typiquement masculins. Et le pouvoir, en fin de compte, se prend et ne se donne pas ! Jamais !
      Et qu'en définitive ce sont les armes qui décident de cela...La violence, et malheureusement l'homme est nettement meilleur à ce triste jeu...

      Donc la femme n'a ni le moyen de s'emparer du pouvoir et encore moins de le garder car à terme c'est la violence physique qui s'impose, la guerre en est le meilleur exemple, et des femmes à la guerre, comme chacun sait ça n'existe pas !! C'est simple comme bonjours !

      Donc les femmes et le pouvoir ça fait deux.

      Pas de muscles, pas de copains avec des muscles, pas d'émancipation, pas de souveraineté, pas d'avenir !!!

      La vie a choisi pour nous, et la vie est très bien faite, t'inquiète.

      Et inutile de venir me bassiner avec ma prétendue idéologie : mon idéologie s'appelle l'Histoire et ce n'est pas une parenthèse de cinquante ans de merde qui me fera changer d'avis.

      Le féminisme, le LGBT, immigration et islamolâtrie sont des pets de mouche qui se finiront dans un bain de sang et qui nous feront revenir aux fondements de l'Humanité.

      Et que ça vous plaise ou non ! J'ai dit !

      Supprimer
    2. La jeunesse se réveille. Et c'est très bien ! :)

      Il n'y a que la force qui est respectée loin derrière les grands discours blablatiques. Et les femmes ne respectent que la force. Très bien. Très bien. On va s'en sortir même s'il faudra lisser un peu l'idéologie. :)

      Supprimer
    3. Il suffit d'observer la composition du comité d'administration d'une banque, d'une major du Web, d'une major d'Hollywood : Bref les centres du pouvoir contemporain qui, rappelons-le ne sont plus dans la politique ou l'armée.
      Les centres névralgiques du pouvoir moderne sont dans la finance, l'entertainment, le divertissement.

      Aucun des décisionnaires de ces milieux ne sont des gonzesses. Zéro. On préfère les mettre en politique... Politique spectacle, c'est bon pour le gogo.

      Faut pas rêver mesdames, le XXIe siècle aura été le pire en matière d'asservissement des femmes, le contraire de ce que vous pensez, le contraire de ce que vous croyez défendre.

      Supprimer
    4. Anonyme9 septembre 2018 à 15:07

      On ne lisse rien, pas la peine.

      Quand ça chie en général les femmes sont les premières à réclamer du sang, elles sont pires que nous, vu que la violence physique est assez abstraite pour elles d'où la condamnation à tout va de la violence, mais aussi, inversement, la demande excessive quand il faut en user.

      La violence de l'homme est physique, celle de la femme est morale, je te laisse deviner qui va motiver l'autre pour tout enculer le jour où il faudra passer à l'action...

      Supprimer
    5. Oh mais je le sais bien. La violence psychologique est une réalité. Mais on en parle peu. C'est plus important de parler des hommes blancs qui sont des porcs. Les femmes sont des princesses, t'as oublié ?

      Et tu as absolument raison. Le moment venu elles nous enverront nous faire tuer à l'Est pour préserver leurs privilèges. Elles trouveront de belles circonvolutions pour justifier la chose.

      Et puis de toute façon cette merde cessera et l'islam ou les russes ou nous reprendra la main.

      Perso, si vous me cherchez pour taper sur les russes alors que françoise se fait sauter par mamadou, ça n'arrivera pas. Je serai très loin déjà.

      Et c'est là que ça coince. On a un système qui cherche la guerre pour se maintenir. Et des hommes qui s'en foutent puisque ce n'est pas dans leur intérêt.

      Kollosal rigolade.

      On est en 1940 X 1000.

      Supprimer
  2. Coucou
    Ne serait tu pas ?
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=h6S5EDtZ83c&list=PLks0ikRuzd6xPntqTnYmvWswjzi5PmZTW&index=8
    .
    JSP

    RépondreSupprimer
  3. Freud ne fait autorité en rien du tout, sa psychanalyse ne s'applique qu'à une seule catégorie de personne, une seule race, les juifs.
    Mais bon... autant pisser dans un violon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, exactement. Il n'est en aucun cas une référence pour nous. Il ne fait qu'exprimer le fait qu'il est désaxé.

      Supprimer
    2. Freud a passer sa vie à soigner les névroses associées au judaïsme.

      Supprimer
  4. La mentalité de wendy, en une image

    https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/40758211_1974442609282781_5270146290641010688_n.jpg?_nc_cat=0&oh=b3a7a28de2f8039411a3c4cddda1bbf5&oe=5C31889F

    Tant que c'est des bougnouls qui parlent, c'est ok
    Dès que c'est un blanc qui revendique le droit à la blancheur d'exister, c'est "no pasaran"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, elle a soutenu Marsault contre la censure et son billet est assez équilibré. Il faut vraiment que j'exagère pour me faire supprimer un commentaire. Au moins on peut s'exprimer ici sans être dans une chapelle particulière ce qui amène à des discussions parfois assez rudes entre personnes pensant différemment. ^^'

      Supprimer
    2. Pas du tout, certains sujets ici sont totalement interdit. Même lorsqu'elle ouvre un billet spécialement sur un sujet en particulier, en disant, "allez-y apportez des infos, c'est le moment ou jamais", elle va également supprimer les commentaires et insulter comme elle sait si bien le faire...

      Supprimer
    3. C'est vrai que tu es banni pour "néo-nazisme militant". J'oubliais. ^^

      Tu as dû y aller fort à l'époque ! :D

      Je crois qu'il faut savoir y mettre les formes. Quand on voit que rappeler de simples choses de bon sens provoque un pataquès pas possible dans les com', alors aller plus loin, c'est la glissade assurée.

      Il semblerait que : it's not ok to be wight. Faudrait pas choquer les braves gens qu'on entretient à nos frais qui sont une chance pour nous. Et quelle chance !

      "Hé, l'ami, ne saute pas du pont, la vie est belle et mérite d'être vécue ! Noooon je veux mourir ouinnnn ! Fais pas le con ! Tout va maaaaal ! Allez non, il suffit de tout remettre à l'endroit, on peut y arriver ensemble ! Nooooon je veux mouri ahhhhh !!!"

      Plouf.

      Supprimer
    4. Je n'étais pas le seul à l'époque, et nous apportions des documents, des arguments, mais en face il n'y avait qu'une bande de bougnouls débiles à nous hurler dessus "nazis, nazis", le tout soutenu par cette grosse conasse de wendy.

      Allez-y, regardez les articles d'il y a 3/4 ans, regardez les com, et voyez que les insultes étaient surtout du coté de tout ces consanguins d'antifas.

      Supprimer
    5. "néo-nazisme militant"
      jamais de la vie, à l'époque on parlait de national socialisme et de révisionnisme, certainement pas de nazisme et encore moins de néo-nazisme.
      le national socialisme a été annihilé, il n'existe aucun national socialiste sur terre, le nazisme n'a aucun rapport avec le national socialisme, et les "néo-nazi", c'est comme les skin-head, c'est juste des débile profond, ils seraient chez DAESCH que ça serait pareil...

      Supprimer
    6. Je sais bien, j'étais ironique. J'aurais même dû utiliser le mot : "natzi" ! ^^

      De toute façon, tout ce qui n'est pas bien vu par cette dictature est "natzi" ou "fasciste". Ce système ne nous donne que le droit de crever avec le sourire pour expier nos fautes. Et ça se corse quand on essaye de discuter en quoi au juste on a fauté ? Est-ce que se faire bombarder jusqu'à retourner à l'âge de pierre est une faute ? On se demande... Et pourtant on se relève en une génération. Cela fait des jaloux. C'est comme ça.

      Le bon côté c'est que tout ça sera bientôt du passé. Quand on sera tous noirs et musulmans on sera bien heureux. On écoutera nos maîtres à Jérusalem. Et tout sera simple.

      Et cette humanité disparaitra. Satan aura gagné ce round.

      Supprimer
    7. Le réveil des Blancs, il arrivera, mais pas avant 1000 ans minimum, bien après notre quasi-génocide, c'est comme ça.

      Mais c'est moi, et tous les Blancs d'aujourd'hui les méchants nazis...

      Allez, tous en cœur "pour sauver la planète, il faut se débarrasser des Blancs"

      Supprimer
    8. Tu as bien waison ladidon ! :D

      Cela n'arrivera pas. Au pire si l'Occident devient musulman, il y aura une doctrine impitoyable pour réduire en esclavage le reste de la planète. Avec le guerrier blanc implacable. Je me demande si ce n'est pas leur plan. lol

      Tout cela est cyclique. Et ce cycle de merde s'achève.

      Supprimer
  5. salut Wendy
    je pense que nous sommes a peu pres du meme age.
    je pense aussi que j'ai vécue dans une région encore bien plus retirée que toi.
    tout est vanité, de surcroit la chair, il faut se détacher de tout si on veut avoir le cœur en paix, la lecture de ste thérese d'avilla, d'angele de Foligno peut nous aider, ou ste marguerite marie alacoque mais la c'est compliqué.
    mon livre de chevet est "l'imitation de jésus christ" de gonnelieu, un des très très rare livre qui me donne des larmes aux yeux tellement il est criant de vérité.
    je pourrais te parler d'extase, (pas les memes que les tiennes) quand je vais faire oraison dans l'égise de mon village, il faut etre seule pour apprécier dans sa plénitude, vaste sujet mais aujourd hui personne ne s'y interesse, bof je laisse les gens a leurs futilités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Rose,

      Je pense que l’extase charnelle ou l’extase religieuse est la même extase. Il n’y a qu’une seule extase et plusieurs voies pour l’atteindre.

      Tes lectures sont profondes. À sainte Thérèse d’avila la législatrice je préfère sainte Thérèse de lisieux l’habitée. De loin.

      Avila n’etait pas Vraiment dans la spiritualité. Mais à son époque les couvents étaient quasi des maisons closes. Depuis elle c’est plus calme...;)

      Je me suis toujours demandée pourquoi elle avait été sanctifiée...

      je lui reconnais son intelligence par contre...

      Supprimer
    2. Mais qu'est ce que tu peux raconter comme bêtises parfois c'est pas possible !!!

      Si tu ne connais rien à la vie de Sainte Thérèse d'Avila, ce qui est évident à te lire, ne raconte pas n'importe quoi sur elle !

      Elle est docteur de l'Eglise, pour plusieurs livres mystiques et faisait des joutes poétiques avec Saint Jean de la Croix !
      Elle a refondé et réformé l'ordre des Carmes, et sainte Thérèse de Lisieux était carmélite justement !

      Quand on ne connaît pas on se tait !

      Supprimer
  6. LA VIEILLE ET LA JEUNE FEMME


    « Pourquoi te glisses-tu furtivement dans le crépuscule, Zarathoustra ? Et que caches-tu avec tant de soin sous ton manteau ?

    « Est-ce un trésor que l’on t’a donné ? Ou bien un enfant qui t’est né ? Où vas-tu maintenant toi-même par les sentiers des voleurs, toi, l’ami des méchants ? »

    En vérité, mon frère ! répondit Zarathoustra, c’est un trésor qui m’a été donné : une petite vérité, voilà ce que je porte.

    Mais elle est espiègle comme un petit enfant ; et si je ne lui fermais la bouche, elle crierait à tue-tête.

    Tandis que, solitaire, je suivais aujourd’hui mon chemin, à l’heure où décline le soleil, j’ai rencontré une vieille femme qui parla ainsi à mon âme :

    « Maintes fois déjà Zarathoustra a parlé, même à nous autres femmes, mais jamais il ne nous a parlé de la femme. »

    Je lui ai répondu : « Il ne faut parler de la femme qu’aux hommes. »

    « À moi aussi tu peux parler de la femme, dit-elle ; je suis assez vieille pour oublier aussitôt tout ce que tu m’auras dit. »

    Et je condescendis aux désirs de la vieille femme et je lui dis :

    Chez la femme tout est une énigme : mais il y a un mot à cet énigme : ce mot est grossesse.

    L’homme est pour la femme un moyen : le but est toujours l’enfant. Mais qu’est la femme pour l’homme ?

    L’homme véritable veut deux choses : le danger et le jeu. C’est pourquoi il veut la femme, le jouet le plus dangereux.

    L’homme doit être élevé pour la guerre, et la femme pour le délassement du guerrier : tout le reste est folie.

    Le guerrier n’aime les fruits trop doux. C’est pourquoi il aime la femme ; une saveur amère reste même à la femme la plus douce.

    Mieux que l’homme, la femme comprend les enfants, mais l’homme est plus enfant que la femme.

    Dans tout homme véritable se cache un enfant : un enfant qui veut jouer. Allons, femmes, découvrez-moi l’enfant dans l’homme !

    Que la femme soit un jouet, pur et menu, pareil au diamant, rayonnant des vertus d’un monde qui n’est pas encore !

    Que l’éclat d’une étoile resplendisse dans votre amour ! Que votre espoir dise : « Oh ! que je mette au monde le Surhumain ! »

    Qu’il y ait de la vaillance dans votre amour ! Armée de votre amour vous irez au-devant de celui qui vous inspire la peur.

    Qu’en votre amour vous mettiez votre honneur. La femme du reste sait peu de choses de l’honneur. Mais que ce soit votre honneur d’aimer toujours plus que vous êtes aimées, et de ne jamais venir en seconde place.

    Que l’homme redoute la femme, quand elle aime : c’est alors qu’elle fait tous les sacrifices et toute autre chose lui paraît sans valeur.

    Que l’homme redoute la femme, quand elle hait : car au fond du cœur l’homme n’est que méchant, mais au fond du cœur la femme est mauvaise.

    Qui la femme hait-elle le plus ? — Ainsi parlait le fer à l’aimant : « Je te hais le plus parce que tu attires, mais que tu n’es pas assez fort pour attacher à toi. »

    Le bonheur de l’homme est : je veux ; le bonheur de la femme est : il veut.

    « Voici, le monde vient d’être parfait ! » — ainsi pense toute femme qui obéit dans la plénitude de son amour.

    Et il faut que la femme obéisse et qu’elle trouve une profondeur à sa surface. L’âme de la femme est surface, une couche d’eau mobile et orageuse sur un bas-fond.

    Mais l’âme de l’homme est profonde, son flot mugit dans les cavernes souterraines : la femme pressent la puissance de l’homme, mais elle ne la comprend pas. —

    Alors la vieille femme me répondit : « Zarathoustra a dit mainte chose gentille, surtout pour celles qui sont assez jeunes pour les entendre.

    Chose étrange, Zarathoustra connaît peu les femmes, et pourtant il dit vrai quand il parle d’elles ! Serait-ce parce que chez les femmes nulle chose n’est impossible ?

    Et maintenant, reçois en récompense une petite vérité ! Je suis assez vieille pour te la dire !

    Enveloppe-la bien et clos-lui le bec : autrement elle criera trop fort, cette petite vérité. »

    « Donne-moi, femme, ta petite vérité ! » dis-je. Et voici ce que me dit la vieille femme :

    « Tu vas chez les femmes ? N’oublie pas le fouet ! » —


    Ainsi parlait Zarathoustra.

    RépondreSupprimer
  7. La réalité est la suivante. Le monde devient de plus en plus violent et sans pitié, notre civilisation sombre alors que l'on nous rebat les oreilles avec le progressisme. Ce qui était la norme il y a à peine une ou deux générations comme le rappelle Géocédille c'est risquer de se faire traiter de fasciste. L'autre réalité c'est que le fascisme réapparait par réaction à cette chienlit. Chienlit qui n'est là que pour nous détruire de l'intérieur. On ne sait que trop bien que s'attaquer aux femmes et donc à la famille est la manière de faire pour détruire une civilisation. Si tout continue de cette manière il n'y aura plus de français d'ici 2050 et encore je suis gentil. Alors ça ne rend pas jouasse quand on voit l'inconséquence de nos contemporains.

    Alors notre devoir en plus de l'action c'est de l'ouvrir, de parler et encore de l'ouvrir. A vrai dire on s'en fout que madame X ou monsieur Y baisouillent et fassent n'importe quoi. Ce fait n'a aucune importance, ce type de morale je m'en branle (ça fera plaisir à la donzelle de l'autre fil qui pique mais n'aime pas se faire repiquer). L'important c'est la FAMILLE. LA FAMILLE. Regardez chez les divers, ils s'appellent eux-mêmes comme ça, LA FAMILLE. Le reste n'est que du blabla. Et tout ce qui s'attaque à la famille française doit être combattu pied à pied. Tant pis si ça choque. Tant pis si ça défrise les féministes. Oui, le féminisme actuel n'est que du concentré de destruction. Pourquoi ne pas l'imposer aussi aux musulmans qui squattent chez nous ? Hein ? Bizarre ça.

    Signe que je n'ai pas tort : il suffit de voir l'autre Djinn soutenir le contraire. Il soutient systématiquement tout ce qui est mauvais pour nous. Ce mec est une synthèse républicaine, de tout ce qu'il y a de mauvais dans ce système, le pire allié de circonstance des capitalistes. Seulement, ce ne sera jamais lui qui ira ramasser à la louche une fille qui se sera brûlée à cause de toutes ces conneries de discours sur une pseudo-liberté fantasmée. Liberté de se suicider et d'entrainer les autres avec. C'est d'époque. Tous les droits mais aucun devoir.

    Ne vous y trompez pas. La suite sera les batailles de rue, la violence avec une subversion multipliée par dix et ensuite la chute, si on laisse faire. Les petits ressentis personnels n'ont pas d'importance. C'est sérieux. Je suis sérieux. On est à une époque d'occupation des esprits où les pires collabos sont victorieux et les résistants conspués. Le dormeur doit se réveiller ou mourir à jamais ! La pulsion de vie doit combattre la pulsion de mort qui maintenant est même enseignée à l'école. STOP !

    RépondreSupprimer
  8. La plupart des unions contemporaines consistent pour les partenaires à aller puiser chez l'autre, dévorer en l'autre ce qui semble manquer en soi et se servir de l'autre pour y déverser ses miasmes.

    Il n'y a pas cinquante manières : il faut sacraliser nos relations, se "joindre" c'est Être en mission pour le Seigneur, comprendre qu'on réalise quelque chose de plus grand que soi, fonder famille et assurer la génération.

    Donc, mettre un sur chapeau sur les égos conjoints, à chacun de se trouver le sien.

    La sexualité sera aussi sacralisée, on veillera à entretenir la flamme originelle de la chambre nuptiale par un comportement approprié. (t'attrapes pas ta femme en rentrant de soirée dans la SDB avec 2gr pour te vider le poireau).

    Le sexe doit être une fête sanctifiée, sinon t'es un clébard.

    Alors, deux âmes vivront ensemble, mais plus un homme et une femme, cette division artificielle de l'humanité qui fait nécessité et qui disparait dans l'alchimie des âmes.

    C'est la seule façon de "durer", de faire face au temps et se supporter par la compréhension des "défauts" de l'autre ou ce qui ne matche pas qui ne sont la plupart du temps que des compatibilités/incompatibilités astrologiques.

    L'Homme/enfant découvrira alors qu'il a un ROC dans son salon avec une épée plantée en son cœur : son épousée.

    S'il sait retirer l'épée, alors d'homme enfant émasculé par les temps modernes, il redeviendra Chevalier par sa conduite et son sens du sacrifice.

    Et accessoirement aimé de sa femme et ses enfants.

    Rien ne doit être vulgaire ou profane dans nos vies, tout se doit de prendre la dimension du Sacré.

    Sinon > Darwin > le singe qui parle > le clébard qui nique !

    @Rose : "les imitations du Christ" de Thomas A KEMPIS, et traduites par le jésuite Jérôme de Gonnelieu.

    Pour un parcours initiatique chrétien en monastère, c'est PARFAIT.

    En couple, l'Amour de Dieu doit se manifester aux époux qui en deviennent le canal conscient, alors leur Amour terrestre se transforme en Amour céleste.

    Et plus rien ne pourra jamais les séparer.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est superbement dit. J'adore. :)

      Supprimer
    2. C’est pour tout cela que je suis pour le mariage religieux aussi.

      C’est symbolique pour certains mais le symbolique fait son œuvre.

      Un coupe d’epoux Ce n’est pas le sexe qui régit leurs vies, c’est l'alchimie des âmes, comme tu dis.

      Je me suis mariée religieusement aussi avec mon mari.

      Qui était mon père, mon frère, mon ami, mon fils, celui qui me tiendrait la main quand je quitterai la vie, avec qui je partageais mes lectures, en qui j’avais une confiance aveugle, le seul que je suivais partout les yeux fermés car je savais que ma vie comptait pour lui, que j’etais Une partie de lui comme il était une partie de moi.

      Les époux c’est aussi un couple spirituel, avec une fonction sacrée pour ceux qui y croient,

      Supprimer
  9. Beaucoup de nostalgie dans tes derniers écrits. Une jeunesse qui s'enfuit. Un passé qui s'oublie. Des temps, qui passent, repassent, comme une lecon de vie, que t'as eu admirable. Dans de lointains futurs, tu aurais reussi. Un blog ou un murmure, juste du ressenti. Et on t'écoute, toutes ouies, et on te lit magique, ta superbe est l'écrit que tu distille ici. J'aime et je visite tous les jours de ma vie. Tu m'emerveilles aussi, me rappelle moi, petit. Un vecu similaire, même si moins de voyages, à l'ombre de ma grand-mère, réfléchir à être sage. Bises, lady la fée Wendy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que ce genre de récits, les jeunes risquent pas d'en avoir. Nous c'est plutôt une vie de merde depuis le début, pas d'avenir, jamais, ni pour nous, ni pour nos gosses, que nous ne ferons pas de toute façon, à quoi bon faire des gosses dans ce monde de merde.

      Vous avez bien profité bande d'enculés, ça fait plusieurs génération déjà que vous ne foutez rien d'autres que manger, boire, baiser et vous droguer, vous n'avez rien construit pour vos enfant et vos petits enfants, tout ça, ça vous passe au dessus.

      On vous crache à la gueule, tous autant que vous êtes, et vos mémoires, on ne veut pas les lire, pas les entendre, le mieux est que vous alliez crever en silence et que vous arrêtiez de polluer le net avec vos blog de merde, où personne n'apprends rien, à part à devenir suicidaire.

      Bande de larves, vous ne valez pas mieux que les cohn bendit et autre BHL, vous êtes tous de gros enculés qui n'avez pensé car leur gueule toute leur vie, le cancer du pancréas, c'est encore trop gentil pour vous...

      Supprimer
    2. Allons, allons, ano 11:33. C'est un peu excessif.

      Notre génération est clairement dans la merde. Mais c'est à nous de nous en sortir. Il faut voir chez les plus vieux un schéma à ne pas reproduire. Ils récolteront de toute façon ce qu'ils ont semé.

      Quand on voit un vieux CGTiste défendre un migrant en demandant qui payera "nos" retraites, il pense évidemment à la sienne pas aux nôtres. Nous n'en aurons aucune à moins de refaçonner le monde à notre image.

      Cependant, la guerre des générations est le nouveau facteur de division que le système propage. Oui, il faut savoir dire ce que la génération précédente a fait de mal mais ne pas pour autant la jeter aux orties. Il suffit de leur expliquer ce que l'on vit, et s'ils sont honnêtes, ils comprennent, changent et viennent dans notre camp. J'ai tout un tas d'exemple. On ne peut pas se permettre de les rejeter même si en tant que génération ils ont cédé à toutes les sirènes de la subversion. C'est eux qui baisseront les yeux le moment venu, pas nous, car on reconnait un arbre à ses fruits.

      Garde la tête haute camarade.

      Supprimer
    3. Petit scarabée, la colère n'est salutaire que lorsqu'elle est SAINTE.

      Elle n'a d'ailleurs pas de contrepartie positive.

      Elle est unique.

      Tu peux être amoureux ou haineux, mais seulement en colère.

      La colère n'a qu'une contrepartie : sa sainteté ou pas.

      Nous vivons une époque difficile que nous n'avons pas choisi plus que toi.

      J'étais encore jeune en 1990, mais savais déjà qu'en terme de valeurs civilisationnelles, c'était plié.

      La suite m'a horrifié.

      Notre époque a cependant un avantage : tu peux faire tout ce que tu veux.

      Même ré-enchanter ta vie si cela te convient, et même au milieu de ce merdier c'est possible.

      Ré enchanter le monde, ouvrir d'autres Cieux, ou désespérer.

      Tof

      Supprimer
    4. Et aussi, dis-toi que les vieux à l'époque n'avaient pas internet et qu'ils ne savaient pas tout ce que tu sais. Ils étaient maintenus dans l'ignorance et étaient manipulés. Aurions-nous fait différemment dans le même contexte ? Leur seul crime serait de pour eux de ne pas changer et de rester bloqués dans les 30 glorieuses en se fichant des jeunes qui crèvent...

      Supprimer
    5. Commentaire qui s'est entrecroisé avec celui de Tof ! ^^

      Supprimer
    6. Me faire insulter, en 2018, de sale raciste, de sale nazi, par une vieille blanche antiraciste, ici même, sur ce blog de merde, c'est en ce moment que ça se passe, et pas dans les années 90. Wendy a internet pour s'informer depuis 20 ans, pourtant elle est toujours aussi conne, et ils sont légion qui comme elle, ne font rien, pas même un méa culpa, pour essayer d'arranger les choses. Ils ne savent faire que des constats à 2 balles, souvent faux, ces vieux connards sont à coté de la plaque, mais ils nous insultent, eux!

      Qu'ils crèvent, tous autant qu'ils sont.
      J'ai pas plus de pitié pour nos envahisseurs que pour tous ces traitres qui nous insultent alors qu'on essaient justement d'éteindre l’incendie qu'ils ont allumé et qu'ils alimentent.

      Adolf Hitler avait raison, et ceux là même qui nous asservissent aujourd'hui sont ceux qui ont annihilé le national socialisme à l'époque et qui le diabolise depuis 70 ans. Cette grosse connasse de Wendy préfère sucer du bougnoul H/24 et crier au nazi plutôt que de s'informer et de commencer à réellement réinformer ses lecteurs.

      C'est une hypocrite, une collabo au NOM juif, en 1940, elle aurait collaboré activement à la destruction de la race blanche en luttant contre le 3ème Reich. Putain mais quelle est conne.

      Supprimer
    7. Je n'en suis pas certain. Dans ce billet elle a dit le contraire. Elle a dit soutenir la patriarchie même si celle-ci n'a rien de parfait. Tu lui fais un mauvais procès.

      Ce que je vois c'est encore un jeune qui souffre et qui en a marre. Et c'est normal. Concentre ton énergie sur le changement. On en a besoin.

      Il faut juste que tu saches une chose. Tu n'es pas seul. Nous sommes même la majorité. On va gagner et on fera tout pour sans ressasser sans fin ces histoires d'Hitler. T'es français, pense français.

      Courage à toi. La phase de colère précède la phase où tu changeras peut-être pour le mieux. La vérité libère. Ou détruit. Choisis plutôt la liberté.

      Supprimer
    8. En fait, tu fais le deuil de ce que tu croyais vrai avant. Et c'est ce qui te sauvera.

      Choc, déni : cette courte phase du deuil survient lorsqu'on apprend la perte. La personne refuse d'y croire. C'est une période plus ou moins intense où les émotions semblent pratiquement absentes. La personne affectée peut s'évanouir et peut même vomir sans en être consciente. C'est en quittant ce court stade du deuil que la réalité de la perte s'installe.

      Colère : phase caractérisée par un sentiment de colère face à la perte. La culpabilité peut s'installer dans certains cas. Période de questionnements.

      Marchandage : phase faite de négociations, chantages…

      Dépression : phase plus ou moins longue du processus de deuil qui est caractérisée par une grande tristesse, des remises en question, de la détresse. Les endeuillés dans cette phase ont parfois l'impression qu'ils ne termineront jamais leur deuil car ils ont vécu une grande gamme d'émotions et la tristesse est grande.

      Acceptation : Dernière étape du deuil où l'endeuillé reprend du mieux. La réalité de la perte est beaucoup plus comprise et acceptée. L'endeuillé peut encore ressentir de la tristesse, mais il a retrouvé son plein fonctionnement. Il a aussi réorganisé sa vie en fonction de la perte.

      Supprimer
    9. Ma foi, je viens sur son site depuis au moins 4 ans, par période, parle lui de l'holohoax, de l’inexistence de chambre à gaz homicide dans les camps de travaux Allemand, demande lui où sont les preuves de la shoah, et pourquoi des lois contre la recherche historique sur cette période de l'histoire ont été instaurées dans quasiment toutes les "démocraties" et on en reparle ok?

      Supprimer
    10. T'inquiète pas pour moi, je suis passé par un certain nombre de phases, et c'est pas fini. C'est ce qui doit normalement se passer pour tout le monde, enfin, tout ceux qui se posent des questions en tout cas. Les moutons, qui croient tout sur parole, ils ne passent pas de phases, ils ont des "crises"... Ont a tous vu nos vieux faire leur "crises" successives et pitoyable, ces gros nounours qu'il faut torcher jusque dans leur mouroir... des gros naïfs, avec toutes les excuses du monde pour ne surtout jamais rien faire, "chacun fait ce qu'il veut mon fils", j'ai pas raison?

      Supprimer
    11. C'est interdit par la loi. C'est d'ailleurs de cette manière que l'on sait qui nous domine. Ce serait le meilleur moyen de faire fermer ce blog qui par ailleurs permet d'exprimer beaucoup de choses, notamment sur l'islam.

      Tu ne peux pas reprocher à Wendy de ne pas vouloir faire un travail que beaucoup d'autres ont déjà fait. Travail disponible en 1 clic sur internet qu'on a tous lu ou presque.

      Dans une dictature, c'est à toi d'être subtile. Pas à la dictature qui a la loi pour elle et qui te frappera sans pitié.

      Tu vis dans une dictature l'ami.

      Prends-le en compte et ne reproche pas aux autres de ne pas y aller avec de gros sabots et finir en prison.

      Ce qui compte, c'est le travail de fond pour permettre à la masse de prendre conscience de l'arnaque.

      Et ce n'est pas en siegant et en criant HH1488 que cela se fera.

      Je vais te dire un secret. Quoi qu'il se passe, Hitler ne reviendra jamais. La seule possibilité maintenant est d'inventer quelque-chose de nouveau. Et je te dirais que c'est bien parti pour. Alors sois patient. Même si cela ne profite qu'à tes enfants ou à ceux de tes frères. Sois patient et travaille. Ne te jette pas face aux mitrailleuses par bravade. Tu n'y gagnerais que du plomb.

      Supprimer
    12. "avec toutes les excuses du monde pour ne surtout jamais rien faire, "chacun fait ce qu'il veut mon fils", j'ai pas raison?"

      Mon vieux bien vieux vient bosser avec moi dans mon projet anti-système. Il est certainement plus facho que toi ce qui n'était pas le cas à la base. Choquer les gens c'est bons pour les adolescents. Un homme agit. Contre vents et marées. Et j'ai envie de dire qu'il n'y a que fierté à être critiqué par les normies du système. Cela ne doit que motiver plus.

      Supprimer
    13. Nous sommes là pour construire. Alors qu'eux sont là pour détruire.

      Et ce n'est pas une question de génération ou de sexe. Même si parfois ça joue.

      Il faut juste rester lucide et dire la vérité. Les faits. Les putains de faits. Ils sont nos meilleurs alliés.

      Supprimer
    14. 1/2

      Je résume, l’un dit :
      « Pense France, l’Allemagne on s’en fout »
      « Parler d’Hitler, c’est totalement as been »
      « Pense présent et futur, ne regarde pas vers le passer »

      Un autre dit :
      « C’est comme le deuil, faut faire ton deuil, et y aller par étape »

      Encore un autre dit :
      « Transforme le négatif en positif man !»

      Encore un autre dit :
      « C’est interdit de faire ce travail sur ce site, ce travail a par ailleurs déjà été fait ailleurs »

      Encore un autre dit :
      « Moi, je suis un gros facho des famille, et mon projet c’est pas un truc de tafiole »

      Wendy a dit sous un autre article :
      « Le racisme c’est mal, le nationalisme c’est bien »

      Voilà, j’ai résumé sommairement vos précieux conseils. Je précise que la plupart d’entre vous, ont comme solution optimale, de voter FN pour nous sauver… Vous avez voté FN pendant 40 ans, un parti dit « nationaliste », vous nous avez dit, « 2017, c’est un tournant, si le FN ne passe pas cette fois, il ne passera sans doute jamais plus, 2022, sera très probablement la der des der ».

      Encore une fois, c’est résumé sommairement, mais l’esprit y est. Maintenant, je vais peut être vous apprendre un truc, ça risque de vous choquer si vous n’êtes pas au courant (vous n’êtes certainement pas au courant, sinon vous n’auriez pas voté pour un parti « nationaliste » pendant 40 ans, vous allez comprendre). Wendy sait déjà ce que je vais dire, je lui ai déjà expliqué il y a 3/4 ans, vu qu’elle continu de soutenir mordicus « le racisme, c’est le génocide et le nationalisme c’est garder ses frontières », je doute qu’elle s’en souvienne, ou alors, c’est autre chose…

      Bref.

      Alors voilà, je vous mets au parfum, nous verrons ensuite quels conseils vous me donnerez, quel discours vous tiendrez.

      Le tribunal militaire international de Nuremberg, en 1946, a rendu un verdict, un jugement a été prononcé. Le verdict est sans appel « le nationalisme, c’est pas beau », le jugement visiblement pas clair pour tout le monde « à partir de ce jour, et à tout jamais, le nationalisme, sous quelques forme que se soit, est banni (spéciale dédicace à Wendy, elle adore ce mot), merde, je recommence, j’ai péter le suspense du coup..
      « à compter de ce jour, et à tout jamais, le nationalisme, sous quelques forme que se soit, a été considéré anti-démocratique dans tout l’univers, et est banni de France et d’Allemagne. Nous prenons aujourd’hui actes et mettons en place les dispositions nécessaires afin qu’une résurgence du mal ne soit à jamais impossible»

      Je répète pour ceux qui sont long à la détente.

      « à compter de ce jour, et à tout jamais, le nationalisme, sous quelques forme que se soit, a été considéré anti-démocratique dans tout l’univers, et est banni de France et d’Allemagne. Nous prenons aujourd’hui actes et mettons en place les dispositions nécessaires afin qu’une résurgence du mal ne soit à jamais impossible»

      Vous comprenez, ou je vous fais un dessin ?

      Vous avez voté pendant 40 ans pour un parti qui, légalement, n’a pas le droit d’exister, un parti totalement anti-démocratique, ce qui fais que, même si la France était composée à 100% de Blancs, et même si 100% des Français avaient voté pour le FN, le résultat des élections aurait été « anti-démocratique », les élections auraient été annulée, le FN aurait été dissous en moins de 30 minutes.

      C’est plus clair maintenant ?

      Voilà pourquoi le FN n’a jamais eu pour vocation de gagner les élections, c’est, par jugement, officiellement, impossible qu’un parti « nationaliste » gagne des élections en France et en Allemagne.

      Supprimer
    15. 2/2

      C’est pour cette raison qu’il est interdit de faire des recherches sur la secondes guerre mondiale, et plus précisément sur la « shoah ». 350 000 affidavits de la défense Allemandes ont simplement été écartés, sans même être lus lors du « procès », en revanche les centaines de milliers de documents fabriqués par l’accusation Russe, Anglaise, française, ainsi que les divers témoignages reçus sous la torture ont été présenté sans problème. Il n’a jamais été question de remettre en cause les « chambres à gaz » à Nuremberg, il a seulement été déclaré qu’il était de notoriété publique qu’elles avaient existées.

      Le jugement de Nuremberg ne vaut rien, strictement rien, la défense n’a même pas pu s’exprimer, et ce sont les bourreaux qui ont jugé les victimes. Une farce totale de A à Z. Exposer le mensonge de la shoah et de cette pseudo justice de 1946 à Nuremberg, permettrait de pouvoir voter pour un parti nationaliste, pour de vrai j’entends.

      - Le nationale socialisme et Adolf Hitler, qui n’ont pas été jugé correctement , mais dont le jugement rendu contre induit sur notre pouvoir à voter pour un nationalisme Français, mérite-t-il finalement qu’on y regarde de plus près ?

      - Faut-il oui ou non, se tourner un peu vers le passé du coup ?

      - Est- il possible de transformer cette information très négative, vous en conviendrez, en du positif ?

      - Comment faire le deuil, là, ça devient compliqué, pas vrai ?

      - Si le travail a déjà été fait, et si tout le monde est au courant, pourquoi vous votez pour un parti nationaliste, alors qu’il n’a aucune chance d’accéder au pouvoir ?

      - Le gros facho des famille, toi, t’as un projet, c’est bien, t’en mieux pour toi.

      - Et, finalement, Wendy, le nationalisme, ça sert à que dalle en France, que dalle. « Le racisme c’est le génocide », bof, non, je ne crois pas non, je te redonne la définition.

      Être raciste, c’est savoir que les races existes
      Etre racialiste, c’est savoir que les races existent et vouloir préserver la sienne.
      Etre racialiste suprémaciste, c’est savoir que les races existent et vouloir préserver la sienne au détriment de celle des autres.

      Supprimer
    16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    17. Très intéressant.
      Il y a différentes choses planifiées qui contaminent les temps présents. La satanisation qui s`est infiltrée dans le quotidien est celle que l`élite pratique depuis des temps immémoriaux, jusqu’alors dans un entre soi.
      Désacralisation, violence, distorsions, inversions. Tentative généralisée et accélérée de corruption des esprits à tous les étages. En parallèle, le projet du grand israel (is-real, autosuggestion subliminale ?!) qui passe par l’enturbanisation planifiée actuelle. Soit une période de destruction intensifiée. On est dans l`inhumain là, dans le non-humain : ça va péter. Ça ne fonctionnera jamais (fin de cycle ?).
      Alors, je me dis que la mise-en-scène de Nuremberg (balise de plus vers l’état actuel des choses) : tout va être balayé. Il ne restera rien de cette gangue démoniaque et on en reviendra au Vrai, au Divin (sans religion).
      D’ìci là, ça va essorer sévère.
      Merci pour cet éclairage intéressant sur le FN, parti fantoche.

      Supprimer
  10. Je ne m'attendais pas à tant de réactions. Je suis, il faut le dire, tres modeste, par rapport a vous tous. Je n'ai ni la connaissance, ni le temps nécessaire pour l'acquérir. Je vous lis avec bonheur et gratitude, j'en apprends plus qu'à mon tour. J'ai decouvert geocedille, orthodarma, tof, et surtout, le brebis, qui m'émeut dans chacun de ses textes. Le monde est ainsi fait de lectures improbables qui nous amènent à la magie. Wendy, tof, ortho, geocedille, le brebis. Mersi braz. Etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublie pas les vilains anonymes comme moi ! Bonsoir à toi l'ami !

      Supprimer
  11. "Le populisme monte, la Suède """résiste"""". "La Suède limite la casse". sur BFM, le bastion de la résistance à la moisissure.

    On voit que la démocratie n'est pas si démocrate quand le peuple vote pour un changement.

    C'est amusant de le constater.

    RépondreSupprimer
  12. Ça me rappelle l'histoire d'un ami, à qui sa grand-mère avait avoué peu avant de mourir, qu'elle avait eu des aventures avec d'autres hommes.
    Elle ne l'a jamais avoué à son mari, je crois que sa mère le savait.
    Chose étonnante, c'est que la mère de mon ami a eu elle une vie rangée, alors que mon ami a une vie plutôt libertine avec sa femme. Comme si chaque génération faisait ses choix de vie pour être autre chose que ses parents.
    Moi-même, j'ai tout fait pour ne pas écouter mon père et me positionner aux antipodes de lui.
    La grand-mère de mon ami lui a avoué cela vers la fin des ses jours, peut-être parce qu'elle voulait partir sans ce fardeau, ou parce qu'elle savait que mon ami d'enfance la comprendrait.
    Une chose est sûre, elle aimait son mari avant tout, les autres n'ont jamais compté d'après ses dires.
    Mon ami m'a raconté cette anecdote autour d'un verre lors d'une de nos soirées, il avait ce regard malicieux, je voyais qu'il adorait ce grand-père mais aussi qu'il admirait sa grand-mère comme personne.
    Le cœur d'une femme est si mystérieux parfois. Il peut faire peur aux lâches et aux faibles.
    J'ai rencontré aussi dans ma vie, des femmes beaucoup moins frileuses que moi, ce fût à chaque fois de fantastiques rencontres.

    Très bonne soirée à toi Wendy, merci encore pour tes histoires si belles et si ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coeur d'une femme... Mystérieux...

      C'est une usine à gaz esclave de son cycle hormonale oui !! A cinquante ans, après la tempête, elles sont généralement charmantes et enfin apaisées, ce sont mes préférés !

      J'ai aussi connu des nanas qui se faisait déglingué le fondement alors que leurs nourrissons dormait dans la chambre d'à côté et que papa était au travail.

      Mystérieux effectivement... Très.

      Supprimer
    2. Et si on parlait aussi de télégonie ? Concept que Tof a éffleuré dans un autre commentaire il y a peu, ou Géocédille, je ne sais plus. :)

      Je crois que tout le problème se situe là.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9gonie_(h%C3%A9r%C3%A9dit%C3%A9)

      Supprimer
    3. Ouaip.

      La biologie, la mère de tout les vices. L'anatomie son terrain de jeu.

      Et dire que la foi déplaçait les montagnes...

      Moi je me rappelle surtout des fameux 1% d'enculés dépravés qui font chier les 98% de moutons et les 1% d'éveillés.

      Tout vient de l'esprit, le reste n'est qu'application.

      Supprimer
    4. La masse est molle et ne demande qu'a prendre une forme. Il ne faut pas lui demander de penser. Il ne faut juste pas laisser aux (((autres))) l'opportunité de tout détruire.

      Moi j'aime le français de base. Avec sa simplicité, son bon sens, sa culture qui vient du fond de âges. Et je le défendrai toujours contre ceux qui veulent le réduire en esclavage ainsi que leur dégoutants complices.

      Supprimer
    5. *leurS

      Bordel. C'est chiant de ne pas pouvoir éditer.

      Supprimer
  13. https://www.youtube.com/watch?v=gqU9r2z65PY

    Il faut un VPN puisque c'est interdit en France. A chacun d'y réfléchir. Le contenu n'est pourtant pas bien méchant. C'était la base il y a une ou deux générations en France.

    RépondreSupprimer
  14. @Wendy

    Bien qu´il se trouve dans la parabole des "mines" beaucoup de niveaux de lecture

    votre témoignage ma immédiatement montré ou fait entendre

    que cette parabole á quelque chose de l´ordre de la "communnion" avec votre

    mise á nue (comprenons nous) ...

    ce ne fut pas une idée fugace d´ailleurs je la laissais murir quelques jours avant de vous donnez ma contrib ..

    le résultat est sans équivoque

    votre sagesse a grandi par vos observations de vous méme et d`autrui .

    ps je ne sais pas si vous recevrez 5,ou 10 mines mais je sais que vous n´avez pas cacher votre mine parce que le maitre

    est pour la plupart un maitre "sévére".


    amicalement Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @thierry

      un seul n á communion bougre d´ane.

      thierry

      Supprimer
    2. On ne peux jamais tricher avec la vie, avec l’essentiel de la vie qui est « les autres ».
      On peut juste essayer de se mentir à soi-même mais ça n’a qu’un temps.

      Les « mines »... comme dit Jésus « il a beaucoup aimé il lui sera pardonné ».

      Je ne comprends pas la parabole des mines à son niveau mérité, c’est clair. Je comprends les paroles simple de Jésus.

      Les mines je n’en ai jamais perçu que le premier ou second niveau.

      Je suppose que quelque chose m’échappe car les « mines » sont trop éloignées de moi. Ou alors que simplement je ne veux pas les comprendre...

      Cette parabole est assez effrayante pour moi, en toute sincérité.

      Supprimer
  15. @Wendy

    ne soyez pas éffrayer,cette parabole est JUSTE

    VOTRE TÉMOIGNAGE L`EST AUSSI.

    PS LES MINES SONT LES MULTIPLES MERVEILLES QUI NÓUS ONT ÉTÉ DONNÉ DU HAUT CHACUN SELON SON ÉTRE FUT SERVIS JUSTEMENT MALGRES LES APPARENCES...CHACUN RECEVRA SELON SON TÉMOIGNAGE
    TEMPOREL .IL NOUS FAUT GRANDIR POUR DEVENIR PETIT TOUT COMME IL NOUS FAILLE RAPPETISSER POUR QUE L´AUTRE GRANDISSE.

    C´EST CELA CE QUE NOUS EN FAISONS EN BAS ,LE BIEN,LE BON ,LE JUSTE,

    OU RIEN DU TOUT OU PIRE.

    VOUS AIMEZ,VOUS PARTAGEZ VOILA QUELQUES UNES DES CHOSES TERESTRES QUE VOUS EN AVEZ FAIT .

    AYEZ CONFIANCE DANS CES CHOSES INDICIBLES QUE SEUL LES RICHES EN ESPRIT PEUVENT PERCEVOIR LE DESERT EST UNE TRES BONNE ÉCOLE POUR CELA.D´AILLEUR VOUS LE SAVEZ.

    JE NE SUIS SUR DE RIEN POUR MOI ,MAIS POUR LES AUTRES

    JE NE SUIS NI AVEUGLE ,NI BORGNE.(CHACUN SA MINE)

    THIERRY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thierry.

      Pour tes paroles apaisantes et pour ton explication des « mines ».

      La majorité de nous fait au maximum de ses capacités mais chacun de nous n’a pas les mêmes...

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.