lundi 24 septembre 2018

« L’économie solidaire de proximité », la blague !


(Vous pouvez aller directement à la seconde vidéo ;)

Vieille utopie mâtinée de malthusianisme par limitation des naissances, les « circuits courts », la gouvernance horizontale, reprise par M. Onfray, tout ça en 1974 porté par R. Dumont.

————-

Le malthusianisme de Dumont aura enterré ses idées plus sûrement que sa description du réel.

« Le NOM est en train de ruiner l’agriculture mondiale ». 1991. Quand R. Dumont voulait envoyer G.W. Bush en prison suite a large guerre d’Irak....questions pour la France sut le « protectionisme agricole », le remembrement, la désertification des campagnes, la PAC et les banques via le « Crédit Agricole » qui poussaient aux financements de véhicules 4/4...

Sur l’Afrique, en 1991, la montée du terrorisme comme réponse à la misère. Le pouvoir militaro-nucleaire français...

En deux mots, depuis 1974 toutes les voie d’impasse garantissant le NOM ont été choisies !!!

;)

On est loin de la vision gnan-gnan d’un Pierre Rabhi perdu dans sa secte anthroposophe qui fait le jeu du pouvoir anti-Terre des peuples avec l’aide de ministres ;)

Sur la démographie, sujet tabou il a été interdit de parole. « Misère effroyable vers 8 milliards d’humains ».

Ça pince ! Mise en ligne il y a 18 mois, la vidéo a fait 525 vues seulement !!!!

l’Apocalypse, la vraie, que R. Dumont nous annonçait nous la vivons maintenant !


Le partage de la pénurie c’est la dictature.

Personne ne déchirera les cieux pour nous sauver.

L’humanité vit son effondrement. C’est le processus de l’Apocalypse.

La guerre mondiale de purge est commencée car c’est le complexe militaro-industriel qui régit le monde. L’Etat Profond Mondial.

9 commentaires:

  1. On a passé les optimums.

    Population mondiale en déclin sauf en Afrique

    Vieillissement de la population mondiale

    Consommation en déclin depuis 2 ans

    Baisse des températures globales depuis 2 ans

    https://www.iceagenow.info/

    Baisse des rendements agricoles

    J'avais écrit un long papier montrant que c'est le problème des pensions de retraite qui allait foutre le système par terre, combiné avec une baisse de notre capacité à gérer des sociétés de plus en plus complexes.

    Au milieu de toutes les sources contradictoires, il y a un juge de paix : les récoltes.

    On peut considérer que l'année 2018 marque le début de la baisse significative des rendements agricoles.

    Les british envisagent un hiver 2018/19 très froid.

    Il a déjà neigé sur les cultures en Alberta.

    La corn belt US a des vapeurs. La wheat belt australienne a craqué cette année (-46%).

    Les cultures vont être secouée par du trop chaud, du trop sec, du trop froid, du trop humide.

    Ce sont les variations brutales qui vont impacter la chaine alimentaire dans un premier temps.

    Après, c'est l'inconnu.

    L'humanité entière a 73 jours de réserves de nourriture d'avance.


    Tof

    RépondreSupprimer
  2. Je dirais qu'attendre en ville la fin du monde c'est une idée bizarre. Par définition, une ville sans pétrole, c'est un piège mortel. Pendant ce temps on pourrait remettre en place un petit million de familles de paysans qui feraient revivre les communautés villageoise. Et ne me dites pas que c'est impossible. C'est seulement que les gens ne veulent pas pour tout un tas de raisons. Ils ne veulent pas voir qu'il vaut mieux préparer la transition que la subir d'un grand coup avec toutes les horreurs qui vont avec.

    Sur Rabhi et son groupe, je suis allé revoir un peu où il en était. Il lui manque une chose principale : une tondeuse pour se raser le gros poil qu'il a dans la main. Heureusement que d'autres font toutes les recherches et les essais plus sérieusement ailleurs. Il n'y a pas de secret, sans pétrole il reste la force animale et humaine... Une piste sans doute plus intéressante c'est la très grande productivité des maraîchers du XIXè siècle qui nourrissaient Paris. Il y a un manuel très intéressant facile à trouver sur le net.

    Pour revenir à Rabhi, je ne le jetterais pas avec l'eau du bain. Il n'est pas si différent de ceux du Bec Héllouin, il gagne surtout avec la formation. Reste ensuite les réalités d'un monde encore bloqué dans la "pensée pétrolière" avec nourriture en carton et guerres. La pénurie est surtout dans nos têtes quand on y pense.

    Pour rebondir sur ce que dit Tof, il faudrait vite mettre la main sur les nouvelles semences russes résistantes au froid. Je ne crois absolument pas au retour d'un âge glaciaire maintenant, mais en revanche, un petit minimum type Dalton bien froid, avec guerre du manque à la clé, est très possible. Sur les récoltes de cette année, ouais, ce n'est pas très bon chez moi. Mais cela s'équilibre avec l'année précédente qui était excellente. Il faudrait peut-être retrouver le sens de la prévoyance plutôt que l'optimisation à flux tendu. On pourrait bien être repartis pour des émeutes de la fin en Egypte et partout ailleurs. J'oserais dire qu'il ne faut rien attendre des zélites à ce niveau là qui veulent nos peaux. Mais tout le monde est prévenu, non ? Au pire, il restera les banlieusards à manger puisqu'ils ont remplacé les champs...

    RépondreSupprimer
  3. Oui, petit âge de glace, mais ça suffira à déséquilibrer un système en flux tendus.

    L'Ekla en Islande donne des signes de réveil.

    En 1783, il a tué 50 000 anglais (gaz toxiques) et foutu les récoltes européennes par terre.

    Quand on regarde l'histoire du climat ces 500 dernières années, c'est bien le réchauffement après 1830 qui a permis le décollement de l'humanité.

    Depuis 200 ans, nous sommes bénis des Dieux, et c'est assez exceptionnel.

    La NASA a fait une découverte : il y a en fait des centaines de milliers de volcans sous-marins.

    On commence à faire la relation entre les minima solaires et le volcanisme.

    Minima solaire > plus de rayons cosmiques > excitation de la croute terrestre > volcanisme accru.

    L'augmentation du volcanisme sous-marin difficilement quantifiable pourrait être la cause principale du réchauffement des océans.

    90% des glaces sont en Antarctique. Et ça augmente. Donc 90% des réserves de glace augmentent ! Les grands glaciers himalayens grossissent.

    Ce à quoi on va assister, c'est du froid quand il faudrait faire chaud, du sec quand il faudrait de l'eau, ...

    Ce que je veux dire, c'est qu'on peut avoir une moyenne annuelle qui varie peu, mais des variations saisonnières brutales et impossibles à surmonter pour les récoltes.

    Tof

    RépondreSupprimer
  4. je suis certainement inculte,mais qu est ce ou qui appelez vous le nom?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouvel ordre mondial...N.O.M
      OU new world order...N.W.O

      https://www.agoravox.tv/local/cache-vignettes/L600xH886/couv_LNOM-600x886-2-c1e6a.jpg

      Supprimer
  5. la surpopulation en chanson par la mite dans la caverne (en lapinie y'a des lapins)

    https://www.youtube.com/watch?v=e--H3DdjZQg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ alo de 07.03
      Merci merci merci et encore merci . Ce type est tout simplement formidable .... On est loin de tout ce communautarisme à la con qui nous saoule au quotidien . J'ai carrément balancé le lien à tout mes contacts . Ca fait deux heures que je suis sur YT j' en peux plus j'ai faim .
      Tchao collègue .

      Supprimer
    2. J'avoue, c'est bien vu ! ^^

      En plus, quand les lapins sont trop nombreux, ils se chopent une épidémie... Mais ils reviennent toujours ! ;)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.