mercredi 5 septembre 2018

La Terre c’est Dune.

...des chercheurs mettent au point un récolteur d'eau douce électrique portable, qui pourrait extraire de l'air jusqu'à 30 à 40 litres/h, même dans des zones arides...



Pour miniaturiser la production d’eau et améliorer son efficacité, Wong et ses étudiants de l’Université d’Akron se sont tournés vers les polymères électrofilés, un matériau avec lequel ils avaient déjà travaillé pendant plus d’une décennie. L'électrospinning utilise des forces électriques pour produire des fibres polymères allant de dizaines de nanomètres à 1 micromètre, une taille idéale pour condenser et évacuer  de l'air. Ces polymères en fibres nanométriques offrent un rapport surface / volume incroyablement élevé, beaucoup plus important que celui des structures et des membranes typiques utilisées dans les distillateurs d'eau.
En expérimentant différentes combinaisons de polymères hydrophiles - qui attirent l'eau - et hydrophobes - qui rejettent de l'eau, le groupe a conclu qu'un système de récupération de l'eau pouvait être fabriqué à l'aide de la technologie des nanofibres. Le groupe de Wong a déterminé que sa membrane polymère pouvait récolter 744 mg / cm 2 / h, soit 91% de plus que les membranes de conception similaire sans ces nanofibres.
Contrairement aux méthodes existantes, l'abatteuse de Wong pourrait travailler dans des environnements désertiques arides en raison du rapport surface / volume élevé de la membrane. Il aurait également un besoin énergétique minimal. "Nous pourrions affirmer avec confiance que, avec les récents progrès réalisés dans le domaine des batteries lithium-ion, nous pourrions éventuellement développer un appareil plus petit, de la taille d’un sac à dos", explique-t-il.
De plus, la conception en nanofibres de Wong saisit simultanément l'eau et la filtre. Le réseau de fibres électrofilées peut agir comme une surface anti-encrassement, éliminant les microbes susceptibles de s'accumuler à la surface de l'abatteuse. Ainsi, l’  serait «claire et exempte de polluants» et immédiatement buvable une fois collectée, dit-il.

Le vers de Dune, pardon ! le vers de Terre. 

On en est là, Monsieur Herbert...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.