mercredi 19 septembre 2018

Clandestins : Trump propose un mur dans le Sahara.

Donald Trump aurait évoqué l'idée de construire un mur à travers le désert du Sahara pour empêcher les migrants de se rendre en Europe.

Le président discutait avec des ministres espagnols de la manière d’endiguer le flux de migrants dans leur pays.

Lorsque des diplomates ont souligné que le Sahara faisait près de 4 800 km de long, Trump a insisté : 
"La frontière du Sahara ne peut pas être plus grande que notre frontière avec le Mexique".

La frontière entre le Mexique et les États-Unis est en fait longue de 3.145 km.





9 commentaires:

  1. Il n'y a pas besoin d'un mur, il suffit d'établir des barrages de contrôle sur les pistes. Il n'a jamais mis les pieds au Sahara le Trump.
    En plus il a plein de satellites. Intercepter des vehicules dans un desert, c'est fastoche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est le manque de volonté, c’est tout.

      Pas besoin d’un mur, juste d’un choix.

      Supprimer
    2. Quand on propose la mauvaise solution, c'est qu'on ne cherche pas à régler le problème. Trump se moque bien de l'invasion de l'Europe.

      Supprimer
    3. Avec les tempêtes de sable, il va falloir faire des fouilles archéologiques pour le retrouver ce mur !

      Supprimer
  2. Que "la plus grande démocratie" soit dirigée par un nain de jardin ne cesse de me navrer. J'attends avec impatience la candidature d'une certaine enseignante de Harvard. La déferlante africaine me gêne dans le sens où nombre de jeunes hommes migrants d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique Centrale entreprennent cet exode plus pour des histoires de standing familial que pour préserver leurs vies. Pour les autres, venant de pays africains ou autres, dévastés par la guerre et/ou la sécheresse, cela m'est compréhensible.

    RépondreSupprimer
  3. Z'ont déjà le sable ...
    Pour la bétonnière la pelle et le ciment ça le fera surement
    Par contre pour l'eau c'est pas gagné ...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.